En arrivant à Paris, on pensait croiser des stars du genre Scarlett Johansson, on avait les yeux gonflés de désir, on y croyait quoi… Et puis en fait on s’est totalement fait arnaquer. A la place on a croisé que des stars en carton. Voici un florilège d’anecdotes tout aussi farfelues que rocambolesques sur nos rencontres hasardeuses au détour d’un PMU.

1. Rue des Vinaigriers (10e) : Alexandra Lamy

L’anecdote de Jennifer, directrice de toute la production : « Alors que je buvais ma huitième pinte à la Paella y’a genre trois semaines, v’la-ti-pas que je vois Alexandra Lamy sortir d’un takos avec une grosse valise. Alors du coup bah je me suis dis qu’elle devait revenir de vacances ou d’un tournage. En tout cas une chose est sûre, c’est qu’elle revenait de quelque part. »

Source photo : Giphy

2. Porte de Versailles (15e) : Alain Madelin

L’anecdote désopilante de Thomas de la rédaction : « C’était au salon de l’éducation et il était entré avec un cigare dans la bouche. Dingue, le mec. » nous raconte Thomas, encore sous le choc alors que la non-interaction datait de mai 2010.

3. Boulevard Magenta (10e) : Maxime Dereymez

L’anecdote exhilarante d’Astrid, responsable du pôle Shopping : « Alors que j’étais sur le chemin du travail (son ancien travail, ndlr), je fumais une cigarette et j’ai croisé Maxime Dereymez de Danse avec les Stars en train de promener son chien. C’était fin 2017, et il souriait parce que quelqu’un venait de dire très fort « Hey mais c’est le mec de Danse avec les Stars ? », parce qu’en fait, personne ne connaissait son nom… » nous confie Astrid, émue. L’opération s’est répétée à plusieurs reprises selon notre source, ce qui nous laisse supposer que l’homme vivait dans le quartier. Toutefois, il a depuis participé à l’émission de Stéphane Plaza donc on peut imaginer qu’il a déménagé.

4. Rue Lepic (18e) : Didier Bourdon

L’anecdote truculente de Quentin de la rédaction : « J’étais là, je marchais, et pof je tombe sur Didier. En terrasse d’un bar en face de chez lui (il est sorti et a juste traversé la rue ce qui me permet de supposer que c’était bien chez lui) et il mangeait seul avec sa chienne Bambou (je crois qu’elle s’appelait comme ça mais je suis plus très sûr, ça date d’avril 2017) . Il nous a parlé un peu de Bambou et il était gentil. Et c’est drôle parce qu’on n’était pas très loin de la rue des Trois Frères. »

Source photo : Giphy

5. La Cave des Papilles (14e): Bruno Wolkowitz

L’anecdote pittoresque de Louise de la rédaction : « Ça fait deux ou trois fois que je croise le commandant Vincent Fournier (passion PJ Saint-Martin) en pleine dégustation de vins naturels, et même qu’une fois j’ai demandé une bouteille que j’aime bien mais qu’ils ne produisent plus et il a dit « ah ouais moi aussi j’aimais bien ce vin » et après bah j’ai payé et je suis sortie… »

6. Carrefour City rue des Vinaigriers (10e) : Francis Lalane

L’anecdote inénarrable de Sarah du service Brand Content (destiné à faire plaisir à un certain Brand mais on c pa ki c) : « Je m’apprêtais à acheter un pot de houmous quand tout d’un coup je tombe nez à nez avec ce grand artiste qui errait alors au rayon BIO » comme nous le rappelle notre collègue et néanmoins amie Sarah tout en s’enduisant le visage de purée de pois chiche.

7. Théâtre du Rond-Point (8e) : Gilles Costaz

L’anecdote tordante de Louise :« J’allai voir une pièce au Rond-Point la semaine dernière et y’a un gars il était assis à côté de moi et j’entends sa voix et je me dis, c’est qui déjà ce pélo ? Et en fait je check Le masque et la plume et là je découvre que c’est Gilles Costaz !!!! Trop stylé. Du coup je me suis dis que si je lui vomissais sur les genoux, il parlerait peut-être de moi au prochain enregistrement du Masque et la plume sur France Inter… »

8. Sur le trottoir en face du Delaville Café sur les Grands Boulevards (2e) : Jérôme Commandeur

L’anecdote gondolante de Benoît, community manager (mais ami avant tout) : « J’ai croisé Jérôme Commandeur en jogging qui promenait son chien, je dirai un chihuahua ou un jack russel, en tout cas un truc petit. Le jogging n’avait pas l’air repassé. »

9. Avenue de la Grande Armée (17e) : Véronique Genest

L’anecdote désopilante de Thomas : « Elle était assez petite et portait un cabas, j’en ai déduit qu’elle devait pas vivre loin, après ça a peut-être changé parce que c’était il y a 15 ans ». A l’heure actuelle, aucune information ne nous permet de confirmer si oui on non l’actrice a effectivement déménagé.

