Des pâtes, des pâtes, oui mais des Panzani ! Ou alors des De Cecco, ou des Barilla, ou ce que vous voulez, mais arrêtez donc d’utiliser les noms de pâtes sans savoir ce que c’est, bordel de merde, vous dites ça comme ça, sans penser à l’histoire qu’il y a derrière, qui consiste généralement à un épisode du genre : « Oh mais ta découpe elle ressemble drôlement à un papillon ! » « T’as raison, on va appeler ces pâtes des papillons. »

1. Les farfalle

Bah farfalle, ça veut dire « papillons ». Voilà. Donc vous croyez naïvement manger des petites pâtes sympathiques en forme de noeud papillon alors que les Italiens, eux, ne se voilent pas la face et mangent directement et carrément des papillons parce qu’ils ont le sens de la réalité et ne se la voilent pas, eux.

Crédits photo (creative commons) : Popo le Chien

2. Les tagliatelle

Vient de tagliare, couper. En gros, on pourrait appeler ça des chutes, si on était en broderie. Donc quand vous avez l’impression de goûter à la grande gastronomie italienne, en fait, vous bouffez des chutes, des trucs coupés grossièrement. Dis moi ce que tu manges et je te dirai si tu es italien ou pas.

Crédits photo (creative commons) : Popo le Chien

3. Les spaghetti

Les petits cordages. D’ailleurs, il existe au tennis un type de cordage désormais interdit que l’on appelle familièrement le cordage spaghetti, pour la bonne et simple raison qu’il envoie la balle avec des effets super bizarres et qu’il était très prisé des Italiens dans les années 70 pour déstabiliser l’adversaire. Un peu de culture, hein, ça peut pas faire de mal, même si ça vous aidera pas à choper.

Crédits photo (creative commons) : Elga Cappellari

4. Les orechiette

Les petites oreilles. Oh ce qu’elles sont mignonnes ces petites oreilles ! Oh ce qu’elles sont touchantes, ces petites oreilles ! On les mangerait. D’ailleurs, on les mange. Et il doit y avoir un paquet de paquets de pâtes, justement, qui n’entendent plus rien, pas même la grande musique, parce qu’on a mangé leurs petites oreilles.

Crédits photo (creative commons) : Foodista

5. Les penne

Rien à voir avec le sexe, puisque les penne sont des « plumes » et même des « plumes rayées » quand elles sont rigate. Arigato, dirait-on si on n’avait pas compris à quel pays on avait affaire ou si on était un véritable aficionado des jeux de mots nuls.

Crédits photo (creative commons) : Popo le Chien

6. Les conchiglie

Littéralement les coquilles, et non pas les coquillettes que seul le père Lustucru sait réussir parce qu’on va pas se mentir, on bouffe pas des coquillettes au jambon dans les cantoches italiennes, à moins bien sûr de pas avoir de chance ou que la dame de la cantine ait décidé de vous prendre en grippe.

Crédits photo (creative commons) : Popo le Chien

7. Les rigatoni

Littéralement les « striés », ou « striées » puisqu’en l’état il s’agit de pâtes. En Italie, on s’emmerde pas avec des tests de Rorschach, on appelle un chat un chat, on cherche pas spécialement à voir dans les formes de pâtes des choses qui n’y sont pas parce qu’on a les yeux en face des trous bordel.

Crédits photo (creative commons) : Popo le Chien

8. Les capellini

Les petits cheveux. Donc, en toute logique, si vous trouvez, en Italie, un cheveu dans vos capellini, vous galérez un truc de dingue à effectuer votre réclamation, parce que vous voilà obligé de dire que vous avez trouvé un petit cheveu dans vos petits cheveux et il y a fort à parier qu’on vous indique l’adresse d’un coiffeur proche.

Crédits photo (creative commons) : Amy from Tokyo, Japan

9. Les linguine

Ce coup-ci, on est sur les petites langues. Prenons langue ensemble et décidons une bonne fois pour toute que la langue de boeuf, c’est dégueulasse. Voilà, voili, voilou, voilà, voili, voilou, voilà, voili, voilàààà.

Crédits photo (creative commons) : Sebastian Zurkuhl (= Circle357)

10. Les fettuccine

Les rubans. Est-ce qu’il y a beaucoup de blagues à faire sur les rubans ? Perso j’en doute. Mais chacun voit midi à sa porte et je ne parle pas du format musical permettant de faire de l’électro.

Crédits photo (creative commons) : LPLT

Sinon l’autre jour, j’ai trouvé dans une brocante un fait-tout chiné.