"Et pourquoi qu'il est classe James Bond ?" vous a déjà dit un mec bourré à la sortie d'un rade. Altercation à laquelle vous avez surement répondu "je ne sais pas M. le poivrot, expliquez-le-moi donc". "Eh parce qu'il a des gonzesses, un costard, et aussi de la muzik qui pète" vous a-t-il répondu d'un air goguenard qui laissait pourtant transparaitre une certaine confiance en soi. Eh bien, il avait pas tort le bougre, c'est vrai qu'elles sont bien les musiques de James Bond. Parfois même, le générique c'est le seul truc qui vaut le coup. Alors, voici les meilleures :

  1. Live and Let die- Paul Mc Cartney et les Wings (1973)
    "When you were young and your heart was an open book". Classique ultime pour un nombre incroyable de raisons, la chanson de Macca mérite sa première place. Si en France, elle rappelle à beaucoup le générique de "l'heure de vérité", dans le monde, c'est un classique tel qu'on a quasi oublié qu'elle avait été écrite pour un James Bond. À noter qu'elle a connu une seconde vie lorsqu'elle a été utilisée une nouvelle fois l'année dernière dans le film oscarisé "American Hustle". Ah oui, les Guns l'ont repris aussi... voilà, voilà, en même temps ils en ont repris mille des chansons donc on sait pas si ça valait vraiment le coup qu'on vous le dise

  2. Goldfinger- Shirley Bassey (1964)
    C'était vraiment dur de pas la mettre en premier, mais il a bien fallu trancher. Pourtant, difficile de faire chanson plus emblématique. En 1964, Shirley Bassey n'était alors connue qu'en Angleterre, pourtant c'est elle que John Barry et les producteurs choisissent. À l'aide de la parolière Leslie Bricusse, ils composeront cet hymne planétaire qui fera accéder Shirley Bassey au rang de superstar. La chanson est classée au 53e rang des plus grandes chansons de l'histoire du cinéma américain.

  3. Skyfall-Adèle (2012)
    Est-ce que c'était une bonne idée de prendre Adèle pour la musique d'un James Bond ? Les 102 millions de vues sur cette vidéo vous crient que OUI ! L' Oscar de la meilleure chanson originale ne vous dira pas le contraire. Et si vous avez vu le film en salle, et que vous vous l'êtes bouffé en pleine tête pendant l'opening, alors vous aussi vous devez être d'accord. Ce coup de poker des producteurs -surement dégoutté d'avoir zappé Amy Winehouse au profit d'Alicia Keys pour le film d'avant- est indiscutablement gagnant.

  4. Licence to kill- Gladys Knight (1989)
    Le meilleur James Bond... avec Timothy Dalton méritait une bonne chanson. En engageant la légende Gladys dans cet hymne Bondesque (l'orchestration de la fin qui rappelle le thème original), les producteurs ont effectué un choix malin qui s'est avéré payant. Pour l'anecdote, Clapton avait été approché pour une chanson, mais ce qu'il avait rendu avait déplu, et c'est Gladys qui a été choisie finalement. C'est une des chansons titre les plus longues de l'histoire de la série.

  5. Thunderball- Tom Jones
    Vous conviendrez qu'en matière de chanson de James Bond, c'est pas souvent la parité. En effet, c'est bien souvent les femmes qu'on retrouve aux manettes. Eh bien là non, c'est un Tom Jones (au top à l'époque) que les producteurs ont choisi pour ce titre qui est rentré dans la légende. John Barry, célèbre compositeur des B.O de James a bossé avec le parolier Don Black pour pondre ce morceau efficace qui a fait un beau carton populaire à l'époque. Tom Jones a confié "pour la dernière note, j'ai fermé les yeux et j'ai tellement poussé que quand j'ai finalement rouvert les yeux j'avais un énorme vertige". Il a souffert pour vous le Tom OK ! Alors, écoutez là cette belle chanson. (N.B : comme Clapton avant lui, Johnny Cash avait proposé une chanson qui s'est fait recaler)

  6. A view to a kill- Duran Duran (1985)
    En 1985 Duran Duran est un groupe tellement énorme que le bassiste peut totalement se permettre d'aller voir le producteur de James Bond dans une soirée, alors qu'il est pété comme un coing, et de dire "et quand qu'c'est que vous allez enfin prendre quelqu'un de potable pour faire une de vos chansons là". Le pire, c'est que ça a marché et que le producteur les a mis en relation avec John Barry, qui après les avoir laissé écrire une ébauche de chanson (en étant encore une fois bien bourré d'après les témoignages du chanteur), est venu mettre de l'ordre dans ce bordel en orchestrant le tout. La chanson fut un succès important qui a été nommé au golden globes. Comme quoi, il faut toujours écouter les alcoolos qui viennent vous gueuler dessus en soirée.

  7. We Have All the Time in the World-Louis Amstrong (1969)
    D'habitude dans les chansons de James Bond, on utilise le titre du film dans le refrain (c'est dans le contrat, meilleure idée de placement de produit), mais là avec "Au service de sa majesté" c'était chaud. Les producteurs ont donc utilisé un instrumental pour l'ouverture du film, mais ont ensuite appelé Louis Amstrong qui malgré sa maladie à enregistré la chanson en une prise. C’est ce qu'on appelle un pro.

  8. Matt Monro-From Russia With Love (1963)
    Avant de crier pour les Beatles, les femmes hurlaient pour Mat monro. Le crooneur tombeur de ses dames était parfait pour cet hymne langoureux et sexy typiquement James Bondien. Si d'habitude bonne chanson ne veut pas toujours dire bon Bond ("haha c'est rigolo ça 'bon bond', génial topico !!"). Un hymne classique, mais efficace.

  9. You only live twice- Nancy Sinatra (1967)
    La team John Barry-Leslie Bricusse avait déjà pondu Goldfinger, c'est donc tout naturellement que les producteurs leur ont proposé de rempiler en engageant cette fois Nancy Sinatra. Si la chanson (et le film) n'ont pas eu le même succès, c'est quand même avec le recul une énorme réussite. Au départ, les producteurs avaient souhaité engager Aretha Franklin, mais sur les conseils avisés de papa Frank et avec le carton de "These boots are made for walking" ils se sont rétractés.

  10. Die Another Day- Madonna (2002)
    Après son comeback énorme avec l'album Music, Madonna est au top et c'est tout naturellement qu'on lui propose de s'occuper du prochain bond. Comme elle est maline elle s'entoure de Mirwais l'ex Taxi Girl grandement responsable de sa cure de jouvence. Sans surprise la chanson explose les charts, surtout aux U.S ou elle restera numéro 1 pendant 11 semaines. Côté critique, c'est plus mitigé, car la chanson réussira l'exploit d'être à la fois nommé au Golden Globe pour la meilleure chanson et aux razzie award pour la pire.

Et vous, vous écoutez quoi quand vous buvez "une vodka-martini mélangée au shaker, pas à la cuillère" ?