Tri martolod, Nolwenn, les crèpes, le beurre salé, tout ça, oui on est en Bretagne, là où il pleut que sur les cons et où on n’a Quimper et une mer. Voilà. Et chez les Bretons y’a un truc vraiment cool, c’est qu’ils ont plein de légendes qui défoncent, des trucs à se raconter au bord du feu, sur la plage, à base de marins et de fées. Petit tour de nos préférées.

1. Ys, la ville engloutie

Le roi Gradlon, un guerrier assez vénère, a eu une fille nommée Dahut avec une sorte de divinité reine du Nord. C’est à la demande de sa fille qu’il fait construire une ville située en dessous du niveau de la mer et protégée par des grandes digues. Dans Ys, tout le monde est super heureux et très bien protégé face à tous les dangers extérieurs. Sauf que Dahut, qui était un peu chaude du cul, a foutu la merde. Tous les soirs elle invitait un homme à faire zig-zig et elle lui mettait un masque sur le visage. Masque qui, au matin, explosait le crâne des mecs avec des lames en métal. Pas cool. Mais un jour, un prince étranger arrive et Dahut tombe amoureuse. Elle décide de ne pas lui faire enfiler le masque et va même jusqu’à lui donner les clefs de la ville. Idée à la con puisque le prince n’était autre que le diable venu punir la princesse de ses pêchés. Donc ni une ni deux, le mec ouvre en grand la porte de la ville qui se retrouve engloutie. Aucun respect pour les autres habitants qui n’avaient rien demandé, on peut le noter.

Crédits photo (creative commons) : JERRYE AND ROY KLOTZ MD

2. Azénor

Azénor était l’épouse d’un comte. Elle avait une belle-mère (la nouvelle meuf de son père quoi) qui était une vraie connasse et qui n’a pas hésité à faire croire au comte qu’Azénor l’avait trompé. Pas méga content, le monsieur décide d’appliquer la peine prévue dans ce cas : brûler sa femme. Sauf que ce jour-là, pour des raisons mystérieuses, impossible d’allumer un feu. Deuxième option, foutre Azénor dans un tonneau et la balancer en pleine mer. Là ça marche, mais un ange veille sur la fille et la protège jusqu’à ce qu’elle arrive saine et sauve en Irlande. Là-bas elle accouche d’un gosse, devient lavandière et fait sa vie. Des années plus tard, la belle-mère qui a quand même un petit remord avoue au comte qu’elle lui a peut-être raconté des conneries. Alors il se motive et part à la recherche de sa femme, qu’il finit par retrouver en tombant sur son gosse qui était un peu son portrait craché. Les trois rentrent à la maison, heureux. Non, en effet, il n’y a aucune morale dans cette histoire.

Crédits photo (creative commons) : Pierre-Yves Paranthoën

3. Ankou

Les Bretons n’ont pas peur de la mort, mais ils ont peur d’Ankou, le serviteur de l’au-delà qui se balade avec une charrette qui grince pour conduire les âmes des morts vers leur destination. En gros, si tu entends les grincements se rapprocher de toi, ça sent pas très bon. Un autre truc marrant, c’est la nuit de Noël en Bretagne. On dit que si, au cours du repas, tu sens la cape d’Ankou te frôler les jambes sous la table, tu passeras pas l’année. Joyeux Noël.

Crédits photo (creative commons) : Manfred Escherig

4. Comorre

Comorre était un seigneur breton qui possédait un château près de la forêt de Carnoët dans le Finistère. Je doute pas qu’il avait de bonnes raisons, mais en tout cas le mec a tué ses 6 premières épouses à chaque fois qu’il voyait qu’elles étaient enceintes. Il finit par se marier une septième fois, avec Triphine, la fille du comte de Vannes. Tout se passe bien au début, mais manque de bol, un jour il la surprend en train de broder une layette (un vêtement pour les nouveaux nés) alors il décide de la buter. Mais elle s’enfuit et met au monde un enfant qu’elle nomme Trémeur, un prénom très moche. Comorre réussit quand même à la rattraper et à lui couper la tête, mais le gosse est recueilli par Saint Gildas, qui est tellement sympa qu’il ressuscite aussi Triphine. Et comme il a des supers pouvoirs, il en profite aussi pour jeter une pluie de pierres sur le château de Comorre, le tuant et rétablissant le respect, une notion importante dans la vie.

