C’était un petit jardin qui sentait bon le métropolitain, qui sentait bon le bassin parisien. C’était un petit jardin avec une table et une chaise de jardin, avec deux arbres, un pommier et un sapin, au fond d’une cour à la Chaussée-d’Antin. Mais un jour, près du jardin, passa un homme qui au revers de son veston portait une fleur de béton : dans le jardin, une voix chanta.

Déjà dans les années 70, Dutronc nous alertait sur la disparition des jardins. Il en reste encore quelques uns, heureusement.

1. Le jardin du musée de la vie romantique

En plein milieu du IX°, l’ancienne baraque d’Ary Scheffer est absolument magnifique et abrite surtout un jardin où on est bien bien bien – enfin quand il pleut pas, comme un peu tous les jardins. On appréciera notamment la petite serre qui est loin d’être désagréable. Le jardin se situe rue Chaptal.

2. Le square Saint-Gilles Grand Veneur

C’est le plus petit parc du III° arrondissement et c’est surtout plus calme et plus agréable que la place des Vosges toute proche. Comme son nom l’indique, le square est situé entre la rue du Grand Veneur et la rue Saint-Gilles, pas loin de la rue de Turenne et tout prêt de l’institut culturel suédois. Plutôt sympa.

4. Le jardin naturel

En plein dans le XX°, près de la merveilleuse place de la réunion, le jardin naturel est un jardin où les plantes et les fleurs sont laissées à leur propre petite vie sans que personne n’intervienne pour les cultiver. Et elles s’en tirent très bien, donc autant vous le dire, le métier de jardinier est menacé.

View this post on Instagram

#paris #today ?

A post shared by Stéphanie (@by.steph) on

5. La maison de Balzac

Sur la colline de Passy, on trouve la maison qu’habitait autrefois l’écrivain le plus endetté du monde (il vivait planqué des créanciers). La maison dispose d’un jardin de 600 mètres carrés avec verger et tout le toutim et s’est sympathique sympatoche.

6. Le jardin du Panthéon bouddhique

Cette annexe du musée Guimet réunit des oeuvres japonaises dans un décor traditionnel nippon, avec pavillon de thé, cerisiers du Japon, bambous et toute la smala. C’est absolument merveilleux te gratuit, fait rare pour un truc situé avenue d’Iéna.

View this post on Instagram

??? Tap for outfit détails ??? Merci @jeanpicon pour la photo

A post shared by Louise Ebel (@louiseebelpandora) on

7. Le jardin des Rosiers - Joseph-Migneret

Entre la rue des Francs-Bourgeois et la rue des Rosiers, un petit jardin de 2000 mètres carrés quand même avec des pelouses en pagaille et un jardin partagé pour le côté sympa. Mignon tout plein. Et oui, je dis mignon tout plein et j’assume.

8. Le jardin des Thermopyles

Aucun rapport avec les gens qui s’appelle Théophile ou les gens qui aiment les thermes. Ce petit jardin situé près d’une impasse peinarde et arborée toute proche de Pernety abrite plein d’activités pour enfants et un jardin partagé. C’est très sympa (à lire avec une voix bourge).

9. Le jardin de la Folie-Titon

Ce square tout proche de la rue Faidherbe est entièrement cerclé d’immeubles modernes et donc totalement coupé de la rue. Une grande pelouse, des allées d’inspiration japonaises, le calme absolu en plein milieu de la ville et tout près de petites rues pavés et très sympas entre le faubourg Saint-Antoine et le marché d’Aligre.

10. Les jardins du musée Rodin

Le jardin des sculptures comporte des sculptures de Rodin, des roseraies, une terrasse… C’est magnifique. Plus loin, le jardin d’Orphée est recouvert de végétation et le jardin des Sources entouré de cours d’eau. Magnifique ma chérie. Bon, OK, c’est à Meudon donc un peu loin, mais c’est tellement beau que ça vaut le coup de prendre le RER.

View this post on Instagram

#museerodinparis #fouquetguy #enflanantdansparis

A post shared by Sophie Rivaton (@sophie_rivaton) on

Jardin, si on change plein de lettres, ça fait nabuchodonosor.