À moult reprises, tu as essayé de te mettre au sport enchaînant les footings de quinze minutes finissant en marche rapide. Sans succès. Il faut dire que c’est très vite chiant de faire trois tours de pâtés de maison en s’arrêtant toutes les 5 minutes pour saluer une connaissance croisée qui te juge de la tête au pied pendant que tu balbuties un bonjour, suant, décoiffé, pathétique, ridicule, insipide. Pardon, je m’emporte. Du coup, on te propose un sport ludique et original qui te permettra de bien te dépenser tout en fantasmant sur tes camarades de grimpette : l’escalade.

1. Tu te muscles ton petit dos et c'est très important

Non mais t’en connais beaucoup des sports, toi, qui musclent autant le dos ? Je ne crois pas. Je ne parle même pas du jogging de malheur qui TASSE la colonne vertébrale et qui te rendra probablement bossu(e) plus tard.

2. Y a plein de beaux gosses, il faut le dire, c'est un vrai festival

Il faut savoir que le ratio hommes-femmes est tout à fait déséquilibré puisqu’en salle d’escalade, le taux de testostérone explose. Et franchement, tu as beau nagé dans un océan d’effluves de sueur bien denses bien prenantes, tu peux aisément oublier la nausée qui t’accable en laissant ton regard se reposer sur l’éphèbe crapahutant avec souplesse et élégance devant toi.

3. Tu apprends à te vautrer salement avec dignité

Lorsque l’on finit une piste d’escalade, il existe deux écoles : il y a les précautionneux qui descendent calmement la piste en utilisant intelligemment les prises à leur disposition. Et les gros bœufs qui se laissent tomber sans grâce en se claquant bien salement le tibia contre le tapis les accueillant. J’en fais partie.

4. Tu découvriras le bonheur de plonger tes mains dans la magnésie

C’est un ersatz de talc qui te permet de mieux t’agripper aux prises et qui t’empêche de glisser piètrement à chaque fois que tu tentes de te déplacer. Le problème, c’est que pour en obtenir tu dois glisser tes mimines dans des bacs remplis de cette poudre et que franchement, c’est un moment désagréable à passer où tu prends clairement le risque de choper des champignons bien gores.

5. Tu deviendras (peut-être) persévérant et patient

Non parce que tu pourras toujours arriver plein(e) de confiance avec la certitude d’atteindre les cieux dès la première séance, tu vas vite déchanter. C’est bien beau d’être allé à Fontainebleau en 5ème avec ton collège, mais clairement le niveau n’est plus le même. Et même si tu défonçais tout le monde à l’époque, là tu vas clairement te remettre en question et t’y reprendre à plusieurs fois avant de parvenir à réussir ne serait-ce qu’une piste.

6. Tu vas pouvoir apprivoiser ton vertige (non parce que sinon ça va être compliqué)

Sache qu’en escalade, tu n’es pas forcément attaché. Bah oui, parfois tu ne grimpouilles pas forcément des hauteurs exceptionnelles (fais pas trop le malin non plus), du coup, les sangles ne sont pas nécessaires. Le truc qu’il faut apprendre à gérer, c’est lorsque tu te trouves tout en haut et que tu es soudain pris de vertiges. Bah là, bon courage à toi pour éviter de te mettre à chialer comme une fillette (ou un garçonnet). Ça ne m’est jamais arrivé. Jamais.

7. Tu sues comme un porc, c'est bon signe

Et suer, c’est bien pour deux raisons : ça éloigne les gros relous qui te cherchent des noises. Et c’est aussi signe que tu fais du sport (AH BON ? NO WAY.). Et donc que tu te dépenses. Et que tu vas bientôt être heureux puisque tu vas libérer tout plein de dopamine. Et puis si tu as un petit bourrelet qui t’embête (même si tu n’en restes pas moins canon, on en est sûr), il risque de partir bien plus vite, effrayé par ton agilité. (Si, c’est comme ça que ça fonctionne).

8. Tu vas pouvoir crapahuter dans des endroits magnifiques

Quand tu auras gagné des skills en matière d’escalade et que tu auras quitté les salles fermées pour rejoindre les sites d’escalade en pleine nature, tu auras la possibilité de t’adonner aux joies de l’escalade dans de sublimes spots tels que les Gorges du Verdon (la magnificence est présente) ou les calanques de Cassis et ça, ça pète sa mère. (Je n’étais pas sûre de cette expression à l’oral, c’est encore moins le cas à l’écrit).

9. Tu auras les pires courbatures du monde et tu vas devoir développer de nouvelles techniques pour te mouvoir

Mais ce n’est pas tout. Ce sera également pour toi l’occasion d’avoir un aperçu de ta vie d’octogénaire. Tu vas te déplacer avec difficulté et prendre plusieurs minutes pour te lever correctement, le matin. Tes bras ne porteront plus rien. Tu galéreras même à ouvrir une bouteille de jus… Bon ces symptômes ne devraient se manifester qu’en cas d’absence cruelle de muscles dans tes bras au tout début. Mais tiens le coup, ça va aller.

10. Tu vas enfin lâcher tes séries Netflix et sortir de chez toi

Et on voit déjà venir les Parigots avec leurs excuses à deux balles pour continuer à rien foutre chez eux en peignoir : « Mais allô, à quelle heure tu fais de l’escalade en plein Paname ? »Et bien sache qu’il existe plusieurs salles bien grandes et bien cools dans la Capitale, donc tu te bouges et tu arrêtes de faire la mijaurée. Merci bien.

Si je ne suis pas parvenue à te convaincre des bienfaits de ce sport de seigneur, c’est que je ne mérite pas ma place chez Topito. Et c’est plutôt triste. Donc par égard pour ma personne, va donc tester l’escalade.

Source Image :