Crédits photo (creative commons) : Romary

5. La fée de l'île de Loc'h

Houarn Pogamm et Bellah Postik sont deux jeunes amoureux qui veulent se marier, mais ils sont pauvres et ils triment sans réussir à gagner assez d’argent pour s’installer OKLM. Houarn il en a un peu marre alors il part en voyage pour voir s’il peut pas se faire de la maille ailleurs. Bellah est un peu inquiète alors elle lui file un couteau qui annule les maléfices des sorciers et une clochette qui permet d’alerter tes proches si t’es dans le mal. A côté de ça elle garde pour elle un bâton capable de la transporter où elle veut. A partir de là tu te dis que le couple est un peu con, parce qu’avec le bâton ils pourraient faire leur voyage en deux secondes. Et même s’ils avaient la flemme, ils revendent les objets et se font des masses de thunes. Mais bon je suis pas là pour juger. Bref, Houarn part pour l’île de Loc’h où vit une fée super riche. Aucun de ceux qui ont essayé de lui piquer son trésor n’est jamais revenu, mais il décide quand même de le faire. Quand il se retrouve devant la fée, il tombe directement sous le charme. Elle lui propose de partager son trésor avec lui s’il accepte de l’épouser. L’autre con, il dit oui, et se retrouve transformé en grenouille par la fée. Sauf que sa petite clochette magique tombe au sol, et Bellah comprend que son mec est en danger. Avec son bâton, elle se téléporte dans le palais de la fée et découvre le vrai mari de la fée, lui aussi transformé en animal. Il lui explique comment annuler le sort, ce qu’elle fait et qui lui permet de repartir avec son gars et avec plein de flouze. A eux la belle vie, les plages de sable fin et la coke à volonté.

Crédits photo (creative commons) : Cedricguppy - Loury Cédric

6. Mona, la fille de la terre

Mona, c’était une fille de pêcheur sur l’île d’Ouessant. Tout le monde la trouvait canon et espérait bien pouvoir la ken. Mais sous l’eau vivaient les morgans, des êtres très beaux gosses eux aussi. Un jour, le roi des morgans, qui avait repéré Mona et était tombé amoureux, la kidnappe pour l’emmener dans son royaume. Là-bas, tout le monde admire la fille de la terre, y compris le fils du roi qui tombe amoureux d’elle et demande sa main à son père. Mais comme le père veut lui aussi épouser Mona, il refuse et le force à épouser une des plus belles filles du royaume de l’eau. Et comme si ça suffisait pas, le roi décide de buter Mona devant son fils, pour éviter les problèmes. Pour ça, il a imaginé un petit scénario sympa : Mona devra rejoindre les nouveaux mariés pendant leur nuit de noce pour les éclairer avec une chandelle. Quand la bougie sera éteinte, le roi rentrera dans la chambre pour lui trancher la tête. Mais le prince, qui avait compris le truc, a demandé à sa nouvelle épouse de tenir la bougie à la place de la fille de la terre. Quand le roi rentre, il tue la mauvaise meuf. Il accepte finalement que son fils épouse Mona. Ça se passe bien, mais elle en a un peu marre de vivre sous l’eau, alors elle retourne chez elle où elle finit un peu par oublier son autre vie. Un jour, son mari Morgan revient la chercher, elle se rappelle qu’en effet elle avait un mec, et elle le suit. Cette histoire est un gros bordel qui encore une fois ne comporte aucune vraie morale. Les personnages de cette légende sont juste des gros tarés.

Crédits photo (creative commons) : Arivumathi

7. Le roi Arthur

Celle-là est un peu plus célèbre. Merlin utilise sa magie pour faire naître Arthur, qui sera chargé de choper le Graal et d’unifier la grande et petite Bretagne. Tu connais les bails, il retire excalibur de son rocher, devient roi, épouse Guenièvre et crée la table ronde pour se réunir avec les chevaliers et organiser la quête du Graal. En gros, ils ont jamais réussi à percer le secret du Graal. Lancelot qui voulait choper Guenièvre n’était pas digne de le trouver. Perceval y est presque parvenu mais il a pas posé les bonnes questions. Y’a que Galaad, le fils de Lancelot, qui a réussi à percer le secret du Graal, mais il en est mort. Ça valait vraiment le coup.

