Crédits photo (creative commons) : Frédérique Panassac

Les vacances arrivent, pour ceux qui aiment partir en vacances en même temps que tout le monde. L'occasion pour le travailleur de se détendre enfin après une année de dur labeur, et pour le consommateur de consommer loin de ses terres habituelles. L'occasion aussi pour lui de tomber dans les multiples pièges que va lui tendre la ville qui sera son terrain de chasse durant un week-end ou durant toute une semaine. En voici quelques-uns, à éviter bien sûr, qui lui feront économiser presque autant de temps que d'argent...

  1. Le petit train qui fait le tour de la ville
    Et qui prend son temps pour le faire, malgré le fait que la ville se résume en réalité à un centre-ville, que l'on prendrait 15 minutes au max à parcourir à pied, plutôt que de passer 1 heure et demie sur des sièges salis, inconfortables et à la peinture écaillée, les tympans défoncés par une voix nasillarde qui beugle dans une multitude de langues l'historique désespérément vide de la ville. Bon voyage.
  2. Les restaurateurs aguicheurs du centre-ville
    Un charmant restaurateur vous invite avec un sourire éclatant à vous délecter de la gastronomie délicieuse de son enseigne, largement supérieure à celle de son voisin, lui qui vous propose, par ailleurs, sensiblement la même chose ? Aucune raison de ne pas lui faire confiance, d'autant plus que les plats si bruyamment vendus sont parfaitement mis en valeur, par l'intermédiaire de charmants descriptifs photographiques exposant, déjà intégralement préparés, le poulet/frites du chef ou le steak à cheval/haricots verts. Ayez confiance.
  3. Les cartes postales à envoyer à toute la famille
    Parce qu'un conditionnement culturel vous oblige à raconter à l'ensemble de vos proches à quel point vos vacances sont merveilleuses, enrichissantes et originales. Alors que, convenons-en, mis à part des retraités désespérément seuls, vos fadaises emplies d'une niaiserie redondante et nauséabonde sur vos pseudos vacances parfaites n'intéressent personne. Vraiment personne.
  4. La randonnée dans les alentours
    Une petite balade dans la région? Parce que le gérant de votre chambre d'hôte vous l'assure, si il n'y a pas grand chose à faire dans le centre ville, la région "vaut le détour". Du coup, vous vous demandez pourquoi la ville n'a pas été construite dans ces coins sympas directement au lieu de vous forcer à prendre la bagnole. Des mecs qui connaissent des lieux paradisiaques dans la région et qui habitent ici, ils faut s'en méfier comme de la peste.
  5. Le parcours de la grande rue principale du centre-ville
    La foule attire la foule. Alors, dans vos esprits étriqués et conformes à la masse, vous vous imaginez que si une multitude de mouton se précipite au sein du centre historique de la cité visitée, c'est forcément que le quartier vaut le détour. Vous n'y trouverez que des restos hors de prix et des boutiques relatant la pauvreté culturelle et artistique de la région, mais au moins, vous l'aurez parcouru, l'axe central de la ville...
  6. L'attraction centrale de la région
    Du musée descriptif de l'historique de la ville (une surface de 30 mètres carrés, parfois), à la maison occupée en temps jadis par un bienfaiteur de l'humanité en passant par un site naturel d'une beauté éblouissante, tout office de tourisme digne de ce nom sera vous persuader avec une honnêteté machiavélique que la ville et ses alentours regorgent de spécificités qu'il serait criminel de ne pas avoir vu au moins une fois dans sa vie. Vous avez raison de suivre les conseils de ces spécialistes de la profession, on ne vous la fait pas à vous.
  7. La voiture garée dans un parking payant
    Pratique bien sûr, mais très légèrement hors de prix...Avec en option, la multitude infinie de papiers à moitié collés sur le pare-brise, dressant avec dithyrambe les mérites du restaurant "La moule-frite de la Côte d'Azur" ou "la Cigogne chantante" de Moselle...
  8. Les marchands ambulants (ou escrocs à la sauvette)
    Éminents polyglottes maitrisant aussi bien la langue de Molière, de Shakespeare, de Dante ou d'Iker Casillas, ces vendeurs particulièrement attachants (mais physiquement quoi) vous proposeront avec zèle/violence de vous procurer, à prix modique, la dernière collection Lacoste avec un crocodile à la superficie douteuse ou un modèle exclusif de la collection "Praba". Sautez sur l'occasion.
  9. Les chouchous et autres sucreries de la plage
    Deux mois de régimes éprouvants qui tombent à la flotte. Bonjour (ou re-bonjour) les trois kilos de perdus avant les vacances pour savourer tous ces regards mesquins braquez sur vous. "Maman, pourquoi la dame elle est grosse comme ça ?"
  10. Les boutiques de souvenirs
    Vous n'envisagez pas un seul instant de quitter le lieu sans un cendrier, une assiette en faïence, un briquet ou un tee-shirt XXL à l'effigie des monuments principaux de la ville ? Emplies de reliques aux qualités aussi contestables que leurs intérêts, ces magasins à souvenirs reproduits à l'identique à chaque intersection du quartier historique de la ville, vous combleront, à n'en pas douter, vous et votre portefeuille, d'un bonheur indicible et véritable.

Et vous, vous tombez dans le piège en vacances ?

Top écrit par Marion0110

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.