spoiled
Crédits photo (creative commons) : Frank Boston

On a tous un copain enfant unique. Ou un ennemi. Ce sont ces personnes étranges qui ont vécu une grande partie de leur vie dans la divinité de leur propre existante, ils ne connaissent ni la solidarité, ni la sollicitude, bref ce sont des gros FDP (« fallacieux du partage »). Voici 13 signaux permettant d’identifier un enfant unique. Si vous détectez au moins 5 de ces critères chez un membre de votre entourage (par exemple votre frère ou votre sœur), fuyez. Si vous vous reconnaissez dans la totalité de ces critères, immolez-vous ou demandez à vos parents d’adopter un môme pour faire un stage de fraternité.

  1. Il prend de la place

    Son problème, c’est qu’il ne comprend pas pourquoi les êtres humains qui vivent sous le même toit que lui prennent autant d'espace. Pour délimiter sa zone d’intimité il se déplace souvent avec une longue traîne royale sertie de diamants.

  2. Source photo : Giphy
  3. Il a fini la bouteille de lait

    Sans la remplacer. Et en plus il te demander d'y aller. Vite. Et de payer. Et de prendre aussi des bières. Pour son rencard.

  4. Il est une icône pour ses parents

    La maison familiale ressemble à un mausolée, les murs sont tapissés de photos de lui remplissant les plus beaux exploits comme faire dans le pot ou avoir eu 11/20 à une dictée.

  5. Il ne connait pas le concept de partage

    Il prend la dernière gorgée sans demander si quelqu'un en veut. Et puis il sourit, satisfait. Il mange la dernière part de pizza. C’était déjà bien sympa de te laisser en manger un bout. Puis après il se plaint d’avoir trop mangé.

  6. Quand il passe l'aspirateur, il n'aspire que ses propres miettes

    Et il aime que ça lui fasse perdre du temps, il s’en fiche il ne travaille pas et ses parents lui donnent de l’argent tous les mois pour préserver sa douce oisiveté.

    Source photo : Giphy
  7. Il est propriétaire à 25 ans

    Bah ouais forcément, y’a pas d’autres frères et sœurs à entretenir depuis des décennies.

  8. 7.  Il dort au milieu du lit.

    Parce que quand tu as des frères et sœurs tu as été habitué au lit 1 place jusqu’à tes 18 ans. Lui il a eu un king size toute sa vie. Voire deux chambres à sa disposition. Donc si t’as de quoi allonger tes jambes estime-toi heureux(se), c’est une faveur qu’il te fait. Pour la couette, oublie.

    Source photo : Giphy
  9. Il aime sa solitude en haut de son donjon impérial

    Il a appris à jouer tout seul à la poupée et à avoir des amis imaginaires. Bon, à 19 ans ses parents ont commencé à flipper. Surtout que même ses amis imaginaires n’avaient pas de place pour dormir dans son lit.

  10. Il est l’espoir de sa dynastie

    Ses grands-parents lui écrivent toutes les semaines pour savoir quand il fera un gosse. La survie de la lignée entière dépend de lui. Mais il a du mal à supporter l’idée de laisser un être vivant exister à ses côtés à part une femme de ménage peut-être.

    Source photo : Giphy
  11. Il a fait le tour du monde. 4 fois.

    C’est plus facile de voyager avec un seul enfant. Il a eu le temps de visiter une cinquantaine de pays avant ses 18 ans. Alors que toi avec ta famille nombreuse de crevards t’es jamais allé(e) au-delà du Lubéron chez ta tante pendant les vacances d’été.

  12. A Noël il reçoit entre 70 et 140 cadeaux

    Pour sa part, il s’est contenté de faire imprimer une photo de lui en format A1 pour tous les membres de sa famille. Plastifié, s’il vous plaît.

    Source photo : Giphy
  13. Il défie l’obsolescence programmée

    Quand il casse un truc il attend immobile qu’on vienne lui donner la version neuve du truc qu’il vient de casser.

  14. Il ne s'est pas reconnu en lisant ce top. Sale type ou sale meuf.

    Parce que l’enfant unique ne se reconnaît pas en tant qu’enfant unique, mais avant tout comme un être unique.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :