C’est bien connu, quand on aime, on ne compte pas ! A commencer par les dépenses. Ça tombe bien puisque vous ne savez toujours pas ce vous allez bien pouvoir faire pour la soirée du jour de l’an, et qu’on a plein de bonnes idées à vous proposer pour aller la passer là où ça bouge vraiment.

1. New-York

Fermez les yeux… (pas trop quand même histoire de pouvoir lire la suite). Vous êtes sur Times Square le 31 décembre. Il est exactement 23h59. Autour de vous 999 999 convives (1 million avec vous, la moyenne dans le coin à cette date) venus fêter la nouvelle année sous une pluie de confettis, de hugs, de cris de joie à l’américaine, de selfies en cascades, le tout en matant la célèbre times ball toucher son socle à minuit pétante. C’est tellement waouh, qu’un milliard de personnes matent chaque année l’événement en direct sur leur écran ! Quant à la suite des festivités, elle se déroule dans les bars et les clubs de la ville, histoire de bien commencer l’année.

2. Sydney

Vous vous demandez peut-être« qui a envie de faire 24 heures de vol pour voir un feu d’artifice au dessus d’un opéra aussi beau soit-il ? » Réponse : environ 1,5 millions de personnes chaque année ! Si vous voulez en être, il va falloir préparer un plan d’attaque pour profiter du spectacle sans que cela ne vous coûte un bras. Jetez un œil ici par exemple pour trouver un spot gratuit. Et prévoyez d’arriver au moins 10 heures avant le coup de feu. Et ne vous inquiétez pas pour l’attente, on s’ennuie rarement avec les Australiens (à condition de tenir l’alcool).

3. Ko Phangan =

Changement de décor et d’ambiance. Direction la plage Haad Rin Beach sur l’île de Ko Phangan pour fêter la nouvelle année les orteils dans le sable, une binouze à la main et des basses pour remuer tout ça. Si vous connaissez le principe des Full moon party, eh bah c’est la même chose mais en encore plus festif. Parfait pour débuter l’année en faisant vraiment n’importe quoi.

4. Tokyo

L’avantage avec la capitale japonaise, c’est que les festivités débutent dès le 29 décembre et se poursuivent quasiment non stop jusqu’au 4 janvier. Au programme, fireworks, animations partout, tout le temps, clubing pour exhiber votre déhanché de dingue… et une brochette de karaokés pour y sacrifier vos dernières traces d’amour-propre.

5. Las Vegas

Vegas la frénétique sort carrément le grand jeu à l’occasion du nouvel an. Et c’est en extérieur que ça se passe. Sur Le Strip d’abord qui est fermé à la circulation et permet aux curieux de venir parader le nez en l’air pour admirer les feux d’artifices au-dessus de la ville. Pour festoyer avec les loco (locaux), direction Fremont Street où se déroule chaque année la Bloc party, sorte de fête de quartier version Vegas, avec concerts de rock, dégustation de vin, le tout sous une canopée illuminée qui vous en mettra plein les yeux. Et même avec un peu de chance, vous n’aurez pas tout oublié à votre réveil le lendemain matin (voire beaucoup plus tard!).

7. Edimbourg

Bienvenue au Hogmanay, la version écossaise du jour de l’an. Autant dire qu’il faut avoir bien dormi avant et avoir le foie bien accroché. Au programme, 2 jours de festivités avec parades traditionnelles dans les rues en mode viking, feux de joie, concerts, carnavals, le tout copieusement arrosé, et pas seulement par la pluie. Autre coutume loccale, le first-footing qui consiste juste après minuit, à franchir la porte d’un ami ou d’un voisin pour lui offrir un cadeau symbolique, au hasard : du whisky. Un bon moyen de fraterniser au moins le temps de quelques verres.

View this post on Instagram

??? #newyear #edinburghnewyear #2018 #theboys

A post shared by Lil (@lil1985) on

8. Moscou

Oubliez le cliché du jour de l’an sur la Place rouge : elle est généralement fermée au public. Dirigez-vous plutôt vers le parc Gorky et sa gigantesque patinoire, avec ses stands de vin chaud accessibles uniquement en patins, le tout dans une ambiance électro. Et pour le côté carte postale du réveillon, faites un saut dans la rue Tversakaya qui devient exceptionnellement piétonne pendant les fêtes. Sans doute la rue la plus animée en attendant les 12 coups de minuits.

9. Rio de Janeiro

Pour un 31 décembre en été, c’est (entre-autre) à Rio que ça se passe. Et plutôt bien d’ailleurs, puisque chaque année, ce sont près de 2 millions de personnes qui participent à l’immense fiesta sur la plage de Copacabana. Et en matière de grosse bringue, on peut faire confiance aux Brésiliens pour assurer le spectacle.

10. Le Cap

Pour prolonger les festivités du jour de l’an, direction le Coon Carnival (carnaval noir) organisée chaque année le 2 janvier dans les rues du Cap en Afrique du Sud. Au programme : parades costumées, danses de rue, et groupe de musique rendent hommage aux comédiens itinérants du début du XXème siècle. La date du 2 janvier est elle aussi symbolique. A l’époque, les esclaves noirs n’étaient en effet autorisés à fêter le jour de l’an que 2 jours après tout le monde.

La feyte.