Crédits photo (creative commons) : jontintinjordan

Vous êtes vous déjà demandé si vous étiez sadique ? On ne parlera ici que de sadisme passif, c'est-à-dire quand vous n'êtes pas directement en cause dans la souffrance d'autrui. Non, dans notre scénario, "l'autre" se fout dans la merde tout seul et vous ne pouvez que constater les dégâts, et éventuellement en rire. Il est des situations qui provoquent, chez nous en tout cas, une irrépressible envie de rire de son petit malheur. Et du coup, comme on a pas beaucoup de volonté, et ben on rit et on aime ça. Il ne suffit pas d'être heureux, encore faut-il que les autres ne le soient pas...

  1. Voir quelqu'un se prendre une amende pour excès de vitesse : il n'avait qu'a pas vous doubler avec le sourire tout l'heure. Il réfléchira au bien-fondé du proverbe "Qui sème le vent (et me double) récolte la tempête".
  2. Voir quelqu'un se faire éclabousser par une voiture/bus/gros camion: un mec avec un parapluie c'est encore plus drôle. Vous le regardez alors avec compassion, mais tout en lui faisant remarquer le regard noir qu'il y a aussi une goutte sur vos chaussures, alors que lui a risqué la noyade.
  3. Voir quelqu'un se faire chier dessus par un pigeon : et comme ça ne vous est jamais arrivé, vous vous dites que "Après tout, les pigeons ne sont pas de mauvais bougres et que s'ils s'en prennent à quelqu'un c'est sûrement qu'il l'a cherché.". Alors qu'en fait les pigeons, c'est le mal.Et je ne vous parle donc même pas de celui qui vient de s'oublier sur l'épaule du monsieur et qui avait visiblement mangé mexicain la veille.
  4. Voir quelqu'un se faire surprendre par une pluie torrentielle quand on est au chaud et au sec : une mine déconfite et une tenue trempée, c'est ce qu'il vous manquait pour savourer au maximum le café pur arabica encore fumant que vous venez de commander.
  5. Voir quelqu'un pousser sa voiture en panne : c'est un peu comme voir un jockey porter son cheval. Ou de l'essence porter un camion citerne (vide). Enfin faut imaginer quoi... En tout cas, le plaisir que ça ne soit pas soit est difficile à cacher. Et se décuple si c'est sur l'autoroute.
  6. Voir quelqu'un se tâcher en déjeunant : quelqu'un qui n'avait évidemment pas sa serviette autour du cou, encore un. On vous avez prévenu pourtant. Manger proprement c'est un truc qu'on nous apprend assez tôt pour que ce véritable goret reçoive une avalanche d'insultes et de moqueries. Ou au moins des rires discret.
  7. Voir quelqu'un rater une marche dans l'escalier : gag encore plus drôle si le mec a les mains dans les poches et qu'il se rattrape avec le nez. Presque aussi hilarant que le mec qui glisse sur une peau de banane. Ok, un peu old school, mais inratable. Se viander comme un vieux flan, c'est intemporel.
  8. Voir la boule de glace de quelqu'un dégringoler de son cornet : par contre, on ne sait pas exactement s'il est plus jouissif d'assister à cette scène lorsque l'on a soi-même une glace ou lorsque l'on n'en a pas. Ca dépend des points de vue. Ce sont des plaisirs assez différents mine de rien. Le plus intéressant étant quand même de provoquer (discrètement) vous-même la chute de cette boule.
  9. Voir un enfant turbulent se faire finalement engueuler : seulement parce que vous étiez à deux doigts de le faire vous-mêmes pour faire comprendre à ce nouveau petit "Damien" que non, cracher sur la vitre dans le train en chantant à tue tête la chanson de la maison de Mickey pendant 35 minutes, ça ne se fait pas.
  10. Voir quelqu'un louper son métro, de si peu : il a couru, s'est jeté contre les portes, mas trop tard. Et son regain de fausse nonchalance, pour ne pas perdre la face, une fois les portes refermées genre "Qu'à cela ne tienne, celui là ou le suivant, peu importe !". Plaisir décuplé quand vous savez que c'est le dernier train de la nuit...
  11. Bonus : voir quelqu'un se faire assassiner sous vos yeux : et lui dire que vous êtes en train d'appeler la police alors que vous ne faîtes que mimer un combiné de téléphone avec votre main droite. Non en fait vous n'êtes pas simplement sadique, vous avez un vrai problème.

Et vous, vous riez aussi un peu de la malchance des gens ?

Inspiré par buzzfeed