S'il faut souffrir pour être belle, il faut aussi douiller pour être sain. C'est sur ces mots d'une sagesse inouie que commence ce top 5, ce qui est peu me direz-vous mais vous allez voir que c'est largement suffisant. Parfois, être malade c'est assez bête, on prend une gélule, un sirop et c'est plié. D'autres fois en revanche, c'est un petit peu plus délicat, et on se démerde comme on peut. Des poissons bouffeurs de peau aux vers bouffeurs de cul (on vous avait prévenu) ces méthodes de guérison un peu crado devrait vous faire rêver.

  1. S'inoculer la malaria pour soigner sa syphilis
    C'est tout con mais il fallait y penser : et si pour soigner cette MST sympathique qu'est la syphilis, il suffisait de s'inoculer le paludisme ? Ça peut paraître un peu con de soigner une maladie par un truc encore plus dangereux, mais en 1927 on n'avait pas d'antibiotiques et il fallait bien se démerder. C'est le docteur Julius Wagner-Jauregg qui a trouvé qu'une forte fièvre pouvait nous débarrasser de la syphilis, et que la malaria, pour avoir la fièvre, c'était PAR-FAIT. Il aurait même dit "Les moustiques, c'est pas automatique." Bon après, il fallait aussi se faire traiter pour la malaria, mais ça on savait déjà faire. C'était tellement efficace que Julius a même reçu le prix Nobel de médecine cette année là.

    moustique
    Source photo : James Gathany
  2. Refroidissez vous à l'azote liquide pour soulager des douleurs chroniques
    Marre de ce mal de dos qui ne passe pas ? Laissez donc la médecine vous congelez la tronche à l'azote liquide, vous allez voir. Le procédé est simple : une pièce est refroidie à l'azote, et on vous jette dedans en slibard/moufles/chaussettes pendant quelques minutes. Le froid intense soulage vos articulations en forçant votre corps à sécréter des endorphines. Un conseil cependant : ne pas s'endormir dans la pièce, vous risqueriez de vous congelez, Terminator-style.

    azote
    Source photo : s2.e-monsite
  3. Gobez des vers parasites pour soigner sa colite ulcéreuse
    La colite ulcéreuse est un truc ignoble tellement ignoble qu'elle a un 2ème nom, la rectocolite hémorragique, mais les médecins disent aussi "chier du sang". Et on ne sait pas comment soigner cette horreur qui infecte à peu près tout du colon au rectum. La solution se trouve peut-être dans des vers parasitaires (un peu dangereux) mais qui permettraient aux patients atteint d'entrer en rémissions. Bon, pour ça il faut accepter d'ingérer des vers vivants, ou leurs oeufs, mais avec une béchamel il paraît que ça passe.

    vers
    photo (creative commons) : XIX TABULAE
  4. Soulagez votre psoriasis en vous faisant boulotter par des petits poissons
    Le psoriasis ne vous tuera pas mais on a connu plus agréable. Vos cellules de peau se régénèrent trop vite et vous vous retrouvez avec des plaques rouges légèrement chiatiques. La solution ? Vous baigner dans un bassin plein de tous petits poissons qui vont bouffer l'excédent de peau. A priori ça ne marchera pas avec votre poisson rouge mais renseignez-vous, il y a peut-être un bassin de poissons bouffeur de peau près de chez vous. Et en plus ça chatouille.

    poisson
    Source photo : livecantho
  5. Utilisez des fourmis décapitées pour suturer vos plaies
    fourmi2
    photo (creative commons) : April Nobile

    Imaginez que vous êtes dans la jungle, nu, sans rien, pas d'outil, pas de kit de soin, rien. Ne mentez pas, ça peut arriver. Et là vous vous coupez avec une branche à la con et la plaie saigne et c'est moche. Après l'avoir rincée dans l'eau de la rivière, chopper des fourmis de type Dorylus (oui, il faut en avoir sous la main quoi). Ensuite, démerdez vous pour qu'elles vous morde et que la morsure referme la plaie. Il ne vous reste qu'à les décapiter et voilà, votre plaie est suturée. C'est pas compliqué la médecine.

    fourmi1
    Source photo : cracked

On est pas bien là, avec notre Doliprane ? Hein ?

Source : Cracked