Bah qu’est-ce que tu fais là ? Elle est où ta valise ? Tu ne l’as pas encore faite ? Comment ça « tu pars au travail »… ? T’as pas encore compris ? T’as pas encore compris qu’il fallait se tailler fissa d’ici pour aller au Cap-Vert couler des jours heureux éternels ? Attends, laisse-moi t’expliquer.

1. La capitale s'appelle "Plage"

Praia en portugais. Et elle a été désignée deuxième meilleure ville pour vivre d’Afrique par Slate. Son taux de criminalité est bas et sa qualité de vie assez haute. Mais surtout, elle s’appelle « Plage », quoi. Qu’est-ce que tu veux de plus ?

Crédits photo (creative commons) : Xandu

2. C'est quand même le pays de Cesaria Evora

Et de Maria Andrade. Et de la morna, la musique pleine de Saudade la plus belle du monde.

3. Pour les randonnées dans la vallée de Paùl

Sur l’île de Santo Antao, peut-être les plus belles randonnées du monde. Entre montagnes désertiques et végétation luxuriantes. Un gouffre à pellicule, même si plus personne n’utilise de pellicule pour son appareil.

4. Pour la magie de ses îles semblables à des morceaux de Lune

Etendues désertiques à fleur d’eau. C’est presque perturbant, sans scaphandre.

Crédits photo (creative commons) : Manuel de Sousa

5. Pour profiter du morabeza, le savoir-vivre local

Le mot signifie « hospitalité chaleureuse ». Quand les mecs inventent un nom pour dire hospitalité chaleureuse, c’est que ça leur tient à cœur. Et l’hospitalité du Cap-Vert est connue partout dans le monde et vantée par tous ceux qui en reviennent. Ou comment avoir l’impression d’être chez soi au bout du monde.

6. Pour le carnaval de Mindelo sur l'île de Sao Vicente

« Sao Vicente est un petit Brésil » selon Cesaria Evora. Rio avec moins de monde, sans les touristes et les prix qui vont avec. C’est pas mal, quand même. Il a lieu généralement en février, mais ça ne t’empêche pas de partir tout de suite pour te chauffer.

7. Pour les soirées sur l'île volcanique de Fogo

L’île de Fogo entre parfois en éruption, mais cela n’empêche pas ses habitants d’y être attachés. Soirées musicales et beauté de ces roches noires volcaniques. Plus dépaysant, tu meurs en fait.

Crédits photo (creative commons) : Aldo Bien

8. Pour le climat idéal

Il fait 20 à 25 degrés toute l’année, sans trop d’humidité. Pas de tempêtes, pas d’ouragans. C’est autre chose que la flotte h24 à Paris.

9. Pour voir les dernières forêts sèches d'Afrique

Les forêts sèches des îles du Cap-Vert sont parmi les dernières survivantes d’un écosystème en perdition. Si l’urbanisation ne les a pas épargnées, elles demeurent toutefois vivantes et protégées sur l’archipel et abritent de nombreuses espèces menacées.

Crédits photo (creative commons) : Ji-Elle

10. Pour le Festival de Baía das Gatas

Créé en 1984 à Mindelo par des compositeurs locaux, le Festival de Baía das Gatas est devenu un passage obligé de la musique du monde. Son essor est naturellement lié à la notoriété de Cesaria Evora. On y trouve chaque année en août des concerts exceptionnels mêlant artistes locaux et étrangers. C’est extraordinaire.

Bah t’es encore là, toi ?

Sources : Wikipédia, Mindelo.info, mermontagneaventure

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.