Crédits photo (creative commons) : gematrium

Quand tu étais petit garçon, tu avais des rêves plein la tête. Tu voulais devenir archéologue, footballeur ou encore super héros. Mais, la vie s'en est mêlée et tu as revu tes ambitions à la baisse. Retour sur tes plans de carrière avortés (pour le bien de l'humanité).

  1. Super héros

    À 7 ans : dans un monde postapocalyptique en proie au chaos et à la misère, tu es un être hors du commun doté de pouvoirs surnaturels qui te servent EXCLUSIVEMENT à sauver les pauvres innocents (les autres quoi). Tu as plusieurs cerveaux répartis dans chacun de tes muscles, de sorte que chacune de tes réflexions équivaut à une pompe ou à un abdo. Tu penses donc tu muscles.

    Aujourd'hui : comme tout le monde, tu t'es équipé en appareils qui pensent et musclent à ta place. Dans le bus, tu laisses ta copine se lever pour céder son siège aux personnes âgées et la dernière fois qu'on a essayé de t'agresser tu t'es délesté de tout ton attirail technologique prestement et a tendu l'autre joue.

  2. Leader d'un boys band

    À 7 ans : après des centaines d'heures passées à danser devant les clips d'MTV en faisant des vocalises, tu savais que tu étais destiné à devenir une grande STAR. Peu importent ta voix nasillarde et ton incapacité à te concentrer plus de cinq minutes sur une partition, tu comptais sur ton physique atypique pour te démarquer.

    Aujourd'hui : après avoir raté quatre fois les épreuves de sélection de Star Academy tu as tenté ta chance à Master Chef dans l'espoir de percer par une voix atypique (comme ton physique). Malheureusement tu t'es fais recaler parce que tu ne savais pas la différence entre un marron et une châtaigne, mais Carole Rousseau t'a quand même permis de faire tes adieux en musique. Devant la caméra, tête haute, tu as fait un medley des meilleurs sons de Celine Dion. Depuis, tu es une STAR sur youtube.

  3. Archéologue

    À 7 ans : l'exploration, c'était ton délire. Dans la cour de l'école, tel un petit animal, tu passais ton temps à farfouiller dans le sol et à gratter la terre au grand désespoir de ta mère, navrée de devoir acheter un pack de Vanish Oxy Action par semaine. Bien entendu tu avais eu le kit complet pour Noël : la brosse à dents reconvertie en mini balai, la collection de fossiles, le maxi dictionnaire des dialectes du monde et 27 peluches dinosaures.

    Aujourd'hui : à l'adolescence, la seule chose que tu grattais, c'étaient tes boutons d'acné. Officiellement, tu as nié en bloc avoir jamais eu l'idée saugrenue de devenir archéologue. Officieusement, tu n'as pas voulu jeter ta collection de peluches dinosaures et, les as planquées jusqu'au jour où ta copine a failli faire une crise cardiaque en les découvrant au fond du placard à balais. Depuis, Tomb Raider est ton jeu préféré, mais pas qu'à cause de Lara Croft et tu comptes bien te faire enterrer dans une mastaba égyptien.

  4. Pilote

    À 7 ans : c'est une question de virilité, tu as toujours rêvé d'avoir une grosse clef. Gosse tu jouais aux petites voitures, mais dans ta tête tu étais déjà le meilleur pilote d'une écurie de Formule 1. Parfois, tu te voyais plutôt pilote de ligne, bien entouré de jolies hôtesses de l'air. Mais très vite tu te lançais à la conquête de l'espace dans une maxi fusée, toujours bien entouré de jolies scientifiques de la NASA. Bref, dans ta tête tu avais un gros trousseau bien garni.

    Aujourd'hui : tu as raté le permis de conduire 4 fois avant de l'obtenir in extremis. Tu enfournes une boite d'anxiolytique dans ton gosier avant de faire un Paris-Nice en charter (comprendre: Easy Jet). Tu trouves que regarder le Grand Prix de F1 à la télé est une activité hypnotisante. Quoi qu'il en soit, après plusieurs « stages de prévention aux dangers de la route » et t'être fait éjecter à plusieurs reprises des avions avant même le décollage tu es désormais un heureux utilisateur velib'.

  5. Force de l'ordre

    À 7 ans : tu faisais du karaté le mercredi après-midi, ce qui te permettait d'être le plus fort de la cour de récré. En plus, c'est toi qui avais les plus grosses billes. Du coup, tu faisais régner l'ordre, distribuant avec parcimonie des cartes pokemon aux plus méritants, n’usant de violence qu'en cas de force majeure. En ce temps-là, on t'appelait le shérif.

    Aujourd'hui : vers 16 ans tu as découvert la politique et un nouveau sport, la contestation. Tu as rejoint un parti obscur qui était à peu près en désaccord avec tout. La loi Hadopi, pas d'accord. L'impôt sur le revenu, pas d'accord. Les biconserves carottes/petits pois, pas d'accord. Les cours avant 11h du mat', pas d'accord. Après t'être fait lacrymogénéiser 1 fois par un mur de CRS pacifique en plein coeur du Quartier Latin, tu as renoncé à la politique, à la contestation et à tout contact avec les forces de l'ordre.

  6. Agent Secret

    À 7 ans : tu trainais partout une mallette en plastique contenant des faux gun et tu tapais des codes secrets sur ton minitel dans l'espoir de recevoir enfin une mission classée confidentielle. Il était absolument impossible de te faire une surprise, car tu étais constamment en mode alerte. Cette bipolarité comportementale a causé de grand moment de solitude à ta mère qui, lorsqu'elle te demandait gentiment : « Honoré, dis bonjour à Madame Daube », ne savait plus où se mettre quand tu répondais rageusement : « My name is Bond, James Bond, okay! ».

    Aujourd'hui : tu continues à te rêver en agent double quand tu portes ton iPhone au poignet comme une montre et que tu utilises la fonction « recherche vocale » pour te géolocaliser. Par ailleurs, tu réutilises tes anciennes techniques de dissimulation pour esquiver cette meuf qui n'a décidément rien d'une James Bond girl. En revanche, tu as progressé: tu es contre le port des armes à feu et tu assumes enfin ton prénom.

  7. Footballeur

    À 7 ans : en petit garçon très patriote et très idéaliste, tu avais décidé que tu mettrais un jour le but décisif qui te permettrait de gagner la deuxième coupe du monde de l'histoire du football français. Les murs de ta chambre étaient tapissés de posters de l'équipe de France, dont tu étais un supporter inconditionnel. Tu t'habillais exclusivement en maillots de foot de tous les pays (paradoxe encore inexpliqué à ce jour) et juillet 98 devrait rester à jamais, selon toi, le meilleur souvenir de ta vie.

    Aujourd'hui : l'idée même de faire un footing te hérisse le poil. Mais bon, parfois tu te chauffes et tu vas courir au parc, convaincu d'éliminer le menu maxi best of englouti la veille. Après 10 minutes, tu as un point de côté lancinant, après 20 minutes tu suffoques et tu craches des mollards, après 30 minutes, tu considères que tu as accompli un véritable exploit. Tu t'empresses d'aller exhiber ton tout nouveau corps d'athlète à ta copine. Finalement tu t'effondres sur le canapé, une bière dans la main, devant télé foot.

Abonne-toi à notre nouvelle page Facebook Topito Parents !

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool :