Crédits photo (creative commons) : empirical_perception

Un nouvel opérateur de téléphonie débarque, Free Mobile, et fait naître le fol espoir d'un véritable concurrence dans le secteur. Mais pour en profiter, il va falloir dire adieu à l'opérateur qui vous avait fourgué deux ans d'engagement en échange d'un portable qui avait encore l'air moderne il y a quelques mois. Vous voilà dans la panade. Heureusement, ces contrats apparemment aussi solides que si vous les aviez signés avec votre sang prévoient quelques clauses échappatoires. Nous les avons listées pour vous.

  1. Prétextez un départ à l'étranger: dans un endroit où votre opérateur ne pourra pas assurer ses services : vous avez profité des évènements pour trouver un poste à responsabilité en Corée du Nord, vous montez une franchise de McDo en Afghanistan, vous avez un poste de prof dans la Creuse, les idées ne manquent pas.
  2. Dégoutez votre opérateur de votre dossier: appelez-les systématiquement pour les menacer de poursuites, faites suivre tout vos courriers à une association de consommateurs, évoquez la Déclaration des Droits de l'Homme en introduction de chaque demande de facture détaillée, n'oubliez pas de les traiter de nazi à chaque fois que vous êtes mis en attente téléphonique et leur expliquez qu'ils sont OBLIGÉS d'accepter votre règlement mensuel en pièces de 5 et de 10 centimes.
  3. N'hésitez pas à (lourdement) bluffer: un passage en agence avec une ceinture d'explosifs, un oiseau mort ou une tête de cheval emballés dans votre dernière facture, une grève de la faim dans une cage peinte en Orange ou entouré par des parpaings Bouygues, ne craignez pas d'en faire trop.
  4. Changez d'identité: une fausse moustache, un passeport brésilien et un accent des pays de l'Est : vous voilà armé pour expliquer à votre opérateur que vous ne comprenez pas pour quelles raisons vous recevez les factures de cette personne que vous croyez décédée, même si vous ne la connaissiez pas du tout.
  5. Envoyez les factures de votre ancien opérateur à Xavier Niel : il sera tellement content de vous accueillir qu'il prendra en charge vos deux ans d'engagement préalables.
  6. Mentez sur la véritable nature de votre forfait: "Bonjour... je voudrais résilier mon abonnement chez vous, c'est un Millenium illimité que j'ai depuis 1999 il me semble..."
  7. Faites vous faire un certificat médical bidon: "Comme je vous le dis, un cancer de l'oreille depuis que je suis chez SFR... alors soit on en reste là, soit je vais raconter mon histoire chez Morandini ou chez Julien Courbet en faisant systématiquement rimer "SFR" avec "cancer"..."
  8. Faites vous incarcérer: un certificat de l'établissement pénitentiaire suffira à mettre un terme à votre engagement. Sans déconner c'est vrai. Il faut donc choisir entre être prisonnier de son forfait et prisonnier tout court.
  9. Perdez votre emploi: ou surrendettez-vous au-delà du raisonnable. L'un et l'autre de ces "accidents de la vie" permettent de mettre un terme à ses obligations. Mais bon, lâcher son salaire ou crouler sous les dettes pour économiser 20 euros par mois, ce n'est pas raisonnable.
  10. Décédez: et inutile d'assassiner votre conjoint en même temps, il faut que ce soit le titulaire de la ligne qui trépasse. On ne fait pas de cadeau chez les opérateurs mobiles.

Et vous, vous allez en profitez pleinement de la concurrence ?