C’est vrai que d’habitude on préfère parler des villes qu’on aime. Donner libre cours à notre positivité, animer notre désir de voyage, de partage, de langage, de paysage, d’apprentissage et de fromage. Mais parfois on se doit bien de jeter un pavé dans la mare et de crier haut et fort ce que tout le monde pense tout bas. Alors voilà, je vous le dis comme je le pense, Deauville c’est de l’arnaque. J’y ai passé deux jours sous la pluie et cette expérience insatisfaisante suffit à justifier cette diatribe.

1. L'unique lieu de divertissement est un bâtiment destiné à nous faire claquer notre pognon inutilement

« Oh chérie tiens allons au Casino Barrière faire une partie de roulette ! » êtes-vous tenté de vous dire lorsque vous êtes en villégiature deauvillaise avec votre compagne. Loin de moi l’envie de briser vos rêves mais pour la faire courte, les tables de roulettes sont blindés de connards eux-mêmes blindés et si tu n’as pas huit mètres de talons aiguilles et un décolleté plongeant jusqu’au pubis, difficile de s’y insérer, en plus la mise minimum c’est 5 euros et on ne peut miser que sur un chiffre plein. En gros sur chaque tour tu as 1 chance sur 32 de tomber sur le bon chiffre. Du coup tu te rabats surtout sur la roulette électronique. Et comme personnellement j’ai perdu 100 balles, je pense que leurs machines ne fonctionnent pas.

Source photo : Giphy

2. La plage est beaucoup trop large

C’est n’importe quoi cette étendue infinie de sable sans aucune forme de charme. Après faut pas s’étonner qu’il y ait tous les Parisiens qui y élisent domicile en été. Y’a juste trop de place. Si j’étais le maire, moi je bétonnerai tout ça histoire de réduire un peu l’espace sablonneux. Et sur les parkings on met quoi ? Des resto gastronomiques à moins de 30 balles par personne.

3. On y trouve le festival du cinéma américain ALORS QU'ON EST EN FRANCE

Excusez-moi mais est-ce qu’on ne ferait pas mieux de s’occuper d’abord de nos SDF français avant d’investir de l’argent dans les festivals pour le cinéma étranger ? JE VOUS LE DEMANDE.

4. C'est un dom-tom de Paris

Vue que c’est la seule ville balnéaire à 200 bornes de la capitale, on la surnomme carrément le 21ème arrondissement de Paris. Bonjour le dépaysement. Si c’est pour voir des Stan Smith et les trottinettes électriques, c’est non.

5. Depuis 1968 s'y produit le tournoi international de bridge

Les gars, c’est les seuls à pas suivre le mouvement mai 68 et s’encroûter sur un festival mondial de bridge. Ça en dit long.

Source photo : Giphy

6. Le walk of fame local avec les noms de stars sur les cabines le long des "Planches" respire la tristesse et la mort

A partir du moment où les gars n’ont pas mis le nom de Corinne Touzet dans cette valse de noms de stars américaines, je pense qu’il y a clairement un manquement au respect et à la dignité humaine.

7. Deauville est jumelée avec Lexington dans le Kentucky

Et franchement j’y suis jamais allée mais le fait que le nom de cette ville ressemble vachement au calmant Lexomil ne laisse rien présager de bon sur notre potentiel de bien-être.

8. Il y a plus de boutiques de luxe au mètres carré que d'habitants de moins de 75 ans

Au cas où c’était pas clair, ce que je veux dire par là c’est qu’il y a trop de boutiques de luxe et trop d’habitants de plus de 75 ans.

9. C'est la copine moche de la Normandie

Avec ses deux trois baraques typiquement normandes dont les propriétaires doivent avoir un compte en banque côté en bourse, elle parvient à nous berner en faisant genre c’est une ville authentique. Mais en fait on nous ment. Les maisons sont fausses, suffit de les pousser pour que tout ce décor en carton pâte s’écroule et ne laisse place à un paysage de désolation où règne le désespoir et la mort.

Source photo : Giphy

10. C'est à 3 mètres de Trouville qui est vachement plus sympa

On se demande vraiment pourquoi ils n’ont pas fusionné les deux villes, histoire que Deauville devienne une banlieue pourrie de Trouville que tout le monde mépriserait et où personne n’irait à part les exilés, les personnes en soins palliatif et tout ceux qui ont acheté le dernier livre d’Eric Zemmour.

11. Son nom déjà

« Deauville » ? Mais c’est dégueulasse ! La ville des dos quoi. A la limite Trouville c’est marrant comme nom on peut faire des vannes. Mais Deauville c’est juste pas inspirant.

12. Des hôtels miteux se font passer pour des thalassothérapie

Je ne citerai personne mais l’hôtel qui te fait raquer 50 euros son espace spa comprenant un « espace tisanerie » qui se résume à deux tasses de thé Richard et qui t’impose BFM TV au petit déjeuner alors qu’il n’y a MÊME PAS d’œufs brouillés proposés au buffet, ça mériterait vraiment d’être interdit par la convention de Genève. Vous trouvez que je manque d’objectivité ? Balek.

Source photo : Giphy

OK Deauville c’est pas Cholet, mais quand même.