Tu dis : Bactéries, parasites, virus, contagion, épidémie, mort.

Je réponds : Vaccins, médicaments, prévention, endiguement, éradication.

Tu dis : Bon courage.

Je réponds : Merci.

1. La dracunculose

La maladie du petit dragon (TROOOOOP MIGNOOON) est horrible. Elle est causée par le parasite du ver de Guinée, qui s’installe dans le tube digestif, puis dans tout le corps, et sort de celui-ci généralement par les pieds, en faisant des trous partout. SYMPA. Heureusement, le ver de Guinée n’existe plus que dans 4 pays d’Afrique and counting et son éradication est en bonne voie. Pour comparaison, en 1986, 3,5 millions de cas d’infection étaient signalés en Afrique et en Asie.

2. La poliomyélite

La polio est générée par un virus qui attaque la moelle épinière. La généralisation du vaccin a éliminé la maladie des pays industrialisés, mais elle continue de contaminer certains individus dans le monde, notamment en Asie centrale, où une recrudescence des cas a été observée en 2010. Des programmes spécifiques ont été mis en place afin d’éradiquer définitivement cette petite merde.

Source photo : Giphy

3. La rubéole

La rubéole est une maladie super contagieuse qui est essentiellement dangereuse pour les fœtus. Pour les vraies personnes, elle s’apparente surtout à un rhume. Grâce à la vaccination, les Amériques ont éradiqué la maladie, quand l’Europe recense encore de très très très rares cas. Globalement, dans le monde, on comptait en 2010 120.000 cas, soit 82% de moins qu’en 2000. La quasi-totalité de ces cas s’étaient déclarés en Chine, qui a mis en place un ambitieux programme d’éradication.

4. Le pian

Le pian est une maladie infectieuse chronique absolument dégueulasse. Causée par une bactérie, elle entraîne des lésions cutanées et dans les tissus plus profonds, le plus souvent bénignes, mais super moches et douloureuses. Le pian est en voie d’endiguement. L’OMS a fixé à 2020 l’objectif d’éradication totale de la maladie.

Source photo : Giphy

5. La filariose lymphatique

Causée par des vers parasitaires, la filariose lymphatique se manifeste par un syndrome d’elephantiasis, soit un épaississement assez net des tissus sous-cutanés qui font ressembler le malade à un gros machin tout flasque. La maladie sévit dans les zones tropicales, mais tous les porteurs ne développent pas de symptômes. On estime à 120 millions le nombre de personnes infectées dans le monde, dont 40 présentant des signes cliniques. Le programme d’éradication mis sur pieds par l’OMS en 1997 a permis de distribuer 2 milliards de traitements, endiguant très nettement la progression du parasite sur le continent asiatique. Toutefois, il continue de toucher de nombreuses personnes en Afrique.

6. Le paludisme

On connaît le schéma : voyage dans les tropiques, moustiques relous, paludisme. Ou, dans le meilleur des cas : voyage dans les tropiques, traitement relou contre le paludisme, moustiques relous, pas de paludisme. Depuis 1955, l’OMS a mis en place un programme d’éradication qui n’a pas atteint ses objectifs. La recherche s’oriente vers l’établissement d’un vaccin de manière à y parvenir.

7. La tuberculose

Depuis la généralisation du vaccin BCG, les cas de tuberculose ont quasiment disparus. L’OMS espère éliminer totalement la maladie dans 33 pays où le nombre de cas est inférieur à 100 pour 1 million d’habitants. Cet objectif d’éradication a été fixé à 2035 pour une éradication complète d’ici à 2050.

Source photo : Giphy

8. La cécité des rivières

La cécité des rivières, ou onchocercose, est une maladie qui entraîne la cécité de son porteur. En 1990, le Niger était extrêmement touché par la maladie, transmise par une piqûre de mouche très présente sur les rives du Niger. Désormais, le taux de contamination n’excède pas 0,25% dans les villages où, autrefois, plus de la moitié de la population souffrait de la cécité des rivières. La cécité des rivières devrait disparaître totalement d’ici quelques années. La contagion est pour ainsi dire interrompue.

9. La rougeole

Ultra contagieuse et plus dangereuse pour la santé que son nom sympatoche ne le laisse entendre, la rougeole a souffert lorsque le vaccin dédié à sa prévention s’est généralisé dans les pays développés. Malgré une recrudescence récente en Californie, où le taux de vaccination a baissé en raison de la bêtise des gens qui pensent que les vaccins, c’est mal, le nombre de morts des suites de la rougeole a baissé de 75% en 16 ans, ce qui laisse entrevoir une possibilité d’éradication complète à très court terme.

10. Les oreillons

Les oreillons peuvent causer des complications un peu chiantes, comme la stérilité, chez les adultes. Les cas de morts sont quand même extrêmement rares. La généralisation de la vaccination a permis de faire reculer très fortement la maladie dans quasiment tous les pays développés, mais elle reste assez présente dans les pays en voie de développement. On parle de son éradication depuis 2000, mais celle-ci tarde à se produire, notamment en raison du mouvement anti-vaccin qui a saisi les gens à l’échelle internationale.

Dans tuberculose, il y’a tubercule. Et tubercule, c’est vraiment un mot cool. Du coup, je sais pas si je suis pour qu’on l’éradique, moi, la tuberculose.