Tu prévois de partir chez tes parents qui vivent à deux heures de route, ou en week-end dans la maison de campagne de tes potes ? Super idée, sauf que t’as un bébé à transporter en permanence avec toi. Du coup, ton petit week-end champêtre va te paraître un peu plus compliqué à gérer.

1. Déménager ta baraque

Avant, quand vous ne partiez qu’à deux ou seul(e), vous n’aviez besoin que d’une valise avec 3 culottes et paf, à vous le week-end à la campagne. Maintenant, vous devez partir avec les jouets, les boîtes de lait, les biberons, les fringues X100, la poussette, le lit parapluie et la trousse à pharmacie. Pas vraiment ce qu’il y a de plus léger quoi.

Source photo : Giphy

2. Etre le chieur qui demande plein de détails à l’avance

Est-ce qu’il y a une chaise haute sur place ? Et un lit parapluie ? Y’a combien de chambres dans la maison ? Le puits dans le jardin, il est sécurisé ? Et la piscine aussi ? Voilà, vous y êtes, vous êtes officiellement les casses-couilles du week-end.

3. Devoir tout prévoir, au cas où

3 pulls, 1 maillot de bain, de la crème solaire, des médocs, le carnet de santé, les papiers d’identité du petit dernier… Tout ! Il faut tout prévoir avec la fameuse phrase « au cas où, on ne sait jamais ».

4. Te taper les possibles vomis dans la voiture

Parce qu’il ne supporte pas d’être dos à la route alors qu’il n’a pas trop le choix. Et se taper une odeur de vomi pendant 3 heures de trajet, c’est pas ce qu’il y a de plus cool, on va pas se mentir.

5. Ecouter deux heures de comptines dans la bagnole

Parce que monsieur en a marre d’être attaché dans son siège auto, et il faut bien le comprendre. Surtout que ce petit con en a rien à foutre d’écouter France Inter, il préfère « Petit escargot » ou « Tourne, tourne, petit moulin ».

Source photo : Giphy

6. Devoir vérifier la météo à l’avance

Pour savoir s’il faut prévoir des bodys manches courtes ou manches longues, une gigoteuse chaude ou légère pour la nuit, la cape de pluie de la poussette ou une petite robe légère. Vu le gros freestyle de la météo ces derniers temps, il faut prévoir toutes les saisons dans une seule valise.

7. Ne pas pouvoir se mettre de grosses races

Parce que même en week-end entre potes, pendant qu’eux feront la grasse mat’ en lendemain de soirée, vous serez sur le pont dès 7h, comme tous les jours.

8. Paumer le doudou sur une aire d’autoroute

Vous étiez persuadé(e) que le doudou était dans la voiture, ou dans votre sac à main, et il n’est trouvable nulle part. Enfin si, il est très exactement sur la table de pique-nique de l’air d’autoroute d’il y a 150 bornes, en plein soleil. Tu la sens venir la crise là ?

9. L’empêcher de s’ennuyer

Parce que dehors il pleut, que dedans y’a pas grand chose à faire pour un bébé de 18 mois, et qu’il faut bien l’occuper si tu veux pas déclencher un incident diplomatique. Toi qui voulais passer ton weekend pépouze à lire des magazines de merde, c’est loupé.

10. Son rythme est chamboulé, et c’est la merde

D’habitude, à la maison, il se couche à 20h30 et se réveille à 8h. Et là, comme par hasard, il est 23h et il hurle toujours dans son lit, pour finir par s’endormir vers minuit, avant de se réveiller à 6h, tout frais comme un gardon. Super le week-end pourri.

Source photo : Giphy

Bon bah là prochaine fois, vous resterez à la maison le week-end hein.