Wikipédia est vraiment bien fait. Non seulement, le site donne de l’information à qui veut l’entendre, mais en plus il publie ses propres statistiques de trafic. Et l’on peut se rendre compte des centres d’intérêt principaux qui parcourent toute la planète. Les gens s’intéressent globalement à leur pays anglophone et à des politiques et chanteurs anglophones. Déso Manu Macron.

1. La page "Etats-Unis"

A priori, ce sont des Américains qui se connectent à cette page pour bien vérifier qu’ils habitent aux Etats-Unis et non pas en Russie depuis l’élection de Trump. Parce qu’après avoir été élevés au grain de l’antisoviétisme, les mecs ont pas dû comprendre ce qui leur arrivait.

2. La page "Donald Trump"

En même temps, c’est logique parce que tu tombes directement dessus quand tu tapes « Donald Trump » + « perruque » dans Google. Or, c’est la recherche la plus nécessaire et impérieuse de toute la planète Fulgor. 1+1=2.

Source photo : Giphy

3. La page "Barack Obama"

Un peu en perte de vitesse, sans doute, depuis 2016, mais bon : faut reconnaître qu’on a envie d’en savoir plus sur Barack Obama, un peu comme on a souvent envie d’en savoir plus sur des gens disparus dont l’heure de gloire correspondait à une époque qu’on regrette après s’en être plaint.

4. La page "Inde"

Des armées entières de rastas blancs tout prêts à se mettre à la sitar en prévision du voyage spirituel qu’ils vont faire dans le Gange se rendent sur cette page pour essayer de comprendre quelque chose à la géographie d’un pays qu’ils ne connaissent que de manière fantasmée. Ou alors tout simplement des Indiens qui veulent en savoir plus sur leur pays. Indien vaut mieux que deux tu l’auras.

5. La page "Deuxième guerre mondiale"

Entre Christopher Nolan qui a bien dû s’y connecter une centaine de fois sur le tournage de Dunkerque et l’intégralité des producteurs fiction de France 2 qui s’y rendent pour trouver le prochain sujet de leurs téléfilms d’été, la page va finir par se retrouver en 503. Un détail.

6. La page "Michael Jackson"

Pour vérifier :

  • qu’il est bien mort ;
  • qu’il était bien noir plus jeune ;
  • qu’il était bien gris plus vieux ;
  • qu’il avait bien des histoires chelous avec les enfants ;
  • que c’était bien lui qui écrivait ses chansons ;
  • qu’il n’a aucun lien de parenté avec les Bodganov.
Source photo : Giphy

7. La page "Royaume-Uni"

Déjà pour comprendre la différence entre le Royaume-Uni et la Grande-Bretagne, ensuite pour vérifier que la reine d’Angleterre est effectivement reine d’Australie et du Canada, puis pour essayer de comprendre ce qu’il se passe avec le Brexit, enfin pour percer le mystère de la conduite à droite. Vaste programme.

8. La page "Eminem"

Sans doute les gens veulent-ils essayer de comprendre ce qu’il raconte hyper vite dans ses chansons en en apprenant davantage sur sa vie. Sans doute.

9. La page "Sexe"

A égalité avec Lady Gaga. Pour la page « sexe » m’est avis que l’essentiel du trafic vient d’une erreur de médian : les gens se croient sur Google et cherchent du porno puis atterrissent sur Wikipédia. Pour Lady Gaga, il est plus probable que les gens cherchent à avoir des nouvelles depuis sa relative disparition médiatique.

10. La page "The Beatles"

Pourquoi ça ? Laisse le être, laisse le être, laisse le être, laisse le être. Il y aura une réponse. Laisse le être. Quand je me retrouve dans les emmerdements, la vierge Marie vient me voir. Elle chante des mots de sagesse : laisse le être.

Ouais, vaut mieux le faire en anglais.

Personne pour aller sur ma page.

Source : Wikipédia (anglais)