Quand tu deviens parent, et que tu deviens donc responsable d’une vie humaine autre que la tienne, tu commences à développer certaines angoisses, plus au moins raisonnables. Bon, parfois, il faut savoir prendre un peu de recul et relativiser, sinon t’es à « ça » de devenir taré(e).

1. LA MORT LA MORT LA MORT

Oui bon bah ça, c’est commun à tous les parents. Tu as peur qu’il trébuche et qu’il meure, qu’il avale sa purée de travers et qu’il meure, qu’il fasse caca dans sa couche et qu’il meure, qu’il décide de te faire chier et qu’il meure, qu’il pleure un peu trop longtemps et qu’il meure. La bonne nouvelle, c’est qu’on est tous aussi stressés. La mauvaise nouvelle, c’est qu’il n’y a rien à faire pour empêcher ça, ça s’appelle l’instinct maternel/paternel.

2. La peur qu’on le kidnappe

Quel parent n’a pas doublé les rations de câlins sur son môme quand il a vu une alerte enlèvement défiler à la télévision ? C’est une peur assez commune, celle qu’on t’enlève ce que tu as fabriqué. Le problème de cette angoisse c’est qu’elle t’empêche de mater les films/séries où les enfants se font enlever. Pourtant ça avait l’air bien Stranger Things.

3. La peur qu’il tourne mal

Genre qu’il finisse punk à chien, ou militant des Républicains, à défiler aux côté de Jean-François Copé, un pull noué autour des épaules. T’en as pas chié à le porter 9 mois, à ne pas dormir pendant des années et à l’élever à la sueur de ton front pour qu’il pense que François Fillon n’a pas à rendre l’argent.

4. La peur qu’il ne mange pas assez

Peur qui arrive à chaque fois qu’il boude ses brocolis, ou quand il ne termine pas son biberon. T’as aussi la variante, qui est celle de la peur qu’il mange trop, quand tu le vois s’enfiler un paquet de Granolas à 8h du mat’ en guise de petit-déj.

5. La peur qu’il ne soit pas en bonne santé

Genre qu’il chope un truc super super rare en mode patient de Doctor House. A chaque gastro tu envisages le pire, en te disant que si ça se trouve, le diagnostique du médecin n’était pas le bon, et que c’est un Lupus. Et puis en fait ça va, il fait caca un bon coup et ça repart.

6. La peur qu’il te ramène une copine ou un copain trop con

Pire que le Lupus, c’est la peur qu’il ou elle te ramène un mec (ou meuf) moche, con, qui pue des pieds, est impoli, et qui en plus serait fan de Francis Lalanne. Dans ces cas là, faut l’envoyer en internat direct, y’a pas d’autres solutions.

7. La peur qu’il te ressemble un peu trop

Et qu’il fasse des conneries encore pire que celles que tu as pu faire à son âge. Tu pensais pourtant avoir fait les conneries les plus grosses de l’univers, et pourtant ton gamin te surpasse de jour en jour. Y’a de quoi flipper, il va finir en garde à vue.

8. La peur qu’on lui fasse du mal

Que ce soit la nounou qui le garde, ou bien un copain d’école, tu es toujours prêt à sortir ton sabre pour défoncer la gueule de tous ceux qui oseraient envisager de faire du mal à ton lardon, quelque soit son âge.

9. La peur qu’il ait des goûts musicaux de merde

Ouais, imagine que ton gamin, vers l’âge tendre et pailleté de l’adolescence, te sort qu’il est hypra fan de Jul ou de Maitre Gims ? Que faire dans ces cas là, à part l’abandonner sur une air d’autoroute ? Voilà un terrible dilemme.

10. La peur de ne pas savoir répondre à ses questions

« Pourquoi y’a des trous dans le gruyère » ? « L’univers il va jusqu’où? » « Quand est-ce que tu vas mourir » ? « Qui est venu en premier l’oeuf ou la poule ? » Oh mais tais toi, et va ranger ta chambre.

Eh oui, rien n’est plus stressant que de donner la vie. Mais entre deux coups de pression, c’est quand même beaucoup trop chouette de voir grandir ces petites crottes.