S’il y a bien une chose qu’on ne peut pas reprocher à la trilogie de Peter Jackson, c’est d’avoir grandement popularisé l’oeuvre originale de J.R.R Tolkien : le Seigneur des Anneaux. Néanmoins, comme toute adaptation, des modifications ont été apportées au récit pour le rendre plus digeste ou transposable au support cinématographique. On ne va pas donc pas énumérer toutes ces différences pour dénigrer les films gratuitement, mais en savoir un peu plus que les autres est toujours appréciable. Ne jamais louper une occasion d’être chiant en soirée. Ressentez la toute puissance des « vrais », de ceux qui ont lu les bouquins et imposez votre savoir et votre volonté aux péquenauds qui n’ont vu que les films !

1. Passer par la Moria

Dans les films, Gandalf se montre plus que réticent à emprunter la route de la Moria, proposée par Gimli et préfère passer par le Col du Caradhras.

Dans les livres, c’est tout l’inverse : Gandalf préconise de passer par la Moria, redoutant la montagne qui est bien plus menaçante dans les bouquins. Aragorn et Boromir s’y opposent, rajoutons que Boromir n’a jamais ramassé l’anneau dans la montagne et a sauvé toute la communauté en leur faisant porter à chacun un fagot de bois pour qu’ils puissent allumer un feu lorsqu’ils n’en pourraient plus. Pas une si grosse pute ce Boromir en fin de compte.

2. Faramir et l’Anneau Unique

Dans les films, Faramir capture Frodon, Sam et Gollum puis les conduit jusqu’à Osgiliath pour les envoyer à son cher et tendre paternel, Denethor II* afin de recouvrer ses faveurs en lui apportant l’Anneau Unique. Il se ravise finalement en voyant Frodon succomber à son pouvoir face au Nazgûl.

Dans les livres, Faramir est beaucoup plus sage d’entrée de jeu, il comprend très vite le pouvoir corrupteur de l’Unique et ne fait pas de Frodon et Sam ses prisonniers. Il ne les conduit pas jusqu’à Osgiliath et les laisse partir, non sans les avoir mis en garde contre la perfidie de Gollum. Un type bien, comme Aragorn. Ca expliquerait pourquoi se sont exactement les mêmes dans le jeu vidéo du Retour du Roi, des vrais copiés-collés.

*De l’ironie s’est glissée dans le texte.

3. Glorfindel remplacé par Arwen

Dans les films, après que Frodon se soit fait poignarder par le roi sorcier d’Angmar, c’est Arwen qui le sauve en l’emmenant sur son cheval jusqu’au gué de Bruinen où elle déchaîne les flots pour emporter les Nazgûls qui les poursuivaient.

Dans les livres, ce rôle revient à Glorfindel, un putain de héros Noldor du premier âge qui a déjà terrassé un Balrog et vaincu le roi sorcier d’Angmar, quand même, le mec ne gère pas une boutique de lembas. Il aura un rôle mineur dans la suite de l’histoire, mais c’est bien lui qui trouve Aragorn et les 4 hobbits avant de les aider à atteindre Fondcombe. Tous ensemble d’ailleurs, il ne laisse pas Aragorn en plan avec 3 hobbits qui veulent grailler sans arrêt. Une fois arrivés au gué, il laisse Frodon traverser la rivière sur son cheval, Asfaloth, puis il enflamme des torches pour que les Nazgûls soient pris entre le feu et l’eau, malin ce Glorfindel. Vous pouvez le retrouver dans le jeu vidéo la Bataille pour la Terre du milieu II dans la campagne du bien.

4. Éomer au Gouffre de Helm

Dans les films, Éomer accompagne Gandalf le Blanc pour fondre sur l’armée de Saroumane aux premières lueurs du cinquième jour, après son bannissement du royaume du Rohan.

Dans les livres, Éomer était présent depuis le début à la bataille du Gouffre de Helm, Gandalf était accompagné Erkenbrand, le maître de l’Ouestfolde. Ajoutons qu’Éomer n’a jamais été banni, mais emprisonné par Grima Langue-de-Serpent. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres personnages qui ont été remplacés pour une meilleure compréhension des films. On peut le comprendre, il y a un paquet.

5. Les elfes d’Haldir au Gouffre de Helm

Dans les films, le Rohan est mal barré avant la bataille du Gouffre de Helm : peu d’hommes valides, peu de ressources et un large mur à défendre contre 10000 Uruk-Hai, ça pue. Mais heureux coup de bol : Haldir accompagné d’une troupe d’elfes de la Lórien arrive avant la bataille pour combler ce vide.

