Crédits photo (creative commons) : Parti socialiste

Il n'y a pas que dans le domaine artistique que sévissent les "filles et fils de". Ou dans le sport. En politique aussi, certain-e-s marchent dans les traces de leurs parents. Pour le meilleur et pour le pire. Dis papa, je pourrai être président ?

  1. Martine Aubry
    La Maire de Lille est la fille de Jacques Delors, ministre des Finances de 1981 à 1985. Et comme papa, mais pas pour les mêmes raisons, elle ne sera pas présidente. Alors qu'elle aurait bien voulu. La vie est une chienne.
  2. Marine Le Pen
    La fille de Jean-Marie a pris la tête du FN en 2011. Pour tout changer, mais en fait pas tant que ça. Changer de coiffure fait rarement changer d'idées.
  3. Jean Sarkozy
    A 24 ans, Sarko Junior était semble-t-il, mûr pour la direction de l'Epad. Avec un deug de droit laborieusement obtenu. La valeur n'attend pas le nombre des années. LOL, comme disent les jeunes.
  4. Jean-Louis et Bernard Debré
    Ces faux jumeaux sont les fils de Michel Debré ancien Premier ministre (1959-1962). Jean-Louis est actuellement président du conseil constitutionnel, et Bernard est urologue et député UMP (en vrai). La politique chez les Debré, on a ça dans le sang. On attend la relève.
  5. Marie Bové
    A 34 ans, la fille du Moustachu pourfendeur d'OGM a posé sa candidature à la tête de la liste Europe Écologie aux régionales de mars 2010 en Aquitaine. Et question moustache, elle ne peut absolument pas rivaliser avec papa. Tant mieux.
  6. Roselyne Bachelot, ministre de la Santé et des Sports
    L'ex-pharmacienne est la fille de Jean Narquin, ancien résistant et député RPR de la circonscription d'Angers-Nord. Par contre, papa n'aura rien à voir avec l'achat en masse de vaccin grippe A. D'ailleurs il en reste toujours quelques millions, si vous êtes intéressé...
  7. Charles de Gaulle Jr
    Le petit-fils du Général est élu sur la liste du Mouvement pour la France aux élections européennes de 1994, puis candidat aux européennes de 1999 et aux municipales à Paris en 2001 sur des listes du Front national. Comme quoi on peut avoir un papi qui a combattu les nazis et devenir un brin facho.
  8. Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'Etat à la Prospective et au Développement de l'économie numérique et maire de Longjumeau
    Chez les Kosciusko-Morizet (qui sait l'écrire correctement sans Google ?), la politique c'est une affaire de famille : NKM est la fille de François Kosciusko-Morizet (FKM), maire de Sèvres. Elle est aussi la petite-fille de Jacques Kosciusko-Morizet (JKM), qui fut résistant gaulliste et ambassadeur de France, et l'arrière-petite-fille d'André Morizet (AM), ancien sénateur-maire communiste de Boulogne-Billancourt. Elle est la sœur de Pierre (PKM), fondateur de PriceMinister, mais ça n'a rien à voir.
  9. Alexandre Balkany
    Le fils de Patrick (le sémillant député-maire UMP de Levallois-Perret) et Isabelle Balkany ne fait pas de politique mais n'est autre que le producteur de Direct Poker, une filiale de Direct 8, la chaîne de Vincent Bolloré. Donc fait un peu de politique quand même.
  10. Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture
    Le neveu de François Mitterand, ancien président de la République, a rallié le gouvernement, et depuis, il cuisine dans Un dîner presque parfait.
  11. (bonus) Giulia Sarkozy
    La jeune Giulia n'a pas encore eu l'occasion de lancer sa carrière, mais avec une maman qui a défilé sur les podiums du monde entier et un papa Président de la République en exercice, il va être difficile de mener une vie paisible dans un bureau de Poste ou d'institutrice en école maternelle. Si même Mazarine Pingeot, cachée comme Le Masque de Fer pendant toute sa jeunesse est invitée sur les plateaux télés pour évoquer ses bouquins, Giulia ne connaîtra sûrement pas les joies de l'anonymat.

Et aussi Olivier Dassault, député UMP de l'Oise, fils de Serge Dassault, sénateur de l'Essonne, Thomas Devedjian, Henri Giscard d'Estaing, François Guéant... Et vous, vous en connaissez d'autres, des enfants de... ?