dirty-dancing
source photo : hellobeautiful - Montage Topito

Sorti en 1987, Dirty Dancing est pour ainsi dire un chef-d'oeuvre du 7e art (le "pour ainsi dire" est important hein). Un film culte comme on en fait plus. Un vrai bijou qui surpasse très largement Citizen Kane, Vertigo et tous ses petits copains terriblement surfaits. Son secret ? Des dialogues de haute volée, dont certaines répliques sont rentrées depuis belle lurette dans la culture populaire.

  1. "On ne laisse pas bébé dans un coin" (Johnny)
    Là pour le coup, en VO c'est encore mieux : NOBODY PUTS BABY IN A CORNER, merde.
  2. "Johnny, arrête de courir après ton destin comme un cheval sauvage" (Bébé)
    Mais oui Johnny, arrête de faire le con !
  3. "C’est pas un crime de porter des pastèques" (Bébé)
    Non. Par contre, aller frotter son popotin dans les soirées chaudes de la pension Kellerman pendant que papa et maman font dodo, ce n'est pas top.
  4. soiree-first-dirty
    source photo : giphy
  5. "L'homme est un loup pour l'homme et surtout pour la femme" (Neil Kellerman)
    Dirty Dancing, un film avec de vrais morceaux de philosophe à l'intérieur.
  6. "Et enlève ce maquillage ignoble de ta figure, tu as l'air d'une pute !" (Jake) Houseman
    Et un point pour papa, un.
  7. "Frédérique... Pour moi, c'est le nom d'une vraie femme..." (Johnny)
    On en connait un qui est vraiment prêt à tout pour conclure.
  8. "Ça, c’est mon espace de danse, et ça, c’est ton espace de danse. Tu n’envahis pas mon espace, je n’envahis pas ton espace." (Johnny)
    Quoique, tout bien réfléchi, si t'insistes vraiment, tu peux bien envahir un peu mon espace.
  9. "Tu veux un brushing Bébé ?" (Lisa)
    Oui, merci. Et fissa. Mythique on vous dit.
  10. "J'ai peur de ce que je vois, de ce que je fais, et de ce que je suis, mais le plus terrible c'est que j'ai peur de sortir de cette chambre et de ne plus jamais ressentir ce que je ressens." (Bébé)
    On devrait pouvoir s'arranger...
  11. "Tu peux retourner jouer à la poupée, Bébé." (Penny)
    Dur dur d'être un bébé. Ouais on aime bien citer du Jordi de temps en temps.
  12. "Tiens, le mois dernier je bouffais des nouilles pour m'en sortir et demain, des femmes rempliront mes poches avec des diamants. Aujourd'hui, je suis l'idole de tout le monde et demain, je suis un moins que rien" (Johnny)
    On écraserait presque une grosse larmiche. On a dit presque.
  13. "Va faire mousser ton spaghetti et laisse le reste pour les gros calibres" (Johnny)
    Quand même beaucoup plus classe que "dégage de là avec ta micro bite". Les insultes c'était mieux avant. La métaphore culinaire, y'a que ça qui marche.
  14. "Si le Bon Dieu vous a donné une paire de nibards, c’est pour les secouer !" (Penny)
    Une réplique poétique et imagée, comme les aiment les féministes.
  15. "Je crois qu'elle tient ça de sa mère..." (Marjorie Houseman)
    Ou alors son prof avait vraiment de TRÈS bons arguments.
  16. "C'était le plein été en 1963. Tout le monde à cette époque m'appelait Baby et ça m'amusait. C'était avant l'assassinat du Président Kennedy, avant l'avènement des Beatles, j'étais une fan du mouvement pour la paix et mon père était l'homme le plus formidable du monde. Nous allions passer les vacances à la Pension Kellerman."
    Le début mythique d'un film tout aussi mythique.

Grand classique des soirées arrosées, la pratique du porté nécessite un certificat médical.

lift-dirty-dancing
source photo : giphy

Et parce qu'on vous aime bien la scène coupée découverte y'a pas si longtemps. Eloignez les gosses bordel ! (Les mots nous manquent)

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :