Un bébé, ça n’est malheureusement pas livré avec un mode d’emploi façon Ikea. Non, ça serait trop simple sinon. Quand après avoir accouché, on est épuisés, et notre héritier se met à brailler, on est souvent désemparés, voir même effrayés (vous avez remarqué toutes les rimes ? C’est beau.) Vu qu’ils ne savent pas encore parler, les pleurs sont les seuls moyens de s’exprimer. Heureusement, un bébé c’est pas non plus ce qu’il y a de plus original au monde, ils pleurent tous pour plus ou moins les mêmes raisons.

1. Parce qu’il a faim

Bah oui, il n’est pas encore capable de se lever et d’aller piocher un truc dans le frigo, ni même de se faire cuire des pâtes, et encore moins de se commander une pizza. Du coup, bah il pleure, jusqu’à ce que vous lui plugiez un bout de sein ou une tétine de biberon dans la bouche. Et là, miracle, les pleurs s’arrêtent.

2. Parce qu’il a chaud (ou froid)

Ce petit fainéant n’est pas fichu d’enlever lui même son pull (ou de le remettre), du coup il pleure, devient rouge, voir même transpire un peu. C’est peut-être le moment de lui filer un coup de main.

3. Parce qu’il est fatigué

Quels naïfs vous faisiez, de penser que si un bébé est fatigué, il n’avait qu’à fermer les yeux et s’endormir calmement dans son lit. Ça, c’était avant d’avoir des enfants. Un bébé, quand il est fatigué, il panique de s’endormir, car c’est une forme d’abandon pour lui. Il s’énerve, panique, n’arrive pas à dormir, et donc pleure. Youpi.

4. Parce qu’il a mal aux dents

Il parait que si nous devions avoir nos dents qui poussent à l’âge adulte, nous pourrions mourir de douleur. Heureusement que ça se passe quand nous n’avons pas toutes nos terminaisons nerveuses actives, et encore moins la capacité à s’en souvenir. La douleur des dents qui poussent est horrible, ça a de quoi faire pleurer de douleur.

5. Parce qu’il a mal quelque part

Que ce soit des coliques, des gaz, une otite, etc.. Un bébé, vu qu’il ne parle pas, ne peut pas dire ce qui lui fait mal (CQFD). Alors il pleure, jusqu’à ce qu’il soit soulagé, ou jusqu’à ce que la douleur passe. Sauf que vous, vous n’avez pas de décodeur, et vous ne savez pas forcément comment réagir.

6. Parce qu’il veut un câlin

Il est tout petit, tout fragile, il ne sait pas franchement où il est ni ce qu’il fait là, et parfois la seule chose dont il a besoin c’est d’être serré dans les bras de ses parents, et sentir qu’on l’aime. Qu’est ce que c’est romantique un bébé.

7. Parce qu’il se sent perdu

Il vient d’être expulsé d’un endroit bien chaud et confortable dont il connaissait les moindres recoins, et le voilà propulsé dans un monde où y’a du bruit, pleins d’odeurs, de la lumière, des gens qui le tripotent.. Pas facile à vivre quand on a que quelques jours. Du coup, il pleure.

8. Parce que sa couche est sale

J’aimerais bien vous y voir, avec un caca collé au cul-cul. Evidemment que si on le change pas, ça le fait pleurer. Quoi que, il parait qu’il y a des bébés qui aiment bien rester dans leur jus, les gros crados.

9. Parce qu’il a un rot coincé

Quoi de plus dérangeant qu’un rot coincé pour un bébé ? Du coup il se tortille, il pleure, râle, jusqu’à ce que le-dit rot sorte enfin, avec un bruit bien violent, que même votre cousin Robert après 2 pintes ne peut pas égaler.

10. Parce que quelque chose le gêne

Ils ont la peau hyper fragile ces petits rôtis, et parfois une simple étiquette de vêtement à même la peau peut leur provoquer des sensations vraiment très désagréables. C’est pas franchement facile de voir que ça peut les gêner, faut essayer de se mettre à leur place.

Top non exhaustif bien évidemment ! Et puis parfois, ils ont vraiment peut-être juste envie de pleurer pour nous pêter les oreilles, qui sait.