10. Odéon (6e) : les deux mecs là du Palmashow

L’anecdote rabelaisienne d’Antoine, stagiaire community manager : « Moi les gars du Palmashow je les ai croisés à trois reprises dans le quartier, d’abord y’a deux ans dans le métro Odéon ligne 10 direction Boulogne, puis y’a genre un an au resto « Le comptoir », puis pas longtemps après rue de l’Ancienne Comédie. » se livre Antoine avant que Quentin ne reprenne de plus belle, armé d’informations exclusives « Moi j’ai croisé plusieurs fois le bouclé (David Marsais, ndrl) vers Batignolles/ porte de Clichy donc je pense qu’il vit là bas ». Que penser alors ? Qui a raison ? Que nous cache-t-on ? David Marsais serait-il habitant du 18ème mais amoureux du 6ème ? Est-ce que dans le fond il n’y aurait pas une sombre histoire de femme derrière tout ça ?

Source photo : Giphy

11. Boulevard Saint-Germain (5e) : Laurent Voulzy

L’anecdote haute en couleur de Thomas : « J’ai croisé Laurent Voulzy en mars 2010 sur le boulevard Saint Germain après Saint-Germain des Prés, devant la boutique Sonia Rykiel. Il portait un costume intégralement blanc façon Elvis et avait l’air de sortir de chez le coiffeur où il s’était fait une teinture. Plutôt en forme a priori, en tous les cas plus que moi ce matin-là. D’autant plus qu’il pleuvait et que j’avais pas de parapluie, la tuile. »

12. Métro ligne 9 direction Montreuil : Anne-Sophie Lapix

L’anecdote saugrenue de François de la rédaction : « Yaboubay j’étais dans le métro et genre en face de moi je vois la meuf qui présentait « C a vous » (nous lui apprenons qu’il s’agit d’Anne-Sophie Lapix), eh bah on était dans le premier wagon du train, dans le carré côté couloir, et elle était dans le sens de la marche, et elle lisait le livre de Sarkozy qui venait de sortir le 25 janvier 2016. »

13. Club Med Gym porte Maillot (17e) : Matthieu Delormeau

L’anecdote extravagante de Benoît : « C’était en 2012 et il soulevait des poids non loin de moi. Il était avec un ami. Il avait l’air heureux d’être là. J’ai été très impressionné par ses gros bras. » nous rétorque Beubeu, le regard encore humide.

Source photo : Giphy

14. Marx Dormoy (18e) : Olivier Besancenot

L’anecdote non conformiste de Urbain, un gars chelou qui traîne dans les locaux :« C’était le matin il était à peu près 9h22, et là je croise Olivier Besancenot avec une barbe de trois jours, il portait un sac de sport et avant un regard vraiment triste mais j’ai pas vraiment réussi à savoir pourquoi. »

15. Le Monop' de Strasbourg Saint-Denis (2e) : Frederic Diefenthal

L’anecdote baroque de Baptoche, monteur vidéo : « Non bah rien c’était il y a deux ans. Et il achetait des tomates. Je sais plus si c’était des tomates de saison ».

Source photo : Giphy

16. Gare du nord (10e) : Sophie Favier

L’anecdote inclassable de Quentin : « J’ai croisé Sophie Favier, à Gare du Nord, en 2016. J’ai trouvé qu’elle était plus jolie en vrai qu’à la télé. Mais après j’avoue, je sais pas si elle traîne souvent souvent dans le coin. »

17. République (10e) : Julien Dray

L’anecdote phénoménale d’Urbain : « Il était avec une mallette nulle près de République, il a vaguement regardé notre tournoi de pétanque et puis après il s’est cassé. »

18. Fnac des Halles (1er): Karine Lemarchand

L’anecdote singulière de Baptoche : « Elle était à La Fnac des Halles au rayon DVD un samedi soir avant la fermeture. Et c’est là que je me suis dis qu’on pouvait présenter une émission de rencontres amoureuses à la campagne ET AUSSI mater des films en DVD seul chez soi un samedi soir. »

19. Tram 2 direction La Défense : Olivier Galzi

L’anecdote époustouflante de Ronan, responsable du contenu Topito : « Je rentrais chez moi, et là ni une ni deux, je vois Olivier Galzi, qui présentait à ce moment là « Galzi jusqu’à minuit » sur CNews. Il regardait par la fenêtre. Mais je ne sais pas à quoi il pensait. »

20. Av. Carnot (17e) et Place Monde (5e) : Dany Brillant

L’anecdote contradictoire de Benoît et Thomas : « Je l’ai croisé il y a quelques années avenue Carnot, il marchait très vite près du café Le Vin coeur » nous narre Benoît avant que Thomas ne s’offusque « Mais tu racontes n’importe quoi, moi je l’ai croisé à place Monge il y a quelques années aussi, tu voudrais nous faire croire qu’il était à avenue Carnot et Place Monge en même temps ? Mais cesse donc de te rendre intéressant, on n’en peut plus des mensonges que tu racontes en permanence. – Mais Thomas, je ne mens pas ! Je t’en supplie calme-toi – Me calmer ? Que je me calme ? Quand on voit que la planète est à feu et à sang, non désolée mais je ne me calmerai pas. – Enfin Thomas, si chacun fait un geste, nous pourrons tous ensemble sauver la planète, tu le sais bien ! – Bordel, mais comment peux-tu être si naïf, on est foutu, on va tous crever, et Dany Brillant aussi, ne me sers pas ta guimauve bon sang » Fin de la scène, rideau.

Tranches de vie, hein.