Crédits photo (creative commons) : Hamed Saber

Il y aura toujours quelqu’un dans votre entourage pour vous dire « Tu devrais essayer la plongée sous-marine, c’est gé-nial ! C’est une expérience inoubliable ». Que vous ayez de vieux souvenirs douloureux de tubas, que vous ayez essayé mais ne voulez plus recommencer ou que vous n’y ayez jamais songé, voici 10 (fausses) bonnes raisons pour vous convaincre de ne pas aimer la plongée sous marine.

  1. Des lointain souvenirs d'enfance de vos premières excursions marines délicates avec masque et tuba: vous êtes de ceux qui ont toujours, oui toujours, de l'eau dans le masque. Et non, respirez avec un tuba, c'est pas "si simple, tu verras". De plus, on n'est pas certains qu’avec le temps votre passion toute relative pour les bigorneaux se soit vraiment intensifiée.
  2. La bascule arrière avant d’entamer toute expérience sous l’eau vous terrifie: et si je me cogne la tête contre la coque du bateau ? Et si je rate ma galipette ? Bon ok, vous pouvez aussi sauter normalement, mais c'est moins fun.
  3. Parce qu’il y a mille et une autres façons plus simple d’admirer les créatures marines: visiter un aquarium vous reviendra moins cher et pourrez vous éviter d'avoir à marcher avec des palmes. Si il n’y a pas d’aquarium dans votre région, il vous reste toujours votre poissonnerie de quartier, même si c'est un peu moins glamour.
  4. Vous n’arrivez déjà pas à distinguer votre droite de votre gauche: vous serez donc, incapable d’apprendre le langage des signes destiné à la plongée, et risquez de confondre le signe «Tout va bien» avec «Je n’ai plus d’air, mon cœur va lâcher, vite aidez-moi».
  5. Le trauma cinématographique: comme tout le monde vous avez vu les Dents de la mer et vous entendez déjà les "tin-tin-tin-tin-tin" en mettant votre combinaison. Même si tomber nez à nez avec un grand requin blanc au large de la Bretagne est hautement improbable, il y a des images qui restent.
  6. La combinaison de plongée ultra-moulante ne fait pas de cadeau: la bière et les poulets rôtis/patates de mamie vous trahiront à coup sûr. Sans compter la tronche de mérou que vous fait le combo masque/tuba ou le détendeur. La plongée, c'est le style avant tout.
  7. C'est dangereux, rien d'autre : n'oubliez pas que vous nagez comme une enclume. Et si vous ne mourrez pas noyé, la pression de l’eau est telle que votre tympan crie de douleur. Au pire il se déchire. Et si vous saignez de l’oreille, vous risquez d’attirer les requins et de vous faire bouffer, enfin déchiqueter. Vous finirez dans les news de "Yahoo insolite", mais ce n'est pas comme ça que vous envisagiez votre 1/4 d'heure de gloire.
  8. Vous souffrez déjà de narcolepsie devant Le Grand Bleu: attention, il se peut que ce soit juste la musique d'Eric Serra. Mais dès que l'on vous parle de Jean-Marc Barr, de plongée, ou de dauphins, vous sombrez. Alors ne prenez pas ce risque en pleine mer.
  9. C’est une pratique finalement assez limitée géographiquement: si vous habitez en plein Cantal, on est pas sûrs que vous pourrez vous adonner avec facilité à votre sport favori. Faire le con avec des bouteilles en piscine devant l'école natation avec 2 mètres de profondeur au max, y'a plus funky.
  10. Vous souffrez de mal de mer: et il en faut des kilomètres en bateau avant de rejoindre les eaux profondes. Un conseil: retirez toujours votre détendeur avant que votre estomac ne vous lâche. C’est pas super glamour de dire que vous êtes mort étouffé par votre vomi en vacances. Vous vous en foutez, vous êtes mort, mais pensez à ceux qui restent.

Et vous, vous en voyez d'autres des raisons de ne pas aimer masques, tubas et bouteilles ?

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Sinon, si tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool du web :