Quand tu pars en vacances et que tu n’as pas d’argent, il arrive bien souvent que tu te rabattes sur l’option auberge de jeunesse et dortoirs mixtes à 27 personnes pour réduire l’impact carbone de l’usage de toi porte-monnaie sur la vie. C’est pas grave, on est tous passé par cette phase de lose, et dans la plupart des cas ça se passe pas si mal. Sauf quand ton voisin a une crise de pet et que tu as une crise d’insomnie.

1. Porter une culotte histoire de pas te retrouver la motte à l'air

Dans un dortoir, on est souvent nombreux, et la densité d’humains au mètre carré a tendance à augmenter le niveau de chaleur. Il arrive donc au cours de la nuit que tu jartes brutalement la couette qui te recouvre et que tu exposes l’intégralité de tes parties génitales à tes comparses.

Source photo : Giphy

2. Garder ton portable sur le mode silencieux

Bon alors déjà je te rappelle que pour passer une bonne nuit, il faut arrêter les écrans au moins deux heures avant se de coucher. C’est les médecins qui le disent. Si malgré ces recommandations tu souhaites absolument regarder une dernière fois toutes les dernières photos chargées sur Instagram, on t’invite à le faire discrètement parce que la lumière ça fait chier, et en silence parce que les stories de tes potes en soirée on s’en bat la race.

3. Eviter de rentrer totalement torché à 3h du mat et de pisser sur le lit du dessous

Vivre en dortoir c’est vivre en communauté. Alors on va pas t’empêcher de sortir te murger en baragouinant ton anglais approximatif mais si tu peux éviter de dégueuler sur tout le monde en rentrant ivre mort.e, on t’en sera tous reconnaissant.

4. Eviter de manger une choucroute avant de te coucher

Rapport au fait que la crise de pets intempestive de milieu de la nuit qui plonge le dortoir dans des effluves pestilentielles, c’est vraiment un gros doigt d’honneur envers la bienséance, l’intégrité et le respect de l’autre.

Source photo : Giphy

5. Ne pas être trop trop bordélique

Si tu restes plus d’une nuit dans un dortoir, tu peux être tenté.e de t’étaler n’importe comment. Si tout le monde fait comme ça, on peut vite se retrouver dans une piscine de vêtements sales sans ne plus jamais entrevoir une parcelle de sol. Alors réduis tes écarts de garde-robe et maintiens ta valise de préférence fermée. Ça évitera que ton voisin te pique une culotte sale pour sa consommation personnelle.

6. Ramener tes restes de paupiettes de veau

Même si la recette de ton père a été élue la meilleure de toute la famille, personne n’a envie de sentir la bouffe moisie dans sa chambre. Sois sympa, bouffe dehors autant que tu veux (dans la limite de ce que tes crises d’aérophagie peuvent te permettre) mais ne réserve ta présence dans le dortoir que pour dormir.

7. Si tu veux écouter de la musique pour t'endormir, évite le death metal à fond

On juge pas tes goûts musicaux hein, mais le son du métal a travers les écouteurs de ton casque c’est à peu près aussi insupportable qu’un moustique qui pousse la chansonnette dans le creux de ton oreille.

8. Ne pas ramener son chien

Sauf si c’est un dogue allemand et qu’il est assez grand pour que tu dormes directement sur son dos.

9. Ne pas niquer (même si votre rapport sexuel est beau et intense)

De toute façon dans les lits de dortoirs il n’y a généralement qu’une seule place (tant mieux d’ailleurs sinon ce serait un peu chelou comme concept de dormir dans le même lit de gens qu’on connait pas) donc à moins de vouloir tendre vers une partouze générale, évite de t’adonner à du sesque sale. D’ailleurs évite aussi de mater du porno. Et puis tant qu’on y est, si tu peux éviter de te palucher ce serait cool.

10. Quoique que tu fasses, ne pas faire comme chez toi

Si on a tous entendu de la part de nos parents « Wo c’est pas l’hôtel ici fdp », eh bien tu peux entendre l’inverse à l’hôtel, enfin à l’auberge « Wo c’est pas chez toi ici bâtard de fils de chien ». Le dortoir, comme son nom l’indique c’est pour dormir. Range tes posters, tu ne pourras pas refaire la déco.

Source photo : Giphy

PASSION VOYAGE.