Il y a une dictature de la grasse mat’. Pour une lève-tôt comme moi, c’est forcément comme ça que je le ressens. Mais bon comme je tète les mamelles du salaire, je suis bien obligée de faire ce qu’on me dit sans broncher… et que je participe ainsi au lobby de la grasse matinée. C’est honteux. Mais c’est comme ça.

1. Faire la grasse matinée le week-end pourrait augmenter votre espérance de vie

C’est en effet ce qu’a révélé une récente étude du Stress Research Institute. Elle montrerait ainsi que le taux de mortalité est plus élevé chez les adultes de moins de 65 ans qui dorment moins de 5 heures par nuit. Bon alors on parle pas vraiment de grasse mat’ en soi, mais surtout de l’importance de bien pioncer la nuit. Là oui, là je suis d’accord.

Source photo : Giphy

2. Même si tu dors pas beaucoup en semaine, le sommeil du week-end peut largement être rattrappé

Ça c’est une info de taille. Si ça peut en rassurer certains qui ont une fâcheuse tendance à ne pas dormir de la semaine, eh bien il suffit d’une bonne grosse grasse matinée le week-end et techniquement ça rattrape un peu ton manque de sommeil. Mouaif enfin c’est bien beau tout ça mais sinon tu peux aussi dormir de façon décente dans la semaine et ne pas avoir besoin de dormir jusqu’à 15h le dimanche. Et oui je dis ça, et je l’assume.

3. Globalement, pioncer est toujours bon pour la santé

Voilà, c’est tout faut pas chercher midi à quatorze heure au bout d’un moment. Qu’on fasse des grasses mat’ ou qu’on se couche tôt c’est pareil. L’important c’est de dormir alors allez tous en enfer avec votre grasse mat’ de gens cool.

4. Ça repousse le moment fatidique où tu devras te réveiller et affronter le monde

Et par « monde » j’entends cette société capitaliste et individualiste qui fait de chacun de nous des moutons travaillant au service d’une dictature de l’argent et de l’apparence.

5. Le dimanche ça sert à rien, autant te reposer jusqu'à lundi matin

La grasse matinée c’est juste un accélérateur temporel pour ne pas subir l’angoisse du dimanche et laisser un laps de temps d’écouler le plus vite possible entre ta beuverie de samedi soir et ta réintégration dans la société le lundi matin.

Source photo : Giphy

6. Ta vie est tellement mieux en rêve qu'en réalité

Mais en même temps c’est plutôt une bonne nouvelle parce que si tu faisais des rêves où tu vas acheter une multiprise à Gifi bah ce serait quand même encore plus badant.

7. Tu peux enfin être seul sans personne pour te rappeler que tu n'es qu'une grosse merdasse qui passe sa vie à roupiller

C’est un moment où tu n’es en contact avec personne, genre t’es vraiment tout seul, sans tous ces parasites qui t’invitent à des events Facebook ou te demandent de remplir des cagnottes Leetchi alors que toi, tout ce que tu veux là tout de suite, c’est être tranquille, en pantoufle chez toi… Qu’il pleuve dehors et que tu puisse binge-watcher toute la foutue journée. L’espace d’une matinée, tu oublies toutes tes obligations sociales et ça fait un bien de malade.

8. Tu te réveilles à l'heure du déjeuner

Et ça tombe bien parce qu’à part du café en poudre t’as que dalle chez toi pour faire un petit déjeuner digne de ce nom.

9. Finalement, chaque grasse matinée est un énorme doigt d'honneur, une mini-révolution à l'encontre de ton réveil qui t'a martyrisé 5 jours durant

Mais pendant cet espace-temps béni acquis durement par nos aînés gauchistes tu dis merde à toutes tes obligations habituelles.

10. De toute façon, t'es trop torché pour faire quoique se soit d'autre

Ton énergie est partie en congé RTT avec le respect dans le Limousin.

Source photo : Giphy

Source : Slate, Consoglobe