En France, on ne vit heureusement pas en Syrie et on a par conséquent assez peu de chances de se prendre une bastos au hasard parce qu’on avait le malheur de marcher tranquillement dans la rue. Mais mais mais mais mais on a quand même plus de chances de se faire flinguer dans certaines villes que d’autres. Ces chiffres datés de 2014 prennent en compte le nombre d’homicides et de tentatives d’homicides pour 10.000 habitants par ville. Repensez vos trajets.

1. Cayenne : 2,88 homicides pour 10.000 habitants

Cayenne, c’est en Guyane et c’est donc en France. Il est vrai que la ville est réputée pour son importante violence. Carrefour de trafics en tout genre, paupérisée et loin du centre, Cayenne n’est pas à proprement parler un havre de paix pour vivre, sauf bien sûr si l’on est ingénieur pour Ariane et qu’on gagne des mille et des cents, mais dans ce cas on vit plutôt à Kourou.

2. Pointe-à-Pitre : 2,35 homicides pour 10.000 habitants

La capitale guadeloupéenne est donc deuxième du classement. De là à penser qu’il y a un lien direct entre paupérisation d’une région et hausse de la criminalité, il n’y a qu’un pas. Allez, je le franchis.

3. Amiens : 1,96 homicides pour 10.000 habitants

Alors là, par contre, on a moins d’explication. Amiens n’est pas une ville très riche, mais ce n’est pas non plus la ville la plus pauvre du monde. Troisième, c’est quand même un gros score. Sans compter que c’est de là que vient Macron. Non, il n’y a aucun rapport, je le sais bien, mais je fais comme le Front National, des rapprochements sans lien.

4. Fort-de-France : 1,95 homicides pour 10.000 habitants

« Bons baisers de Fort-de-France » chantait la compagnie créole. Il est possible d’entendre un autre genre de musique quand on foule le sol martiniquais, manifestement.

5. Perpignan : 1,47 homicides pour 10.000 habitants

Et c’est vrai que Perpignan a une grosse histoire de serial killing entre les disparues de la gare de Perpignan, Patrick Tissier… La proximité de la frontière espagnole joue peut-être.

6. Les Mureaux : 1,37 homicides pour 10.000 habitants

La ville, située en banlieue, est l’une des plus agitée d’île-de-France. En même temps, avec un nom pareil…

7. Neuilly-sur-Marne : 1,25 homicides pour 10.000 habitants

A ne pas confondre avec son homologue du 92 plus connue pour ses nombreux détournements de fonds et autres arnaques au FISC que pour ses homicides.

8. La Courneuve : 1,21 homicides pour 10.000 habitants

Autre banlieue dite chaude de la couronne francilienne, La Courneuve est aussi et surtout une poche de pauvreté en Île-de-France où la criminalité se développe logiquement.

9. La Roche-sur-Yon : 1,07 homicides pour 10.000 habitants

La seule explication à la présence de la Roche-sur-Yon dans ce top, c’est que les habitants s’y font tellement chier qu’ils décident de se tuer les uns les autres pour occuper les longs après-midis dominicaux. Je ne vois pas d’autre piste.

10. Marignane : 0,99 homicides pour 10.000 habitants

Comme quoi voter bien bien bien à droite ne prémunit pas contre la criminalité.

A Cholet, en revanche, rien ne se passe jamais.