Rose pour les filles, bleu pour les garçons, bla-bla-bla. Qui n’a pas entendu ces conneries ? Bon, on va arrêter les stéréotypes et essayer de ne pas stigmatiser nos gamins dès qu’ils sortent du bide, vous voulez bien ?

1. Les filles aussi ont le droit de jouer avec des voitures

Ouais, grande nouvelle pour les vieux réac du fond de la classe: les filles peuvent jouer avec tout ce qu’elles veulent, sans distinction. Ce n’est pas parce que t’as un utérus que t’es plus attiré par un balai rose miniature hein, va falloir se détendre.

2. Les garçons aussi ont le droit de jouer à la poupée

Grande nouvelle numéro 2, ça va les réac ? Vous hyperventilez pas trop ? Oui les garçons ont aussi le droit de kiffer jouer à la poupée sans qu’on se foute de leur gueule et qu’on les traite de gonzesse. Bienvenue en 2018, installez-vous y’a de la place.

3. Non, ce n’est pas « mignon » d’acheter un petit fer à repasser à une gamine

C’est simplement sexiste, pas mignon. Partir du principe que parce que c’est une petite fille, elle sera plus encline à jouer avec un petit fer à repasser ou une cuisinière en plastique, c’est prouver au monde entier que vous êtes bloqué dans les années 50.

4. Surtout si c’est pour offrir un établi à bricolage à un gamin

Alors qu’il s’en fout, de ton putain d’établi, et qu’il a qu’une envie, c’est de jouer à la dinette. Hey, grande idée: et si on laissait les enfants choisir leurs jouets sans les influencer avec du marketing de merde ?

5. Dès l’enfance, il faut faire passer le message, c’est là que tout commence

Ce n’est pas la peine d’attendre que votre gamin atteigne l’âge de la maturité pour lui apprendre qu’il n’a pas à faire de distinctions entre les hommes et les femmes. C’est pas parce que nos appareils reproducteurs ne sont pas les mêmes qu’on est pas les mêmes humains hein, c’est pas compliqué à comprendre bordel.

6. Non, une fille ne préfère pas plus « pouponner » une poupée

Les filles et les garçons en bas âge aiment imiter les adultes, c’est tout. Si on pense qu’il n’y a que les filles qui aiment jouer avec un poupée, c’est qu’on doit se mettre à la page. Laissez un petit mec s’amuser avec une poupée sans lui dire que ce n’est pas un jouet pour lui, et il sera bien mieux dans ses pompes.

7. Un garçon n’a pas forcément envie d’être un super héros

T’imagines la pression au quotidien pour les mecs ? Devoir toujours être soi-disant forts, costauds, héros, bla-bla-bla alors qu’aux filles on leur demande juste d’être des princesses rigolotes, délicates, et autres conneries.. Foutez-leur la paix !

8. Contribuer à ça, c’est de la ségrégation sexiste

Le monde ne changera pas tant que le marketing continuera à imposer des règles sociales désuètes et fausses. Alors arrêtons de répondre aux sirènes du marketing de consommation et laissons les mômes être ce qu’ils veulent, ça évitera pas mal de thérapies futures, j’vous jure.

Une bonne fois pour toutes : il n’y a pas de jouets pour les filles ou les garçons, il y a justes des jouets pour enfants. Après, tout dépend de vous et de votre capacité à dire merde aux préjugés.