La chanson française c’est merveilleux, particulièrement entre 2 et 5h du matin quand tu as abusé de l’eau aromatisé à l’anis. Cependant, à chanter Aznavour à tue-tête, on en oublie de se pencher sur les paroles… C’est bien dommage car les chansons de notre terroir sont souvent pleines de paroles cheloues, parfois complètement incompréhensibles, parsemées de métaphores étranges qu’on a pas bien compris le comment du pourquoi du concept.

Spoiler : Maître Gim’s n’est pas dans ce top, il aurait rempli toutes les cases

1. "Que le temps d'avant, c'était le temps d'avant", Pour que tu m'aimes encore, Céline Dion

Phrase d’une haute teneur philosophique, qui, sans nul doute, fait référence au problème de définition du temps selon Saint Augustin.

2. "Je t'ai donné ce sang qu'on aurait pas dû partager", Je t'aime, Lara Fabian

Lara veut nous parler d’amour mais ce qu’elle décrit ressemble tout de même beaucoup à une transmission d’hépatite par deux héroïnomanes qui auraient utilisé la même seringue…

3. "Visions d'images / D'un voyage qui s'achève / Comme une nuit sans rêve / Une bataille sans trêve", Comme un ouragan, Stéphanie de Monaco

Alors, techniquement, une vision est une image, donc une vision d’image c’est un petit peu redondant. On ajoute à cela que le voyage s’achève comme une bataille sans trêve alors que, précisément, une trêve c’est quand la bataille s’arrête, donc elle ne s’achève pas… Erreur 404…

4. "Fais-moi l'amour comme à seize ans [...] Toi collégien et moi petite fille", L'Amour comme à seize ans", Marie Laforêt

Toi recevoir bientôt la visite de la brigade de protection des mineurs et finir en prison.

5. "Matin innocence, matin intelligence / C'est toi qui décide du sens", Encore un matin, Jean-Jacques Goldman

S’il fallait juste une rime en -ens, on avait « matin finance » pour les matinées Trésor Public, « matin flatulence » pour les aubes couleur de cassoulet, et « matin proéminence » pour les érections matinales.

6. "La première fois que je l´ai vu / Je me suis jetée sur lui dans la rue / Je lui ai seulement dit / Que j´avais envie de lui", Ziggy

Nous apprenons dans ce célèbre tube de Starmania que l’un des personnages est du genre Weinstein niveau harcèlement de rue sur de jeunes garçons…

7. "C'était fin août, début juillet", Les Chiens de paille, Johnny Hallyday

Dit Johnny de sa voix muette tandis qu’il regardait la foule en fermant les yeux.

N.B : Il semblerait que l’erreur ait été corrigée sur certaines versions

8. "Vas-y crie un peu, mais dis moi / Mais qu'est-ce que t'as à vouloir me tuer des yeux ? / Serais-tu en train de perdre le Nord ?" Si tu savais, Shy'm

Un bel exemple de ce qu’il se passe quand tu prends des phrases, que tu mélanges, que tu assembles et TADA, des verbes conjugués qui riment entre eux ! Un bel exemple de paroles construites sur le principe du collage dadaïste !

9. "On peut pas mettre dix ans sur table / Comme on étale ses lettres au Scrabble", Place des grands hommes, Patrick Bruel

Comparaison pour le moins étrange, dont on peut souligner l’originalité puisque personne n’y avais pensé (et probablement pour de bonnes raisons). On voudrait quand même signaler qu’aucun joueur de Scrabble ne dit « j’étale mes lettres » et que, Patrick, si t’avais déjà joué au Scrabble tu saurais que c’est compliqué sa mère de placer des lettres surtout quand le joueur d’en face se fait un mot compte triple en ajoutant un « s » au mot que tu avais passé trois heures à trouver.

10. "Je verse mon sang dans ton corps / Et je suis comme un oiseau mort quand toi tu dors", Je suis malade, Serge Lama

Si tu es malade et que tu verses du sang dans son corps, il semblerait que tu souffres d’une hémorragie plus que de l’amour.

L’hémorragie de tes désirs s’est éclipsée sous l’azur bleu dérisoire du temps que se paaasse…