Le camping sauvage, c’est la liberté pure. Liberté et sauvagerie, c’est un peu le monde animal qui rugit dans nos veines et nous donne envie de nous ébattre nus dans des fourrés la nuit, le jour, même entre le jour et la nuit, un peu tout le temps. Vous verrez !

1. Être en communion avec son esprit et les insectes dégueulasses qui se posent sur ton slip le matin

On découvre des insectes dont on n’avait jamais entendu parler, c’est trop cool ! D’accord, non, c’est la partie la moins agréable. Mais au moins on s’y habitue et ça nous rend plus fort.

2. Être au calme sans entendre un sexagénaire appelé Clovis crier « Chérie, je vais aux chiottes ! »

Le secret du bonheur, c’est d’être quelque part où il n’y a aucun Clovis dans un rayon de plusieurs kilomètres.

3. Être le seul à crier "Je vais aux chiottes" et aller où tu veux

C’est quoi l’intérêt de faire du camping si t’es pas obligé de construire tes propres latrines ? C’est ça, la liberté. Oui, bon, chacun a sa propre notion de la liberté, d’accord ?

4. Observer les étoiles

T’es au calme et t’as pas de pollution lumineuse (sauf si tu campes dans un parc en plein milieu de Moscou parce que t’es complètement malade). Si t’es assez isolé et que le ciel est clair, tu peux même voir la voie lactée. Par contre tu pourras pas la prendre en photo parce que t’as oublié ton chargeur externe.

Source photo : Giphy

5. Si t'es dans la nature, tu peux te poser n'importe où n'importe quand sans devoir rien réserver

Bon, sauf si t’es dans un des nombreux pays où la police vient te faire chier parce que c’est pas permis (la Croatie, c’est nul). Mais si t’y arrives, tu peux retirer tes chaussures dans l’herbe et il n’y aura personne pour te dire que tes pieds puent.

6. Ca te donne une excuse pour utiliser plein de gadgets

Une lampe de poche dynamo et un couteau suisse que je ne sais même pas utiliser ? OUI S’IL VOUS PLAÎT. Me couper la main parce que je sais pas comment manier le couteau suisse ? ALLÔ ASSURANCE VOYAGE JE SAIS PAS OU JE SUIS.

7. Tu mets tes compétences culinaires au défi

Tu as une casserole, un campingaz et des œufs. Vas-tu réussir à te préparer un repas sans brûler ta tente et sans te faire engueuler par Philippe Etchebest sortant d’un buisson ?

8. Tu te fais passer pour un aventurier / homme des cavernes en faisant un feu

Même si en fait t’as un briquet donc c’est pas si impressionnant que ça. En plus tu galères quand même à l’allumer parce qu’il y a du vent.

9. Tu flippes ta race à cause des bruits en dehors de la tente

On dirait bien que la peur est irrationnelle, mais t’es quand même en train de camper isolé(e) dans un endroit avec des animaux sauvages où il serait aussi très facile pour quelqu’un de t’assassiner sans laisser de traces.

Source photo : Giphy

10. Dormir gratuitement, tout simplement

Comme ça tu peux économiser de l’argent pour de la crème anti-moustiques. Ou pour un hôtel, tiens. Au lieu de camper dans les bois sans pouvoir prendre de douche.

Alors, on vous a convaincu ? D’accord, probablement pas. En tout cas, si vous vous isolez pour longtemps, n’oubliez pas d’amener un vieux téléphone portable pourri avec une batterie qui tient plusieurs jours, dans le cas où vous auriez une urgence !