Crédits photo : pixabay

8. Le château de Trémazan

Si le château existe vraiment (enfin c’est plus une ruine qu’un palais aujourd’hui), la légende qui l’accompagne est un beau concentré de WTF. Les Chastel étaient les habitants du château de Trémazan. Le père s’était remarié avec une conne, et le fils Guirguy bossait pour le roi de France. Quand il est revenu chez lui après avoir bien trimé, il a croisé sa belle-mère sur la route. Et comme c’était une conne, elle lui a dit plein de saloperies sur Haude, sa sœur. Alors Guirguy, pas content du tout, rentre chez lui et tranche la tête de sa sœur. Bonjour l’ambiance. Mais il se rend vite compte qu’on lui a raconté des conneries, donc il s’en veut pas mal. Coup de bol, Haude apparaît avec sa tête dans les mains, qu’elle repose sur son cou comme si c’était normal. Elle explique à tout le monde que la belle-mère est une conne qui aime bien mentir, mais la belle-mère, elle, nie tout en bloc. Et comme c’est du grand n’importe quoi cette histoire, la conne se retrouve frappée par un éclair divin. Haude pardonne son frère, mais vu elle est vraiment morte elle disparaît. Lui se repentira toute sa vie et deviendra un saint, renommé Tanguy. Ne me demande pas pourquoi.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

9. La chambre aux revenants

Cette histoire-là se passe dans le château de Trécesson, proche de la forêt de Brocéliande. Y’avait dans le château une chambre que tout le monde disait hantée. Mais un jour, un invité décide de faire son kéké et de dormir dans la chambre pour prouver que c’était un bonhomme. La nuit tombée, il arrive pas du tout à dormir parce qu’il a quand même un peu les chocottes. A minuit, une porte apparaît et s’ouvre. En sortent deux hommes qui se mettent à jouer aux cartes sur une table. Notre kéké se fait dessus, il prend son flingue et essaie de buter les deux mecs, sans succès parce que c’est des putains de fantômes. A la fin de la partie, les deux joueurs se cassent et Kévin s’endort. Quand il se réveille, il voit que les fantômes ont laissé une belle pile de louis d’or. Mais le proprio du château se dit que c’est plutôt à lui de les prendre, donc les deux hommes se disputent, l’affaire va jusqu’au tribunal et je saurais même pas te dire qui a gagné, de toute façon c’est qu’une légende, arrête de prendre ça au sérieux.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

10. La reine des Korrigans

Les Korrigans sont des sortes de lutins qui aiment bien faire des farces à tout le monde et qui sont un peu relous. Faut pas trop les faire chier parce qu’ils sont capables de te faire la misère. Par contre, si t’es gentil avec eux ils te le rendent bien. Et c’est justement ce qui est arrivé à un mec. Un jour, une vieille dame se pointe chez lui. La femme est vraiment pas jojo. Elle lui demande un peu de bouffe et de chaleur, et lui accepte alors qu’il est pas du tout pété de thunes. Il lui fait une bonne soupe et lui donne un drap pour se couvrir. Et là, bam, la vieille se transforme en Korrigan, et lui dit qu’elle est la reine de son peuple. Elle l’invite à la suivre dans leur grotte où il pourra faire la fête toute la nuit et repartir avec une partie de leurs richesses. Seule condition, il faut qu’il se casse avant le chant du coq. Bien sûr, le mec fait tellement la fête qu’il remplit ses sacs de richesses à la dernière minute, et il a pas le temps d’arriver à la porte avant le fameux chant du coq. Il rentre chez lui avec ses sacs mais se rend compte qu’ils sont remplis de cendres. Il fait un peu la gueule, et on peut le comprendre. Mais la reine des Korrigans a pitié de lui alors elle lui file un plat qui se remplit de bouffe dès qu’on en a envie. Comme ça, il n’aura plus jamais la dalle. Là on a une vrai morale, c’est beau et plein de bons sentiments comme on aime.

Crédits photo (creative commons) : Jibi44

Kenavo mes p’tits Korrigans d’amour.