Arles-Avignon va donc officiellement descendre en Ligue 2, c'est fait. C'est dur. Alors oui bien sûr vous nous direz qu'on a largement eu le temps de se faire à l'idée, dès l'intersaison avec un recrutement digne du Cirque du Soleil, un entraîneur historique qui part, un président oublié... L'amalgame de tout ce qu'il ne faut pas faire et pourrait amener Arles-Avignon en fin de saison vers des records de nullité inégalée. On avait craint pour Grenoble il y a deux ans, mais non en cherchant bien, il y a toujours pire. Un peu partout en Europe même. Petit focus sur ces équipes pour lesquelles la marche était un peu haute. Un peu seulement oui...

  1. Tasmania 1900 Berlin (Allemagne, 65-66): 10 points et 28 défaites donc. Une sombre histoire d'équipe surclassée pour faire le nombre dans un championnat à problèmes. Seulement voilà, une équipe d'un niveau plus faible, ça se voit. Aucune victoire. Et quand tu marques 15 buts et que tu en prends 108 en une saison, forcément, tu ne sais pas si tu dois sacrifier tes attaquants ou faire travailler les bases à tes défenseurs.
  2. Derby County (Angleterre, 07-08): 11 points. Avec la grande performance d'être relégué avant la fin mars. Le positif, c'est que tu passes un printemps sans stress. Le négatif, c'est que le reste de l'année n'a pas été terrible quand tu ne gagnes pas une fois pendant 37 matchs de suite...
  3. Lecce (Italie, 93-94): 11 points. Tu as beau être fan de foot en Italie, il a dû y avoir des dimanches soirs délicats du côté de Lecce où des supporters ont dû se demander ce qu'ils avaient fait pour mériter ça.
  4. Catane (Italie, 83-84): 12 points. Oui, sur une saison. Soit une moyenne de 0,3 point par match. Un rythme de relégable dans tous les championnats du monde, et dans quasi tous les sports.
  5. Sporting de Gijón (Espagne, 97–98): 13 points. 2 victoires sur 38 matches, quand on se plante en Espagne, on ne plaisante pas. Autant faire les choses avec panache.
  6. Sunderland (Angleterre, 05-06): 15 points. Un bel exemple récent dans le meilleur des championnats au monde à ce qu'on dit. On dit aussi que le haut du championnat anglais est très haut. Mais le bas, il semble très bas. A quand une "looser league" européenne ?
  7. Racing Club de Lens (France, 88-89): 17 points. Cocorico. 3 victoires pour 27 défaites. On a dû passer de sacrées belles soirées du côté de Bollaert. La première année de Gervais Martel, le monde est cruel hein ? Le Stade Brestois avait fait mieux en 1980 avec 15 points, mais c'était avec la victoire à 2 points, trop facile.
  8. FC Vizela (Portugal, 84-85) : une seule saison au haut niveau, et pour cause. Il n'y a que 16 équipes au Portugal en première division donc moins de matchs. Ce qui n'empêche pas Vizela de finir avec une différence de buts de -40 et 19 défaites au compteur. Un probable vrai carnage dans un autre championnat.
  9. Sunderland (Angleterre, 02-03): 19 points et pas un de plus. Avec un joli record à la clef de 15 défaites de suite. 1350 minutes sans victoire. On imagine la belle ambiance dans le vestiaire après les matchs, la camaraderie virile.
  10. Arles-Avignon ? (France, 10-11): 13 points à 7 journées de la fin. En se débrouillant bien, Arles Avignon peut faire tomber le record de Lens. En se permettant même le luxe de gagner un match d'ici la fin de saison. Et le tout en s'y mettant à deux, chaque ville, Arles et Avignon, finissant donc à 8 points chacun. Presque génial.

Et vous vous en connaissez d'autres des Serial Looser ?

Source: Soccer Lens

Crédit photo (creative common): _boris

Footeu-se dans l'âme ? On a déniché les gadgets les plus cool :