Le Pensionnat de Chavagnes est sûrement l’une des meilleures émissions de télé-réalité que le petit écran nous ait jamais offert. Il suffit de se rappeler les histoires de cœur, les embrouilles entre élèves, les bêtises en tout genre et les punitions qui s’ensuivaient pour que la nostalgie pointe le bout de son nez. Et s’il y a un truc qu’on n’oubliera jamais, ce sont bien les répliques : entre perles d’élèves et coups de colère de monsieur Navaron, tout est culte.

1. « Un problème, jeune homme ? »

– Non.

– DANS MON BUREAU !

2. « Déjà avec la tenue on est moches, mais je pensais pas qu’on pourrait nous rendre encore plus moches. »

3. « Faut arrêter, il y a des limites quand même, les années 50 je veux dire euh… Putain, ça m’énerve. »

4. (Navaron à une élève) « C'est quoi ça ? »

– Un trou.

– Vous dites ?

– Il y avait un trou, pour qu’elle se rapproche.

– Je ne vous permets pas de me parler.

5. « Vous préférez La Fontaine ou Victor Hugo ? »

– Victor Hugo.

– Eh bien vous prendrez La Fontaine, vous apprendrez à l’aimer.

6. « Vous mettez vos anciens vêtements dans les armoires. »

– Mais monsieur, les anciens c’est ceux qui datent des années 50 ou c’est ceux qu’on…

– VOS ANCIENS VÊTEMENTS, CEUX QUE VOUS AVIEZ ICI EN ARRIVANT. Pour moi ce sont des anciens vêtements. Donc vos nouveaux vêtements vous les avez sur vous.

– Et les anciens on les dépose où, monsieur ?

7. « Bon, tu vas voir le surveillant général, s’il te plaît. Tu vas voir le surveillant général et tu lui dis : "Monsieur Brun va me démolir dans les 30 secondes, il vaut mieux que vous interveniez." »

8. « Tais-toi, JE PARLE. »

9. « Damien, ça ne va pas fonctionner comme ça entre nous. Donc je vous demande d’arrêter de pouffer comme un crétin. Et Olivia, comme une crétine. »

10. « Charlotte, ici. Vous avez fumé ? »

– Non.

– Vraiment ?

– Oui.

– Oui, non… Oui ou non ?

– Oui.

– Vous avez fumé.

– Non.

– Vous êtes sûre ?

– Oui.

– Très bien. Kévin.

– Oui ?

– Approchez. Vous avez fumé.

– Non.

– Personne n’a fumé ?

– Ah non.

– Excusez-moi, je vous ai accusés à tort. Je suis vraiment désolé de vous avoir accusés à tort. Je pensais que vous aviez fumé. Donc je me suis trompé ?

– Oui, complètement.

– Ok. KÉVIN, CHARLOTTE, SUIVEZ-MOI CHEZ LE DIRECTEUR.

11. « Ça prouve tout simplement que la respiration a besoin de deux temps. Damien, répète ce que je viens de dire. »

– Ça sert à prouver que la respiration a besoin d’air.

12. « À qui était marié Louis XVI ? »

– Sainte-Antoinette !

13. « “Sous les noirs acajous, les lianes en fleur / Dans l’air lourd, immobile et saturé de mouches” Quels sont ces sortes de vers-là, Jérémy ? On les appelle des… ? »

– Lucioles ? Vers luisants ?

– Vous savez Jérémy, j’espère pour vous que c’est une plaisanterie d’un goût douteux, parce que si vous pensez vraiment ça, il y a un problème.

14. « Le lait coûte 36 francs le litre. Le laitier en vend 25 litres. Combien a-t-il reçu ? »

– 36 francs ? Euh 36 litres et 25 litres, c’est ça ?

– Merci Mathilde.

15. « Arthur n’a pas triché puisqu’il a eu 4 à la première interrogation et 4 à la deuxième, vous êtes constant dans la nullité. »

16. « Je propose que monsieur Séfir vienne me faire la lettre P et la lettre Q au tableau. »

– Mais madame, je ne peux pas faire des P sur commande.

– Vous allez me les faire au tableau sans problème.

17. « Vous êtes la HONTE de cet établissement ! »

Un grand moment de télévision.