Après Versailles la Royale, qui fut à l'origine de la French Touch (Daft Punk, Air, Phoenix...) au berceau du nouveau millénaire, Reims, la cité des Sacres, est sur le point de devenir le second souffle couronnant l'électropop française. Yuksek fonde en 2003 le festival Elektricity, véritable vitrine de Reims (seuls les Rémois comprendront cette vanne, et encore...), qui permettra de mettre en lumière les talents montants ou en inspirer d'autres. La dixième édition cette année a été couronnée de succès. Voici donc la Reims Academy avec 10 titres de la pétillante scène rémoise (ouais elle était facile...).

  1. ALB (feat. The Shoes) "Golden Chains"
    On commence tout de suite par le petit nouveau qui monte ALB alias Clément Daquin (un lointain descendant de Saint Thomas) qui nous propose sa pop fraîche toute tintée d'électro. Perso, ca me donne envie de siffler une petite pina colada sur une plage tropicale... Golden Chains est le résultat d'un featuring local avec The Shoes ! De l'or en barre.

  2. Barcella "Ma Douce"
    Amis de la poésie, "Bonsoir !". Amateur de balades mélodieuses, "Bienvenue" ! Voici Barcella alias Mathieu Ladevèze, champion de France de Slam Poésie, vainqueur du prix "Jacques Brel", le genre de chanteur à texte qui récolte plus qu'un viticulteur marnais. Poésie aussi fine qu'une bulle de champagne le tout accompagné d'une belle robe musicale.

  3. About the Girl "Tiger Evolution"
    De la pop comme on l'aime, joyeuse et synthétique. Amandine Denis aka About the Girl nous fait des jolies promesses avec ce titre qu'un Sans Plomb Esso n'aurait pas renié. Pour ceux qui veulent voir le clip tourné rue de Courcelles façon NYC, c'est ici ! Avec ce tigre dans son moteur, elle n'a rien a envié à des MIA ou des Lykke Li ! Cyndy Lauper tiens-toi bien !!!

  4. John Grape "Pale Girl"
    John Grape vous propose cette composition blues rock dans la veine des Black Keys version rémoise. Ce trio est aussi capable de magnifiques envolées à la Jeff Buckley mais aussi de folk doux prêt à vous bercer dans le moelleux d'un coton chloroformé.

  5. Brodinski "Let The Beat Control Your Body"
    Celui qui fait danser les clubbers du monde entier de Tokyo à Miami en passant par Ibiza enflammera vos nuits les plus chaudes. Compositeur, DJ, Producteur, cet artiste aux facettes de diamant multiplie les projets professionnels. Brodinski + ½ pointure de the Shoes = Gucci Vump. Brodinski + Yuksek = The Krays. Quand des groupes rémois donnent d'autres groupes rémois, on ne s'en sort plus !! On note aussi ses collaborations avec Gesaffelstein à la sortie de l'A4 .

  6. The Film "Can You Touch Me"
    The Shoes, version rockeurs grand cru bordelais et dix ans en arrière. Les footballeurs de Playstation auront reconnu la BO de Fifa 06 et les plus acharnés pourront trouver une version un peu remanié Can you trust me. Et le mec avec des rouflaquettes et la mèche folle, oui... c'est bien Guillaume Brière.

  7. Woodkid "Iron"
    Yoann Lemoine, natif de Reims, est un vidéaste flirtant avec le génie (réalisateur de clips pour Katy Perry ou Moby) qui serait passé à la musique après une rencontre avec le guitariste Ritchie Havens. Et comme on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même, il nous gratifie d'un clip à l'esthétique rare. Croix de bois, croix de fer, s'il se plante, je vais en enfer.

  8. The Bewitched Hands "Work"
    Révélations 2010 des CQFD des Inrocks, le groupe pop folk rémois jouit d'une réputation non usurpée, comme le prouve leur premier single “Work”. Ceux qui ont tronqué leur nom pour la renommée (bah quoi c'était cool The Bewitched Hands on the Top of our Heads), viennent de sortir leur deuxième opus "Vampiric Way" encensé par toutes les critiques de France et de Navarre (et donc de Reims aussi par définition). Vous l'aurez compris (en partie grâce à cet article) tout le monde est copain à la Reims Academy. Et bien à la Reims Academy, on est aussi famille grâce aux Lebeau ! Baptiste est le bapteur des Mains Ensorcelées et Benjamin la moitié des Chaussures.

  9. Yuksek "Always on the Run"
    Celui par qui tout est arrivé (ou presque... mais pas loin quand même). Le gardien de la cathédrale. Le grand gourou. Yuksek aka Pierre-Alexandre Busson a ouvert la voix/voie à tous ses potes « from Reims » avec un premier album électro pop jouissif « Away From The Sea ». Il a ensuite dévoilé sa nature pop avec son second album « Living on the Edge of Time ».

  10. The Shoes "Time to Dance"
    On termine en fanfare avec le groupe qui a presque collaboré avec tout ce beau petit monde : The Shoes ! Gros carton 2011 avec leur premier album « Crack my bones », le duo Rémois déchaîne les hanches des midinettes (et déboite celles de Michèle Laroque) avec ce titre. Ils créent un buzz mondial en enrôlant Jack Gyllenhaal pour jouer un serial killer adepte du meurtre sanglant dans les rues de Londres.

Et vous, vous continuez à pensez qu'il n'y a rien eu de bon à Reims depuis Raymond Kopa ?

Source : LetsRockToday

Crédits photo (creative commons) : Kmeron