Parfois les adultes (et plus précisément les parents) aiment se prendre le chou. Pour pas dire qu’ils aiment surtout nous casser les noix. Alors que la plupart des personnages de films pour enfants sont désespérants de mièvrerie (chose qu’on oserait critiquer, bien au contraire), les rares à avoir un tout petit peu de caractère ont bien vite fait l’objet de polémiques totalement débiles.

1. Pierre Lapin

L’adaptation du héros de Beatrix Potter n’est pas passée inaperçue dans les salles américaines. On a même vu le hashtag #BoycottPetterRabbit lancé par des parents ultra vénèr devant une scène horriblement choquante : Pierre et ses potes lapins balancent des mûres sur un jardinier. Comme celui-ci est allergique, il fait une crise d’allergie. Rien de bien fou. Et pourtant les parents d’enfants allergiques sont montés au créneau estimant que non seulement la scène était violente, mais qu’en plus elle était mensongère quant au traitement des chocs anaphylactiques. ABUSAY.

Source photo : Giphy

2. L'étoile de Noël

Cette fois-ci, c’est en France que la polémique voit le jour. Alors que l’affiche du film est tout de même assez explicite, des professeurs de la ville de Langon emmènent 83 élèves en sortie scolaire pour aller voir ce film. Mais en bons laïcs de l’école républicaine, ils n’ont pas vraiment apprécié que le film narre l’histoire de la Nativité. Résultat des courses, la projection a été interrompue pour cause de religiosité intense du film. CHOKAN.

3. Les Indestructibles 2

Avec un démarrage tonitruant aux Etats-Unis, le créateur du film Brad Bird n’a toutefois pas échappé aux critiques. Les parents ont en effet considéré que le film était trop violent pour les enfants, les dialogues trop crus et le personnage d’Elasticgirl trop sexy. Et de fait Les Indestructibles ne sont pas vraiment un film pour enfant, faut arrêter de croire que parce que c’est de l’animation c’est forcément pour les gosses, on a eu le même problème avec Sausage Party. C’est quand même pas de la faute des réalisateurs si les parents ne sont pas foutus de se renseigner avant d’emmener leurs mioches au cinéma.

4. Les Teletubbies

On reste en Pologne pour les scandales de merde avec cette histoire qui pourrait être comique si elle n’était pas si pathétique. Une médiatrice des droits de l’enfant a jugé bon de demander aux psychologues si le programme télévisuel n’avait pas une influence sur l’orientation sexuelle des enfants. Un des personnages étant violet, il pourrait tout à fait encourager une forme d’homosexualité. Bah voyons.

5. Shrek 2

On quitte la Pologne pour les Etats-Unis où cette fois-ci c’est Shrek qui fait scandale. Bon en même temps c’est l’association « Traditionnal Family Values » qui s’est emparée du sujet donc on peut s’attendre à beaucoup de conneries en perspective. Ces charmantes personnes ont considéré le personnage du barman dans Shrek 2 comme une incitation à la transsexualité puisqu’il était manifestement transgenre. Bon. Voilà, quoi. On n’est pas tous équipé pareil sur les neurones.

6. Winnie L'Ourson

Aussi improbable que cela puisse paraître, le fade Winnie a été l’objet de polémiques en Pologne parce que l’ourson ne disposait pas d’organes sexuels visibles ce qui supposait qu’il n’avait de sexe tout en étant à moitié nu. Un scandale pour nos jeunes têtes blondes.

Source photo : Giphy

7. Paddington

On continue sur l’autoroute du grand n’importe quoi avec Paddington qui est accusé de faire trop de références sexuelles pour les jeunes britanniques. En effet, lors d’une scène le père de famille se déguise en femme et se fait draguer par un homme. Comble de l’hallucination.

8. LEGO Batman

Le film LEGO a été accusé de faire de la propagande queer. En effet les détracteurs critiquaient le film pour présenter Robin avec deux papas (Bruce Wayne et Batman). Une infamie qui défend d’adoption pour les gay. On remercie des organisations comme « Voice of the Family » pour leur énergie dans les débats homophobes de merde.

9. Cars 2

Eh bien oui. Même ce film est l’objet de polémique. Tout simplement parce qu’il est beaucoup mais alors beaucoup trop violent. Notamment la scène où les voitures se pointent avec des guns et celle où une voiture meurt. Je pensais pas que c’était aussi proche de Scarface comme genre de film.

10. Bob l'éponge

Sans surprise Bob l’éponge passe lui aussi à la moulinette de la polémique en Ukraine où on le considère comme un ambassadeur de la communauté LGBT. En effet, on supposait qu’il y avait une relation un peu louche entre Bob l’éponge et Patrick l’étoile de mer. Et franchement j’y avais jamais songé mais j’espère maintenant qu’il y aura un porno gay à cette initiative.

Source photo : Giphy

Sources : Europe 1, Le Figaro, Hitek, Slate