Ce sera (normalement) le dernier film de Peter Jackson adapté de l'oeuvre de Tolkien. Le troisième volet du Hobbit, la Bataille des Cinq Armées, clôt la trilogie du Hobbit en fanfare avec 45 minutes de baston, et qu'on le veuille ou non, on se débrouillera forcément pour le voir, pour ne pas garder un goût d'inachevé. Mais pour pleinement apprécier cet ultime chapitre, il est bon de s'assurer qu'on est bien au point sur les précédents. Si vous n'apprenez rien dans ce top, félicitations, vous êtes un vrai fan hardcore, voire Peter Jackson lui-même (mais là, c'est triché).

  1. Le premier volet du Hobbit est le premier film diffusé à 48 images par secondes
    Soir deux fois plus que le traditionnel 24 images/sec qui nous est offert au cinéma. L'oeil humain peut voir davantage d'images que cela, il est donc possible de rendre encore plus fluide la diffusion d'un film en densifiant le nombre d'images. On vous laisse comparer, même si la différence est plus flagrante en 3D :

  2. L'équipe s'est vraiment fait chier pour donner l'illusion de la différence de taille entre les personnage
    Un Hobbit, ça mesure 1m10. Un nain, 1m40. Un Elfe, ça monte à 1m80. Pour le Seigneur des Anneaux, Peter Jackson s'était (principalement) contenté d'un effet de plongée ou de contre-plongée, voire d'un effet d'optique en éloignant les acteurs. Pour le Hobbit, on sort les gros moyens et on filme deux fois la même scène, avec les grands puis avec les nains, quitte à dupliquer les décors à des échelles différentes. Et on mixe le tout. Le bordel, quoi...
  3. Bombur n'a réussi qu'une fois à choper l’œuf qu'on lui lance dans "Le Voyage Inattendu"
    Et c'était à la première prise (d'ailleurs, il a l'air super content). Il avait intérêt à ne pas se foirer, il ne dit pas un mot du film.

    egg
  4. Tous les acteurs (y compris les figurants) portent une perruque
    A l'exception de Gerontius Touque, le vénérable Hobbit étant venu avec sa propre crinière.

    Der_alte_tuk
  5. Orlando Bloom (Legolas) a deux ans de plus que Lee Pace (Thranduil) qui interprète son père
    Ils vieillissent bien les Elfes.

    elfes
  6. Benedict Cumberbatch a étudié les iguanes et les dragons de Komodo pour son rôle
    Le mec, on lui dit : "tu prêtes ta voix à un dragon en image de synthèse", et il file au zoo de Londres pour se préparer. Il a bien fait, puisqu'au final, le dragon est animé grâce à une motion capture réalisée sur l'acteur. Un vrai pro.

  7. La saga de Peter Jackson est la quatrième adaptation du Hobbit
    On a eu le droit à : un film russe vraiment kitch (1985), un film d'animation (1977) qui fut à l'époque le dessin animé le plus coûteux de l'histoire avec son budget de 3 millions de dollars, et enfin le premier portage, datant de 1966, qui fut torché à l'arrache au terme de la période permettant sa réalisation, quelques années après l'acquisition des droits. Le film ne dure que 12 minutes et se visionne sur Youtube (si vous avez de la drogue sous la main, ça peut dépanner) :

  8. Cate Blanchett n'a été présente que 8 jours sur le tournage
    Bien qu'elle apparaisse dans les trois films de la saga. Comme quoi, on peut être associé à une oeuvre d'une ampleur monumentale en prenant sur ses RTT.
  9. Initialement, le dernier film de la saga s'appelait "Le Hobbit : Histoire d'un aller et retour (The Hobbit: There and Back Again)"
    Et surtout, la série ne devait compter que deux films. Quand la décision a été prise d'insérer un deuxième volet, le dernier film a conservé ce titre jusqu'en avril 2014, date à laquelle le titre "Le Hobbit : La Bataille des Cinq Armées" a été adopté pour davantage coller à l'histoire ainsi redécoupé, l'Histoire d'un aller-retour étant plutôt traitée dans le second volet.
  10. Comme dans chacun des épisodes du Seigneur des Anneaux, Peter Jackson s'offre un minuscule caméo dans la saga du Hobbit
    Complètement inutile, et donc indispensable :

    cameo1
    Source photo : metro.co.uk
    cameo2
    Source photo : metro.co.uk

Voila, il ne vous reste plus qu'à filer le voir et nous dire ce que vous en avez pensé