Les politiques ne sont pas seulement des gens tristes qui portent des costumes laids et qui se passionnent pour des trucs compliqués. Les politiques sont aussi des êtres humains qui mangent, boivent et font caca. Et qui, parfois, même, sont amusants. Vous verriez Jean-Marc Ayrault raconter celle de Toto qui va au marché, vous feriez pas la moue, je vous jure.

1. Gudni Johannesson, le président islandais

En déplacement dans une école, Gudni Johannesson a pris une position forte sur la pizza hawaïenne, expliquant qu’il légiférerait pour l’interdire s’il en avait le pouvoir. C’est totalement débile et du coup tout le monde en parle. Johannesson est connu pour être un type décontracté et marrant. Sa cote de popularité atteint des sommets en Islande.

Crédits photo (creative commons) : Scarletharlot69

2. Winston Churchill

Je ne sais pas s’il serait insultant pour vous ou pour moi de recopier ici des citations de Winston Churchill. Vous pourriez vous sentir insultés qu’un rédacteur estime que vous ne les connaissez pas ; je pourrais me sentir insulté de copier des trucs qu’on trouve partout sur Internet.

Allez, clique, y’a rien à voir.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

3. André Santini

Le député de droite André Santini a été nommé chaque année au Prix de l’humour politique dans les années 90/2000. Sa meilleure phrase date quand même de 1996 : « Je me demande si l’on n’en a pas trop fait pour les obsèques de François Mitterrand. Je ne me souviens pas qu’on en ait fait autant pour Giscard ».

Giscard n’est pas mort, pour rappel.

Crédits photo (creative commons) : André Santini

4. Arnaud Montebourg

Le Bel-Ami qui n’y arrive pas a multiplié les punchlines entre 2004 et 2016. Outre la célèbre phrase sur Hollande qui date de 2007, on lui doit « Je crois à un retour de Nicolas Sarkozy… mais menotté » en 2014, ce en quoi il se trompait.

5. Jean-Claude Juncker

Malgré sa tête de commissaire aux comptes chez Croquettas, le leader mondial de la croquette, le président de la Commission européenne a eu des passes d’armes assez savoureuses avec le député européen pro-Brexit Nigel Farage. Et pas mal de phrases marrantes isolées, comme « Aller en Libye sera pour moi un moment de répit. Je n’ose imaginer que les débats que je peux avoir avec le colonel Kadhafi puissent revêtir le même degré de difficulté qu’avec les ministres européens« .

Crédits photo (creative commons) : Factio popularis Europaea

6. Barack Obama

On ne va pas pleurer éternellement en repensant au bon vieux temps où Obama était encore président des Etats-Unis. Ses vannes sont infinies, notamment celle-ci, envoyée à John McCain : « Je n’ai évidemment pas connu votre arrière-grand père, mais d’après ce que m’a dit le Sénateur McCain, les deux se sont bien marrés avant la prohibition. »

Ou encore ce moment où un électeur essaie de le vanner et s’en prend plein la tronche.

7. Philippe Poutou

Vu qu’il sait qu’il ne sera pas élu, Philippe Poutou est détente. Il a l’air sympa et ne se fait pas replanter de cheveux. Et il distille des petites vanounnettes rigolotes, comme « Hollande est satisfait de son bilan ; c’est pour cela qu’il le dépose ». Et paf. Et vlan.

Crédits photo (creative commons) : Photothèque Rouge/JMB

8. Pablo Iglesias

Le leader de Podemos n’est pas le mec le plus marrant du monde, mais il sait manier la blague. Quand un journaliste lui demande s’il craint que sa possible élection ne conduise les investisseurs à sortir massivement leur fric d’Espagne, Iglesias raconte une vanne sortie par son prof de philo : « En 1982, un homme monte dans un taxi et lui dit : ‘Si les socialistes gagnent et que vous avez dix vaches, ils vont vous en prendre 4 ; si Alianza Popular passe, ils ne t’en prendront aucune’. Et le taxi répond : ‘Oui, mais les mecs d’Alianza Popular débarquent la nuit pour te piquer tout le lait des vaches. »

Crédits photo (creative commons) : Ahora Madrid

9. Pépé Mujica

L’ancien président uruguayen, connu pour son discours mémorable à l’ONU, était un genre de Booba de la punchline politique. A propos de l’ex-président argentine Cristina Kirchner et de son ex-président de mari “Celle-là est pire que le borgne. Le borgne était plus politique, elle est plus têtue. » Ou encore : « Je me suis tapé 14 ans de prison et deux heures après être sorti, j’étais déjà en train de militer. »

Crédits photo (creative commons) : Vince Alongi

10. Elio di Rupo

L’ancien Premier ministre belge avec sa tête de médaille Fields et ses nœuds pap’ pas possibles s’est tout simplement foutu à poil à la télé. Je sais pas si c’est drôle, mais comme sa tête est drôle, c’est un peu drôle.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

Sinon, il paraît que Macron raconte super bien l’histoire du con qui dit non.