Le jeune reporter de 30 ans de l’émission Le Quotidien fait beaucoup parler de lui, notamment parce qu’il est devenu le chouchou de beaucoup de femmes en France. Même ma maman est amoureuse et prête à me rayer de son testament au profit de Martin Weill. Est-ce que c’est mérité ? Oui. Parce que je suis un très mauvais fils, et que Martin est beaucoup trop cool.

1. Il est trop mignon

Enfin c’est ce que disent environ 98% de mes ami(e)s, sachant que les 2% restants sont malvoyants. Même Louise Bourgoin pense qu’il est trop mim’s, est-ce qu’on a besoin d’un autre argument ?

2. Il a fait au moins 14 fois le tour du monde

En janvier 2016, c’était déjà le cas, avec plus de 500.000 km au compteur. Un an et demi plus tard, on imagine que ça a bien augmenté. C’est autant d’anecdotes qu’il pourra te raconter plus tard autour d’un bon feu de cheminée. Avec un peu de chance, il t’emmènera même dans ses valises pour explorer chaque coin de notre bonne vieille planète bleue.

3. Il joue de la guitare et chante plutôt pas mal

On a pu le voir sur le plateau de Quotidien, accompagné de Camélia Jordana, une choriste qui reste dans l’ombre face à ce charisme monstrueux. La guitare fait toujours son petit effet, et même quand il se trompe il est TROP CHOUPINOU.

4. Il porte presque le même nom que Simone Veil (ouais même si ça s'écrit pas pareil)

On parle bien de celle qui a dépénalisé l’IVG et apporté sa pierre à la lutte pour le droit des femmes. Pas de toute que si tu te maries avec Martin tes droits seront respectés, tu seras une femme comblée (ou un homme comblé, hein, ça c’est Martin qui décide.)

5. Il est ultra résistant

Son corps est sûrement composé de kevlar ou de tout autre polymère thermoplastique capable de résister à la violence d’un choc provoqué par un sac à main lancé à plus de 200km/h par une personne de force surhumaine. Épouser Martin Weill, c’est avoir l’assurance d’être protégé(e) en cas d’agression.

6. Il était déjà trop mimi enfant et il le reste en grandissant

Regarde moi cette petite tête blonde, ces petites lunettes rondes, cet air sage et malicieux à la fois, ce pull avec un dessin qui représente… Je sais pas ce qu’il représente mais quand même c’est un sacré chouette pull, comme on n’en fait plus aujourd’hui, une oeuvre textile recherchée par les plus grands collectionneurs et dont la valeur est actuellement estimée à 250.000 euros, chiffre qui ne cesse de croître.

7. Il est toujours bien sapé

Même si on regrette un peu l’époque du pull gris (cf. photo ci-dessus si tu t’amuses à lire dans le désordre, ce qui est totalement débile d’ailleurs), on ne peut pas retirer à Martin Weill une certaine élégance. Ses chemises sont probablement fabriquées à partir d’un tissu auto-repassant dont chaque pli est le fruit de dizaines d’années d’études.

8. Il vient de l'ESJ de Lille

La meilleure école de journalisme de France dans la meilleure ville de France, où les gens sont les plus sympas. Tu peux pas test.

9. Il a quand même du caractère

Quand Yann Barthès lui fait remarquer qu’il a pris du poids aux Etats-Unis, Martin n’hésite pas à lui répondre en le menaçant gentiment d’utiliser ses mains potelées pour le gigler. Il faut pas l’emmerder, le reporter, c’est pas parce qu’il a une bonne bouille qu’il se laisse faire.

Source photo : Giphy

10. Martin Weill est notre chouchou

Tu auras donc notre bénédiction pour le mariage.

Épouse-nous, Martin.

Tous les mardis à 18h, on se retrouve sur Twitch ! Ce soir on joue à PES 2018. Allez viens.