Vous pensiez que la santé s’en foutait des genres ? Grosse erreur, Jamy. Plusieurs études ont prouvé que non seulement les femmes auraient une bien meilleure tolérance à la douleur que les hommes, mais que les manifestations des maladies qu’on connaît tous diffèrent aussi selon que tu aies un zizi ou une zezette. Et je sais pas vous mais ça, moi, on m’avait jamais prévenue.

1. L'infarctus

Quand on pense infarctus, on pense à la fameuse douleur intense dans la poitrine, avec cette sensation d’étau qui se resserre, le tout saupoudré d’une grosse souffrance dans le bras gauche. Le problème, c’est qu’on parle beaucoup moins des symptômes ressentis chez les femmes à savoir une douleur dans le thorax accompagnée de palpitations à l’effort ainsi qu’au repos, des nausées et une grosse grosse fatigue.

2. La mycose

Chez la femme, la mycose est cette grosse garce qui gratte, gratte, gratte jusqu’à avoir l’impression d’être possédée par une colonie géante de sable. Mais c’est pas tout, ta mycopine te brûlera la zezette pendant tes rapports, ton passage aux toilettes et parfois en ne faisant rien du tout. Chez l’homme, cette infection est beaucoup moins intense et se manifeste par des sensations de brûlure et rougeurs au niveau du glangland.

3. Le chlamydia

En restant dans le thème « infection enfant de Satan », le chlamydia est bien vicieux comme on aime et peut se loger dans le corps de la femme pendant très longtemps avant qu’on puisse s’en rendre compte tout simplement car il arrive qu’elle ne présente aucun symptôme. L’homme manifestera des brûlures comme la femme, mais surtout des écoulements laiteux et purulents au niveau des pénis et peut souffrir d’une inflammation de la prostate. Quand la femme présente des symptômes, elle connaîtra entre autres des saignements entre les règles, ou encore des douleurs abdominales.

4. La schizophrénie

D’après une étude menée par L’Association américaine de psychiatrie, les symptômes présentés par ces messieurs seraient plus intenses : déficiences cognitives, handicaps sociaux et présence de troubles obsessionnels compulsifs seraient de la partie et le sujet serait aussi plus sensible à une désorganisation dans ses propos. La femme, elle, connaîtra hallucinations et délires souvent « positifs », de l’anxiété, une grosse fatigue et une irritabilité prononcée.

5. Le trouble de l'attention

Selon une étude du Journal of Clinical Psychiatry, il semblerait que dès l’enfance, une fille atteinte par le « TDAH » aura tendance à être un peu dans la lune, inattentive et sembler détachée tandis qu’un garçon aura tendance à être agité voire hyperactif.

6. Rosacée

Contrairement à à ce qu’on pourrait penser, la rosacée a tendance à affecter différemment les hommes et les femmes d’après une enquête menée par la National Rosacea Society auprès des patients ; il semblerait donc que les femmes soient plus susceptibles de présenter des symptômes au niveau des joues et du menton, tandis que les hommes présenteront des taches sur le nez.

7. L'angine

Mal de gorge, fatigue et fièvre sont les symptômes qu’on connait tous puisqu’on en a tous eu une au moins une fois dans notre vie . En revanche, les femmes peuvent ressentir des symptômes différents et plus intenses : elles peuvent subir une douleur dans le cou, dans la mâchoire ou encore le dos.

Chienne de vie.

Sources : Cardiosmart, Rosacea Review, Healthyplace, Additude Mag.