france-3-0

Bon autant dire que 2-0 en Ukraine, à priori comme ça au premier coup d'oeil tout le monde dirait que c'est un résultat de merde et que le Brésil s'éloigne à vitesse grand V. Mais nous on n'y croit pas, et on sait que tout ça fait partie d'un plan machiavélique bien rôdé de la part des bleus et de leur entraîneur. C'est même évidence que le match de mardi soir sera une simple formalité, la preuve.

  1. Une simple tactique pour entrer un peu dans la légende
    Gagner 2 fois 1-0 aurait été plus simple certes, mais ça manquerait un peu de panache et l'équipe de France a besoin d'un match qui fera date, ce qui ne lui est pas arrivé depuis 2006, autant dire une éternité. Regagner le coeur des français avec un 3-0 (comme de par hasard tiens) au match retour, c'est super bien pensé. On s'en souviendra longtemps.
    Résultat: 3-0
  2. Les ukrainiens vont connaître "l'enfer" du Stade de France
    Ok y'avait de l'ambiance en Ukraine et une envie qui faisait plaisir à voir. Mais avec une Ola toutes les 3 minutes, des sifflets sur le deuxième ballon perdu, des rires à chaque ballon d'Evra, la France, portée par tout un peuple, va facilement se surpasser dans une ambiance des grands soirs. Tremble joueur ukrainien de 2 mètres et 120 kilos...
    Résultat: 5-0
  3. Le "talent" caché de Benzema
    Si Karim arrive à placer le mot "talent" dans une interview d'après-match aussi miteux, c'est bien qu'il a un plan pour laisser exploser sa classe à la face du monde mardi. Et accessoirement l'assurance d'être titulaire. Se cacher des mois et 1200 minutes pour tout sortir le grand soir, putain c'est fort.
    Résultat: 8-1
  4. Un gros coup de bluff évident
    Façon "on croit qu'on n'est pas bon à grand chose mais en fait si". Avec des victoires écrasantes contre la Finlande et l'Australie et aucune victoire contre des équipes nationales un peu crédibles depuis des mois, la France a super bien caché son jeu. Les Ukrainiens arriveront donc à Paris sûrs de leur fait, et là, paf: Didier Deschamps fait péter un "all in" avec le match parfait et remporte le tapis à savoir 23 billets pour le Brésil. Du grand poker, chapeau Didier.
    Résultat: 4-1
  5. Le prochain discours de Patrick Evra
    Heureusement entre les deux matchs, le speech de Pat fera la différence. "Bon les gars, c'est un match pour la coupe du monde, merde ! Alors on n'écoute pas les Tournevis et les Fernandel et on se sort les doigts... - Putain c'est fort ce que tu dis Pat..."
    Résultat: 6-0
  6. La ruse "spécial ballon d'or" de Ribéry
    Pour s'assurer définitivement le titre de meilleur joueur de football de la planète, Francky avait besoin d'un coup d'éclat. Avec son triplé prévu mardi soir, ça devrait suffire. On parle même de la tête de Francky projetée au laser sur l'arc de triomphe dans la foulée. On va être bien.
    Résultat: Ribery 3 - Ukraine 0
  7. Les Bleus, c'est Rocky 4
    Comme Rocky contre Drago, les bleus ont préféré prendre des coups plein la tronche face à l'ogre (ex) soviétique et se sont fait marcher dessus. C'était évidemment pour mieux garder toutes leurs forces pour la deuxième partie du combat. Par contre, si Ribéry nous sort un discours comme ça en fin de match mardi, on vous prévient, on chiale.
    Résultat: 2-0, qualif aux pénos

  8. L'Ukraine en doit une à Platini
    Le bon Michel a déjà filé l'organisation de l'Euro à l'Ukraine il y a 2 ans. Les ukrainiens ont le sens de l'honneur et sauront lever le pied quand le gros grand Michel le demandera. Bien sûr, il niera, mais nous, on nous la fait pas. Quand tu n'as plus de grands joueurs, fais appel aux anciens. Un coup bas vaut bien un coup-franc.
    Résultat: 3-0 sur tapis vert
  9. Les ukrainiens ne seront pas 11 mardi soir
    Comme aux meilleurs temps de l'empire soviétique, on peut penser que pas mal des 23 joueurs ukrainiens, après avoir passé la journée sur les Champs-Elysées demanderont l'asile politique à la France pour ne pas retourner en Ukraine. Les bleus prêtent Benzema et Ruffier aux jaunes pour faire le nombre.
    Résultat: 5-2 (2 buts de Benzema pour l'Ukraine)
  10. Johnny aurait déjà enregistré la suite de "Tous ensemble"
    De source sûre, on sait qu'il est passé en studio pour offrir une suite dansante à la mythique chanson de 2002 "on est champion, on est tous ensemble" tout ça tout ça. Si ça c'est pas un signe que les planètes sont alignées pour qu'on passe... Ca sent bon la musique brésilienne mardi soir dans le stade.
    Résultat: 4-0 sur un air de samba
  11. (bonus) On n'imagine pas une seconde se faire chier en juin et juillet prochain
    C'est peut-être un peu léger comme raison, mais ça suffit pour y croire. Jouer la coupe du monde sur FIFA 14, même sur X box One, surtout pour les "brésiliens blancs", ça sera pas pareil. Se préparer à supporter la Belgique non plus. Alors ça passera.
    Résultat: N'importe lequel, on s'en fout du moment qu'on y aille.

Donc on a envie de dire "allez les bleus" mais à priori y'aura même pas besoin, tout est déjà réglé. Vous nous avez fait peur les mecs...