Les toilettes, on n’en parle pas beaucoup mais pourtant, tout le monde est concerné. Un passage quotidien (en principe) obligatoire, qui se fait un peu différemment dans certains pays du monde. Entre les WC hyper perfectionnés au Japon et les toilettes à la turque il y a un gouffre. Prêts pour un tour du monde des trônes ?

1. Le Japon

Les toilettes japonaises sont les plus perfectionnées. Un bijou de technologie qu’on dirait venu du futur pour nous aider à mieux déféquer. Des toilettes équipées d’un petit jet destiné à envoyer de l’eau dans le fondement de la personne qui est assise (ou devant) afin de mieux le nettoyer qu’avec du simple papier. Certains modèles peuvent même actionner une soufflerie pour le séchage. Il faut aussi savoir qu’il existe des modèles encore plus perfectionnés, avec climatisation intégrée, lunette de WC fluo dans l’obscurité ou encore capteurs capables de récolter des informations à destination du médecin. Encore plus insolite : on trouve des cabinets de toilette qui diffusent un bruit blanc pour masquer les sons un peu gênants. Précisons quand même que tous les foyers japonais ne sont pas équipés de ce genre de toilettes.

2. La Turquie

En voilà un cas intéressant. Chez nous, les toilettes turques consistent en un simple trou dans le sol, entouré de faïence, avec un emplacement pour chaque pied. Si on trouve de moins en moins de WC de la sorte, il y en a partout dans le monde. Y compris en Turquie donc, qui ne revendique pas l’invention. Là-bas, visiblement, on parle de WC grecs. Au Japon, il s’agit de WC chinois. Reste que quelle que soit l’origine du truc, les toilettes à la turque restent les plus hygiéniques.

#we #pee #turkishtoilet #rivolux #contrast #bw #????

A post shared by Mederic (@mederict) on

3. La Chine

Il n’y a pas si longtemps, la majorité des toilettes publiques chinoises n’était pas équipée de portes. Des toilettes à la turque, sans porte donc, et sans système d’évacuation d’eau non plus d’ailleurs. Juste un trou dans le sol avec un vrai risque de trébucher en se coinçant la jambe dedans. Dans les campagnes, jadis, les toilettes donnaient directement dans la porcherie mais ça ne se fait plus aujourd’hui.

4. L'Amérique du Sud

Là-bas, on ne jette surtout pas le papier toilette dans la cuvette mais dans une poubelle prévue à cet effet. Pourquoi ? Car bien souvent, les eaux usées ne sont pas traitées. Le papier entraîne de plus des bouchons.

5. L'Allemagne

Ah les fameuses toilettes à fond plat ! Ou comment contempler son œuvre avant de tirer la chasse pour que cette dernière aille rejoindre les eaux usées. Et c’est d’ailleurs pour pouvoir se livrer à une analyse détaillée de ses déjections que les toilettes à fond plat ont été inventées. Inutile de dire que parfois, l’odeur s’en trouve décuplée, tout comme les disgracieuses « traces de pneus »…

6. La France

La France, comme l’Angleterre, l’Espagne et de nombreux pays, s’est longtemps démarquée grâce au redoutable combo toilettes+bidet. Présent dans toutes les salles de bain (beaucoup moins aujourd’hui), le bidet permettait donc de se nettoyer après avoir fait sa petite affaire.

#roca #mcimport #bidet #damasenso #victoria #cabinededouche

A post shared by Millenium Center (@milleniumcenter) on

7. Cuba

Les toilettes publiques cubaines sont classiques. Un siège, une chasse… la base. Pourtant, là-bas, mieux vaut se déplacer avec son papier car les chances d’en trouver à disposition sont toujours très rares.

8. Le Japon

On revient au Japon avec un autre genre de toilettes, beaucoup moins high tech que les toilettes à douchette. Car au Japon, on utilise aussi des toilettes « à la turque ». Enfin pas tout à fait. Un trou dans le sol surmonté d’une espèce de coupole censée empêcher les éclaboussures. Mais vu que c’est un peu compliqué, un mode d’emploi est disponible.

9. L'Australie

En Australie, on peut trouver des serpents dans ses toilettes. De animaux qui ne sont pas là pour assurer l’entretien de la cuvette ou du fondement de ses utilisateurs, mais qui se réfugient souvent dans les toilettes pour s’y abreuver. Surtout pendant les périodes de sécheresse.

10. Les États-Unis

Les toilettes en or ! Alors forcément, les toilettes, aux États-Unis, sont les mêmes que chez nous. Cela dit, le musée Guggenheim à New York a exposé des toilettes en or. Une œuvre d’art à part entière qui fut mise à disposition du public, dans un local mixte. Les gens faisaient donc la queue pour aller y uriner ou déposer une pêche en toute simplicité. Anecdote amusante : quand il signa son bail à la Maison Blanche, Trump demanda au musée un tableau hors de prix pour refaire la déco. Le musée refusa mais proposa de prêter au nouveau président ces mêmes toilettes en or massif…

On n’oublie pas de tirer la chasse s’il vous plaît !