flic

Dans Brève de Volant, Alexandre Despretz, un monsieur de la Police Nationale , raconte tout ce qu’il entendait de drôle quand il arrêtait quelqu’un sur la route. Et on peut dire qu’en matière d’excuses, les gens n’ont pas changé depuis le collège. Parce qu’on est franchement pas loin du « le chien a mangé mon permis ».

1. "Et la ligne blanche, madame ? - Écoutez, je conduis là.. J’peux pas regarder par terre !"

2. "Je peux vous donner le permis de conduire de ma femme ? Je n’ai plus de points sur le mien."

3. "J'ai la gangrène dans ma jambe de gauche, alors c'est difficile d'utiliser la pédale correctement pour arriver à faire un arrêt... "

4. "Vous roulez un peu vite monsieur, vous ne pensez pas ? - Oui, je sais, mais j’ai des surgelés dans le coffre !"

5. "Je n'ai pas grillé un feu rouge, juste un tricolore."

6. "J'ai pas mis ma ceinture car j'ai un torticolis."

7. "Vous demeurez où Monsieur ? - Ne me traitez pas de demeuré !"

8. "Vous allez m'emmener au Policariat ?"

9. "Je la mets pas car d'habitude je suis en scooter !!!"

10. "J’ai de l’alcool dans le sang car j’ai mangé trop de bœuf bourguignon."

11. "Jcrois qu'jai un souci avec mon permis de conduire... Je l'ai déposé au commissariat de Raincy ce matin..."

12. "Je vais vite parce que vous m’avez fait peur avec votre moto !"

13. "Je ne téléphone pas, on m’appelle !"

14. "Vous n'avez pas vu le feu rouge derrière ? - Si, si, j'ai bien vu le feu rouge, c'est vous que je n'ai pas vu."

Je m’appelle Marcel Patulacci, brigadier chef et agent de la paix avant tout.