On a tendance à minorer les récompenses qui ne concernent pas directement l’écriture, le jeu d’acteur ou la réalisation d’un film. Mais c’est faire bien peu de cas des costumes qui participent totalement de l’expérience immersive du spectateur. Imaginez Batman en majorette dans The Dark Knight ou un masque de Kim-Jong-Il sur la gueule d’Hannibal Lecter et vous verrez que votre souvenir du film en sera changé. Logiquement, les acteurs en pâtissent, de tout ça. La preuve.

1. Les robes de Peau d'âne

Peau d’âne, de Jacques Demy, est notamment célèbre pour les incroyables robes portées par Catherine Deneuve, couleur de soleil, de lune ou du temps. En réalité, pour irradier, les robes irradiaient : la robe couleur de lune, par exemple, arborait des fragments d’écran sur lesquels des images de nuages étaient projetées à grande vitesse pour créer un effet saisissant.

Quant au costume d’âne lui-même, il s’agissait bel et bien d’une peau d’âne éventrée. Catherine Deneuve a longuement témoigné de l’enfer que représentait ces parties du tournage sous une tonne de carcasse qui puait la mort avec une tête d’âne mort sur la tête.

Crédits photo : Allociné

2. Le costume de Jabba était animé par 10 personnes entassées à l'intérieur

Au départ, Jabba devait être un gros monsieur barbu. Sauf qu’entre la scène coupée d’Un nouvel espoir et Le retour du jedi, George Lucas a changé d’idée et a décidé de transformer son personnage en immonde limace de 3 tonnes. Les bras et la bouche de Jabba nécessitaient deux opérateurs à temps complet. A ces deux personnes s’en ajoutaient d’autres, chargées de contrôler ses mouvements de tête et ses roulements d’yeux, plus un nain chargé d’animer la queue. A tout ce monde se greffait un type qui empuantissait l’atmosphère confinée en fumant des cigares dont la fumée était redirigée par un tuyau vers les nasaux de la marionnette histoire de la rendre encore plus dégueulasse.

Pas pratique. Pas pratique du tout.

Oola y Jabba 2

3. Le costume de Mystique, dans X-Men devait probablement puer la pisse

Le costume porté par Jennifer Lawrence, dans X-Men, est évidemment amélioré en CGI. Mais la comédienne devait tout de même porter un genre de combinaison intégrale dégueulasse à partir de laquelle les experts des effets spéciaux feraient leur travail. La combinaison en question consistait en un assemblage de bandes qui recouvraient entièrement le corps de la comédienne. Autant dire : un truc pas pratique du tout à enlever pour aller pisser. Et, logiquement, pendant les longues scènes, Jennifer Lawrence s’est pissé dessus. Voilà, c’est dit.

Crédits photo : YouTube

4. Un petit garçon sans jambes animait E.T.

Le costume d’E.T. est en réalité multiple : selon les scènes, l’extra-terrestre était une simple marionnette animée, une enveloppe animée de l’intérieur par un nain ou le costume d’un gosse né sans aucune jambe. Dans les scènes où E.T. est frappé, Matthew De Meritt utilisait ses mains pour bouger les bras et la bouche d’ET, mais également pour le déplacer.

Le truc, c’est que les nains embauchés au départ pour se fondre dans le personnage étaient trop âgés pour pouvoir tomber d’après les assurances : d’où le recours à un enfant-tronc.

Crédits photo (creative commons) : Lou133lou133

5. Dans L'île du Docteur Moreau, Marlon Brando portait un costume couvrant uniquement pour ne pas avoir à s'emmerder

Dans L’île du Docteur Moreau (1996), Brando porte un genre de costume blanc ridicule avec lunettes de soleil et écran total. Ce look ne correspond absolument pas à celui décrit par H.G. Wells dans le roman sur lequel le film est basé. Il a en réalité été suggéré par Brando lui-même, qui cherchait à n’en surtout pas ramer une. Plus besoin de se changer, plus besoin de s’emmerder. Brando pouvait se poser à la cool dans un transat bien protégé du soleil et sortir de sa vinasse pour faire les scènes qu’on lui demandait.

Crédits photo : The Telegraph

6. Le costume de RoboCop a failli foutre le film en l'air

Au moment de tourner RoboCop, Verhoeven avait décidé d’emmerder le monde. On lui avait proposé un costume, mais le réalisateur voulait un truc plus futuriste, plus manga, plus dingue. Ces expérimentations supplémentaires ont évidemment retardé la production, jusqu’à ce que, bredouille d’idées, il se rabatte sur le premier costume qu’on lui avait présenté. Résultat : l’acteur censé jouer RoboCop, Peter Weller, a été mis devant le fait accompli quant à comment respirer, bouger et continuer à vivre dans son costume en métal de 3 tonnes. Ca te va ? Allez, on tourne. Et Weller n’était pas content du tout, de ça. Surtout que le costumier, pas très content d’avoir bossé pour rien, boycottait le plateau, rendant impossible tout ajustement et laissant l’équipe se démerder avec l’armure.

Tout ça a conduit à la décision du producteur de virer Weller… avant de le rappeler 2 heures plus tard, vu que le costume avait été fait sur-mesures pour lui. Ça se rend pas, un costume sur mesure.

Robocop 4

7. Le costume du premier Alien comportait une vraie tête de mort

Le concepteur du costume d’Alien, Hans Ruedi Giger, a utilisé une vraie tête de mort pour servir de structure à la tête de sa créature. Le costume accueillait aussi pas mal d’os humains et des capotes pour faire les lèvres. Ce qui explique sans doute pourquoi ce costume est aussi repoussant.

Crédits photo : Xenopedia

8. Le masque de Scream a été trouvé chez une vieille dame

C’est dans un vieux coffre d’une vieille dame que la productrice de Scream est tombée sur le masque qui, légèrement modifié pour ne pas payer de royalties, allait devenir le visage emblématique du tueur en série de la saga. Il s’agissait d’un masque commercialisé par un magasind e farces et attrapes au tout début des années 90. Comme quoi, les vieux ont beaucoup à offrir.

Ensuite, des milliers de masques de Scream ont été édités, et le magasin de farces et attrapes a été bien attrapé.

OKIMG_9026

9. Le costume de Chewbacca, un enfer à porter

Le costume original de Chewbacca était composé de poils de yak et de lapins. Pour rappel, Luke et Obi-Wan rencontrent Han et son pote sur Tatooine, une planète désertique matérialisée par le désert tunisien pour ce qui est du tournage. Imaginez un peu l’état de Peter Mayhew, l’acteur de 2,18 forcé de porter le costume sous la chaleur du Sahara. Lui en tous les cas le décrit comme un calvaire.

Crédits photo : Le Journal du Geek

10. Dans les Batman de Burton, Michael Keaton ne pouvait pas bouger la tête

Le masque de Batman faisait partie intégrante du costume, ce qui rendait la mobilité du cou à peu près nulle. Le costume est qui plus est très lourd, et Keaton en garde une mauvaise expérience : l’acteur étant claustrophobe, une des raisons pour laquelle il tire continuellement la gueule est qu’il se sent extrêmement mal dans le costard. Pauvre Michael.

Crédits photo : Allbrary

On ne change pas, on met juste les costumes d’autres que soi.

Sources : Cracked, Hitek.fr

Tu ne sais pas quoi offrir pour la fête des mères ? On a déniché les trucs les plus cool :

Fan de Star Wars ? On a déniché les cadeaux Star Wars les plus cool :