Tu le sais pourtant, chaque année c’est la même chose. Bah oui, dans « anniversaire » il y a « an », ça montre une certaine régularité de l’évènement, n’est-ce pas ? Pourtant, chaque année c’est l’angoisse, et les étapes de cette journée ressemblent à s’y méprendre aux fameuses étapes du deuil. A deux trois détails près. Allez, respire, ça va bien se passer.

1. La préparation

Tu comptes les jours, les heures avant que ça arrive. Tu sais que ton salon va être transformé en véritable terrain de jeux pour une ribambelle de gosses dopés au sucre, pendant de longues heures. La première chose à faire, c’est de réaménager l’espace. Vire tous les objets auxquels tu tiens un minimum et qui pourraient ne pas survivre à la horde de dothrakis de mômes qui vont débouler. Ça inclut le chat.

2. Le sourire en toutes circonstances

Ne laisse pas voir tes faiblesses aux gosses, sinon ils les utiliseront contre toi. Les enfants sont des êtres démoniaques, s’ils sentent que tu faiblis, c’est foutu. Lorsque tu ouvriras la porte de chez toi pour accueillir les parents (trop heureux de se débarrasser gratos de leur rejeton pendant une aprèm) souris. Même si c’est un peu crispé, un sourire montrera que tu gères totalement et que personne ne peut te la faire à l’envers.

Source photo : Giphy

3. La limitation du sucre

Le sucre, c’est la cocaïne des enfants. Donne des bonbons à volonté à dix gamins, et ils se transforment en monstres, même les plus cool d’entres eux. Les bâtonnets de carottes c’est vachement bien comme alternative. Oui ok, tu vas être détestée et traitée de mère naze par tous les copains de ton môme, mais tu t’en fous, t’es pas là pour te faire des potes, juste pour limiter les dégâts.

4. Prévois des activités

Rien de pire que des gosses qui s’ennuient. Si c’est le cas, ils tournent en rond, cherchent des conneries à faire, et finissent par arracher ton papier peint ou à peindre le chat en vert, juste pour s’occuper. Prévois des jeux calmes (si tu y arrives), ou le mieux: lance un DVD. Calme assuré.

Source photo : Giphy

5. Prévois des bouchons d'oreilles

Il n’y a pas de solution miracle pour ne pas entendre des gamins hurler toute une après-midi, à part des boules Quiès. Ces petits trucs en mousse sauveront ton audition et t’empêcheront de choper la pire migraine de ta vie (juste après celle provoquée par une grosse murge au Mojito en 2002).

6. Embauche un pro

Tu sens, tu sais que tu ne vas pas réussir à gérer toute seule cette après-midi infernale qui se profile ? C’est pour ça qu’il existe des spécialistes en la matière. Engage quelqu’un dont le métier est d’amuser les gamins, genre un clown, ou quelqu’un qui fabrique des animaux en ballons et ça sauvera une bonne partie de ton après-midi. Sans compter que tu vas peser auprès des autres parents, quand leur mômes raconteront leur journée en rentrant.

Source photo : Giphy

7. Fatigue-les

Tu n’as pas réussi à ne donner que des bâtons de légumes à mâchouiller aux enfants ? Ils ont trouvé ta planque de Dragibus, et commencent à sauter partout comme des chèvres sous ecstasy ? C’est le moment d’organiser un cours de gym avec la musique à fond, façon Véronique & Davida. Une heure d’exercice crèveront les enfants, et te feront pas de mal à toi aussi (coucou les kilos de grossesse jamais perdus).

8. Utilise la main d'oeuvre

Ça fait des semaines que t’as pas passé l’aspirateur ou fait les vitres de ton appart ? Profites-en, tu as dix gamins sous la main. Organise le concours de celui qui nettoie le mieux les carreaux avec une couronne de bonbon à gagner en trophée, et ton appartement sera cleané en un rien de temps. Quoi, c’est pour ça qu’on fait des mômes non? Pour avoir de la main d’oeuvre gratos.

Source photo : Giphy

9. Offre des pochettes surprises

Malgré tout, tu es une bonne mère / bon père, et tu veux que les copains de ton môme se souviennent de cette fête et passent un bon moment. Le truc qui marche à tous les coups: les petits cadeaux à ramener chez eux ensuite. Prépare des petites pochettes avec des bonbons, un jouet à la con et un coloriage, et ils auront l’impression d’avoir passé la meilleure journée du monde (et ton gamin deviendra la star de l’école).

10. Bois un coup

Si malgré tout ça, ta journée est un enfer et que tu as envie de t’éclater la tête contre les murs en priant pour que les heures passent plus vite, rajoute un peu de vodka dans ton café, ça t’aidera à relativiser et à prendre la situation avec beaucoup plus de calme.

Et vous, c’est quoi vos techniques pour survivre à une journée d’anniversaire ? Vous êtes plutôt vodka ou gin ?