En général, dans une fiction, on nous présente un personnage et on ne le quitte plus. On le suivra jusqu’à l’accomplissement de sa mission ou de son destin, parfois jusqu’à sa mort qui sert de clap de fin. Mais parfois, par jeu pervers ou par génie, les scénaristes se renouvellent. Celui que l’on assimilait à un héros n’en était pas un et sa disparition prématurée intrigue.

1. Game of Thrones

Ce sera la seule série de ce top, mais il faut reconnaître que GOT est passée maître dans l’art de buter les personnages principaux. Ned Stark, Rob Stark… Tous un temps présentés comme les personnages principaux de l’histoire et flingués tout à trac sans que personne ne s’y attende.

2. Psychose

On suit une employée de bureau qui, sur un coup de tête, décide de s’enfuir avec l’argent qu’elle a volé à son patron en voiture. 45 minutes d’ambiance thriller sur la base de ce vol. Et puis Janet Leigh s’arrête dans le mauvais motel, tombe sur Anthony Perkins et meurt. Ensuite, l’intrigue change du tout au tout et, peu à peu, tous les personnages principaux finissent par disparaître. Ou comment complètement prendre le spectateur à rebours.

3. Funny Games

La fable apocalyptique sur le voyeurisme imaginée par Haneke comporte une scène absolument affreuse au cours de laquelle les deux preneurs d’otage pervers butent le petit enfant que l’on vient de suivre dans son échappée pendant 5 ou 10 minutes. On est à mi-parcours et celui qu’on voyait comme le potentiel seul survivant de cette horreur vient de crever. Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir.

4. The Place beyond the pines

Ryan Gosling est le personnage principal de ce film qui parle de parenté et de braquage. Du mois le personnage principal du premier tiers du film, puisqu’après il est tué par un flic à ce moment-là. Et que l’histoire change alors totalement.

5. Scream

Dans toutes les bandes-annonces, sur toutes les affiches, pendant toute la promo, une actrice était mise en avant par les producteurs de Scream, et cette actrice, c’était Drew Barrymore. Elle était d’ailleurs la tête d’affiche du film et sa personnalité la plus connue. Imaginez un peu la surprise des spectateurs, en 1996, quand ils l’ont vu se faire trucider par le mystérieux tueur au bout d’un quart d’heure de film.

6. Alien

Lors de la sortie d’Alien, en 1979, Sigourney Weaver était inconnue au bataillon, contrairement à Tom Skerritt et John Hurt, qui partageaient son infortune spatiale. Autant vous dire, dès lors, que personne ne s’attendait à voir les principales têtes d’affiche disparaître en premier. Les héros ne sont pas ceux que l’on croit.

7. Le Parrain

Tout le début du Parrain nous présente Marlon Brando comme le personnage principal du film. Pourtant, au quart de celui-ci, il se prend une balle et termine à l’hôpital, abandonnant définitivement le premier rôle à son fils Michael : c’est lui le personnage principal de cette trilogie exceptionnelle qui interroge l’héritage des parents et l’incapacité de tout un chacun à s’en émanciper.

8. Contagion

Le film de Soderbergh accumule les stars et ne les ménage pas. Le film démarre sur Gwyneth Paltrow, mais celle-ci meurt au bout de dix minutes. Ensuite, il se concentre sur le travail mené par Kate Winslet pour contenir la pandémie et… Elle meurt aussitôt. Ou comment justifier le caractère chorale d’un film en effaçant certains personnages au fur et à mesure.

9. Le roi lion

Aucun enfant de 8 ans n’aurait pu s’imaginer que Mufasa allait se faire flinguer par les gnous. Aucun. Pour tout le monde il était le personnage principal et le père idéal dans lequel on pouvait se projeter. Rien ne laissait présager que ce rôle reviendrait finalement à Simba qui avait grave moins la classe quand il était lionceau.

10. Burn after reading

Les frères Coen sont coutumier du genre. M’enfin, quand même, on ne s’attendait pas à ce que, tout à coup, Brad Pitt se prenne une décharge de 22 Long Rifle dans la tronche sans avoir rien demandé. Pas Brad. Non. Pas lui.

Ils avaient tellement à donner encore.