coucou

Crédits photo (creative commons) : Bryan Ochalla

Si tu n’aimes pas jouer à LA Game Boy, tu es un peu formidable parce que tu es là, mais bon. Peut être qu’en lisant ce Top on va réussir à t’aider, te rendre heureux, combler les vides et adoucir les passages marécageux de ta vie. Si tu as aimé jouer à LA Game Boy, tu es quelqu’un de formidable et ce Top est pour toi.

  1. Les retrouvailles
    Un jour, ta mère décide de faire une brocante, tu passes la voir et là, tu retrouves dans un carton de pompes, ta vieille Game Boy d’amour. Tu lui hurle dessus (maman je t’aime mais faut pas rigoler avec ces choses-là) tu pleures et tu rentres chez toi, l’impression d’avoir un chaton fragile-tromignon dans ta poche.
  2. La prise en main
    Là tu comprends que les mecs d’Apple sont en fait des gros newbie du marketing. Et on te parle pas des coques iPhone qu’on avait tous en 2012 mais l’impression d’avoir en main, un iPhone en vachement plus sexy. Ouais, ma Game Boy est sexy. Ça te défrise ?
  3. L’allumage (et son petit bruit qu'on aime tous tant)
    Alors là, on ressent tous la même chose. On est TOUS émus putain. Bon par contre, on joue avec les pouces. Si tu joues comme un pingouin, laisse tomber éteins direct t’es pas digne.
  4. Ce moment où tu réalises que ta myopie ne va pas mieux
    Ah oui, c’est vrai. On ne voit RIEN sur cet écran sublime, mais pas éclairé. Heureusement que les gens de Nintendo avaient inventé une loupe rétroéclairante qui ne marchait absolument pas elle non plus. Aujourd’hui en France, on est 3,1 millions de déficients visuels. 3,1 millions d'ancien utilisateurs de Game Boy ma gueule.
  5. La niaiserie
    Ouais parce que ça rend nostalgico-love tout ça. Larmichette facile quand tu te remets à jouer à Un Indien dans la ville. Jeu de merde, on va pas débattre là dessus, mais c’est un peu comme quand t’écoutes un bon vieux Zouk Machine. Tu sais que c’est pas FOUFOU en vrai, mais putain t’es content.
  6. Le coup de vieux
    Alors autant quand t’étais kid tu frimais devant les petites donzelles dans la cour en défonçant le boss de Super Mario, autant là, tu te fais niquer dès les premiers mètres du premier niveau, tout seul dans ton salon. Deux possibilités. La première, les enfants sont formidables. La seconde, y’a pas à chier, t’étais clairement plus doué avant. Et crois nous, après tant d’années d’entraînement, toutes consoles confondues, CA FAIT CHIER.
  7. L’instant love
    Du coup tu passes ta soirée à jouer histoire de rattraper le temps perdu. Tu te remets dedans et tu défonces tes yeux, tes doigts, tes neurones, t’annules la soirée raclette prévue depuis 1 mois avec tes BFF mais tu t’en fous. C'est ton moment à toi, ton moment de magie.
  8. Les adieux
    Ah ouais c’est vrai, ça fait juste "poc". T’as l’impression que tu lui as donné beaucoup d’amour, peut être trop ? Non. Jamais. Même pas un "au revoir", un "bisou", un "à bientôt". T’es un peu déçu. Un peu triste. Mais l’amour à sens unique c’est triste donc c’est beau.

Et si tu dis toujours "UN" Game Boy, on est navré on a fait ce qu’on a pu.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :