On a souvent tendance à dire qu’il ne faut pas montrer des films d’horreur à ses enfants, que les images violentes peuvent les traumatiser ou du moins les perturber durablement. Nous, on est de fins psychologues et on peut vous dire qu’il est tout à fait conseillé de montrer des films d’horreur à ses enfants pour leur bon développement. Pour cela, on vous livre quelques éléments d’explication des films d’horreur les plus cultes.

ATTENTION : TOUS LES FILMS CI DESSOUS SONT SPOILÉS JUSQU’À LA MOELLE.

1. The Human Centipede

« Alors, c’est l’histoire d’un monsieur, il a envie de faire des expériences comme toi avec tes jouets sauf que lui il veut les faire avec des humains. Du coup, un jour y’a deux filles qui sont en galère en plein milieu de la forêt et elles passent le voir pour lui demander de l’aide. Mais le monsieur en fait il va plutôt accrocher la bou-bouche d’une des filles aux fe-fesses d’un monsieur et la bouche de l’autre fille aux fe-sesse de la première fille. Bref, quand tu fais faire des trucs chelou à tes poupées, voilà où ça peut te mener ma p’tite Louise. »

Niveau du compatibilité du film avec un enfant (de moins de 5 ans) : 9/10, parce qu’on apprend beaucoup sur l’anatomie.

Source photo : Giphy

2. Scream

« Dans ce film, un méchant (ou une méchante, hihi ^^) bute plein de gens avec un gros couteau de cuisine mais en particulier tous les potes de Sidney. A se demander si elle ne porte pas la poisse. Et pour cause, Sidney va devoir fouiller parmi ses amis survivants pour comprendre qui lui en veut vraiment. Ce film est avant tout une quête sur les relations humaines, la construction de soi par rapport aux autres. Pense à toujours écouter son cœur mon p’tit Dylan. »

Niveau du compatibilité du film avec un enfant (de moins de 5 ans) : 6/10, parce que ça apprend qu’il faut toujours se méfier de ses amis.

3. Rec

« Une madame journaliste (genre Elise Lucet du coin) fait un reportage sur une équipe de pompiers à Madrid. Ils arrivent ainsi dans un immeuble où une mamie semble un tout petit peu désorientée. Et puis après bah en fait ils se font tous manger par des morts-vivants à cause d’une petite fille possédée au dernier étage qui a fini par contaminer d’autres gens. C’est pour cette raison qu’il faut toujours finir son assiette et faire ses devoirs, pas vrai ma p’tite Emma ? »

Niveau du compatibilité du film avec un enfant (de moins de 5 ans) : 8/10 pour lui donner des bases linguistiques en espagnol et susciter en lui des vocations journalistiques.

4. The Visit

« Deux enfants partent en vacances pour la première fois de leur vie chez leurs grands-parents qu’ils n’avaient encore jamais rencontré pour cause de brouille avec leur maman. Super vacances en perspective ! Bon en l’occurrence les vrais grands-parents ont été assassinés par deux vieux psychopathes qui les ont remplacés en cachette et font carrément flipper. Voilà pourquoi Maximilien, il faut toujours aimer tes parents parce que si un jour tu t’embrouilles avec eux et que tu ne les vois plus, ils risquent d’être tués par des vilains gens qui se feront passer pour les faux grands parents et essaieront de buter aussi tes enfants. »

Niveau du compatibilité du film avec un enfant (de moins de 5 ans) : 10/10, parce que ça montre qu’il faut rendre plus souvent visite à ses grands-parents.

5. Les Autres

« En 1945 dans une vieille maison, une mère célibataire éduque ses enfants qui ne peuvent pas être exposés à la lumière du jour. Petit problème la maison semble hantée ! La maman flippe un peu surtout quand les soi-disant fantômes virent tous les rideaux de la baraque ce qui pourrait tuer ses petits. Sauf qu’en fait non. Tout le monde est mort depuis le début, la mère a buté ses gosses sur un coup de sang et les bruits qu’ils perçoivent comme des manifestations de fantômes sont en fait les bruits émis par les vrais vivants qui ont emménagé dans le manoir. Tout ça pour dire que quand maman n’est pas contente, il ne faut pas lui chercher des noises, sinon attention à l’oreiller ! Compris Nicolas ? »

Niveau du compatibilité du film avec un enfant (de moins de 5 ans) : 7/10, si jamais tes enfants ont peur des fantômes, ils pourront désormais se dire que ce sont peut-être eux les fantômes.

6. Shining

« Un petit garçon emménage avec ses parents dans un grand hôtel de luxe pour le garder en activité durant l’hiver avant que son accès sera bloqué par la neige. Il parle souvent à son petit doigt et voit des trucs pas super fun genre marée de sang dans les couloirs, jumelles flippantes et tout un tas de fantômes. Mais le pire dans tout ça c’est son papounet qui galère à écrire son roman et finit par pourchasser tout le monde avec une grande hâche. Tu vois, quand papa te dit qu’il ne faut pas le déranger quand il travaille, bah voilà ce qui peut se passer. »

Niveau du compatibilité du film avec un enfant (de moins de 5 ans) : 6/10 pour lui apprendre à se repérer dans un labyrinthe ce qui peut être très utile en cas de crise familiale.

7. Chucky (tous les films)

« Bon alors là on va pas tortiller du derche Jornanien (oui bah quoi, ça doit bien exister des enfants qui s’appellent Jordanien). Pas besoin de rentrer dans les détails. Ça parle d’une poupée possédée par un tueur en série psychopathe. Résultat des courses : la poupée bute tout le monde. Alors le plus simple, c’est de ne plus acheter de poupées. Ni de jouets d’ailleurs. »

Niveau du compatibilité du film avec un enfant (de moins de 5 ans) : 10/10. Non tu n’auras pas une nouvelle poupée pour le prochain Noël.

8. Piranha 3D

« Tu vois Capucine, quand maman te dit qu’il faut attendre 3 heures après le déjeuner pour aller te baigner, bah voilà là t’as un bon exemple de ce qui peut se passer quand tu te baignes en pleine digestion. »

Niveau du compatibilité du film avec un enfant (de moins de 5 ans) : 4/10, en effet le message que porte ce film aura du mal à être perçu par les jeunes enfants surtout s’ils ne savent pas encore nager et n’ont pas l’habitude de se baigner tout seuls.

Source photo : Giphy

Vive l’éducation poil au nichon.