Toute la France déteste Paris. En fait, tout le monde déteste Paris. Il doit probablement y avoir des raisons à cela, à chercher probablement du côté de l’arrogance réelle ou supposée des Parisiens. Mais ce qui est bien, avec la haine de Paris, c’est qu’elle s’exporte très bien. Comme le Parisien, d’ailleurs : si vous croyez pouvoir le fuir en restant chez vous, vous vous fourrez le doigt dans l’œil.

1. Bordeaux

Estimation du nombre de Parisiens au mètre carré : 708.

Explication historique à même d’en savoir davantage sur ce phénomène étonnant : Des Parisiens sont allés à Bordeaux, se sont dits « Oh mais oh mais c’est comme Paris en moins cher oh ! » et ils s’y sont tous installés. Ensuite, tous les Parisiens sont arrivés et c’est devenu aussi cher qu’à Paris.

Conversation typique qu’on y entend : « Je suis pas mécontent d’avoir fait mon retour à la terre. »

2. Deauville

Estimation du nombre de Parisiens au mètre carré : 146,83.

Explication historique à même d’en savoir davantage sur ce phénomène étonnant : Des genres de dandys avaient envie d’aller à la mer et il se trouve que la liaison qui partait de Saint-Lazare se ridait facilement. Ensuite, les dandys sont devenus riches et ils ont payé leur billet et la ville est devenue un enfer.

Conversation typique qu’on y entend : « J’essaierai bien ce manteau bleu soldé qui coûte à peine 850 euros. »

3. Le Touquet

Estimation du nombre de Parisiens au mètre carré : 134,2.

Explication historique à même d’en savoir davantage sur ce phénomène étonnant : Un jour, le XVI° arrondissement s’est rendu compte que c’était sympa d’aller à la mer.

Conversation typique qu’on y entend : « Eudes, tu portes SUPER bien le pull rose sur les épaules, je te promets. »

Source photo : Giphy

4. Barcelone

Estimation du nombre de Parisiens au mètre carré : 109.

Explication historique à même d’en savoir davantage sur ce phénomène étonnant : L’Auberge espagnole est sorti et là tout le monde s’est dit « hey mais ça a l’air trop bien Barcelone, ça te dit on y va cet été ? » Depuis, dans les rues, on ne croise que des putains de Parisiens en été.

Conversation typique qu’on y entend : « Vas-y on va manger des tapas, écouter du flamenco et terminer la soirée à la Paloma. C’est tellement typique… »

5. Amsterdam

Estimation du nombre de Parisiens au mètre carré : 104.

Explication historique à même d’en savoir davantage sur ce phénomène étonnant : La weed. La weed. La weed. La weed. Et les Coffee Shops.

Conversation typique qu’on y entend : « Vas-y on achète de la weed et on la fume sur les canaux ? Rien à branler de Rembrandt. »

6. Berlin

Estimation du nombre de Parisiens au mètre carré : 96.

Explication historique à même d’en savoir davantage sur ce phénomène étonnant : Les jeunes Parisiens n’avaient pas un rond à Paris et en plus quand ils voulaient faire la fête, tout fermait à 2 heures du mat’ et la mauvaise bière coûtait 7 euros. Ils se sont dits qu’ils pourraient ne pas gagner un rond à Berlin mais en tirer meilleur parti.

Conversation typique qu’on y entend : « Ce connard de videur du Berghain a une dent contre moi. »

7. Montpellier

Estimation du nombre de Parisiens au mètre carré : 79.

Explication historique à même d’en savoir davantage sur ce phénomène étonnant : Bah Bordeaux c’était déjà pris, Marseille « ça craignait », Aix trop petit, Nîmes non merci, Arles « c’est sympa pendant le festival de la photo »… Restait Montpellier.

Conversation typique qu’on y entend : « La place de la Comédie, quand même, ça a de la gueule. »

8. Arles

Estimation du nombre de Parisiens au mètre carré : 64.

Explication historique à même d’en savoir davantage sur ce phénomène étonnant : Un jour, Arles a décidé de faire un festival de la photo. A partir de là, tous les Parisiens en vacances se sont dits qu’ils pourraient faire la même chose que toute l’année mais au soleil pour s’exposer un peu plus quand le coeur n’y est plus.

Conversation typique qu’on y entend : « T’as vu l’expo Meyerowitz ? »

Source photo : Giphy

9. Saint-Tropez

Estimation du nombre de Parisiens au mètre carré : 62.

Explication historique à même d’en savoir davantage sur ce phénomène étonnant : Une petite crique abandonnée, un endroit joli, Eddy Barclay, The place to be quand on est jeune et cool, puis les gens jeunes et cool sont devenus vieux et de droite ; Saint-Tropez aussi.

Conversation typique qu’on y entend : « Saint-Trop’, c’est plus ce que c’était ! »

10. Avignon

Estimation du nombre de Parisiens au mètre carré : 57.

Explication historique à même d’en savoir davantage sur ce phénomène étonnant : « Tiens, si on faisait un festival de théâtre ultra-pointu histoire d’ameuter tout le gratin parisien ? Ah tiens, si on faisait aussi un festival bis moins officiel mais officiel quand même pour attirer tout le gratin bobo qui ne se reconnaît pas dans l’art officiel et se croit contestataire ? »

Conversation typique qu’on y entend : « T’as vu le dernier Macaigne ? »

Paris, c’est une idée avant d’être une ville.