Dans les livres, ben… il n’en est rien. Pas d’elfes, pas d’archers stylés totalement imberbes qui marchent tellement bien au pas. En réalité depuis leur départ de la Lórien, on ne revoit plus Haldir dans le reste de l’aventure. Ce rajout a été fait pour faire écho à l’ultime alliance des hommes et des elfes à la bataille de Dagorlad contre Sauron, on ne peut pas leur reprocher d’avoir eu une idée pas si mauvaise sur ce coup, mais ça dessert l’intention initiale de Tolkien de réhausser un peu le prestige des hommes, qui en chient depuis longtemps et de démerdent tout seuls face à la menace. Donc, bien, pas bien ? C’est une affaire d’opinion.

6. L’armée des morts à Minas Tirith

Dans les films, Aragorn, Legolas et Gimli débarquent au Harlond à la tête d’une invincible armée de morts pour mettre un terme à l’invasion du Gondor par Sauron. Dès qu’ils débarquent, l’issue de la bataille ne fait plus aucun doute, c’est plié.

Dans les livres, le rôle de l’armée des morts dans la bataille s’arrête beaucoup plus tôt. Ils se contentent d’aider Aragorn, Legolas, Gimli et leurs potes (oui, ils étaient bien plus nombreux à se rendre dans le chemin des morts) à prendre Pelargir aux pirates d’Umbar et d’utiliser leurs embarcations pour acheminer des renforts, quelques 2500 hommes du Lebennin, de l’Ethir et des anciens esclaves des pirates jusqu’à Minas Tirith. Ça claque moins qu’une armée de fantômes, c’est sûr. Vous pouvez voir la prise des vaisseaux pirates dans la version longue du Retour du Roi. Ne regardez les films qu’en version longue d’ailleurs.

7. Les Uruk-Hai

Dans les films, les fameux Uruk-Hai d’Isengard sont décrits par Gandalf en ces termes : “par un odieu procédé, Saroumane a croisé des orcs avec des gobelins dans le but d’en élever une armée. Une armée capable de se déplacer au grand jour et de couvrir une grande distance rapidement”.

Dans les livres : et bien c’est faux. Les distinctions de races d’orcs est plus complexe dans les oeuvres originales, mais les films tendent à nous faire croire que Mordor = Orcs / Moria et cavernes = Gobelins et Isengard = Uruk-Hai. Sauf que c’est faux, on trouve des Uruk-Hai au Mordor, bien avant que Saroumane s’amuse à en créer de son côté. Sa petite particularité à lui, c’est qu’il croise des Uruk-Hai avec des humains mauvais du sud de Bree, pour créer ce qu’on appellera des semi-orques, ou demi-orques. Il s’agit sans doute des hommes du Pays de Dun manipulés par Saroumane qui sont en très mauvais termes avec le royaume du Rohan. C’est bien plus logique, pourquoi croiser un orc basique avec un gobelin donnerait une telle force de la nature qu’est l’Uruk ? A noter que si vous avez joué à la Guerre de l’Anneau (oui j’ai tous les jeux, ne me jugez pas vous avez tous un compte sur Tik-Tok) vous avez une mission dans la campagne du mal qui consiste à souiller les tombes des hommes avec la magie de Saroumane pour créer les fameux demi-orques.

Ah et Lurtz n’existe pas. Il sert d’antagoniste secondaire dans le premier film, c’est tout.

8. Sam chassé par Frodon

Dans les films, Sam et Frodon s’embrouillent à cause de lembas disparus et de Gollum qui en rajoute une couche à base de “haaaaan, il a tout bouffé en scred ce gros-plein-de-soupe, téma les miettes il a encore de la sauce sur la bouche cher maître du précieux. Comment il a traité ta mère j’aurais pas aimé”. Frodon piqué au vif parce qu’il avait faim chasse Sam et lui dit de rentrer chez lui avant d’entrer dans le tunnel d’Arachne.

Dans les livres, il n’en est rien. Frodon et Sam pénètrent ensemble dans l’antre de l’araignée avant de se faire surprendre par Arachne et Gollum. Sam règle ses compte avec lui pendant que Frodon s’enfuit, mais se fait quand même rattraper par Arachne, se fait piquer et la suite, vous la connaissez. Sam s’occupe de l’araignée, prend l’anneau, sauve Frodon de Cirith Ungol et lui rend l’anneau. A noter qu’il est le seul porteur de l’anneau à ne pas vouloir le conserver, il regrette juste un peu le courage qu’il a acquit en le portant, c’est tout. Mais épouse-nous Sam bordel.

9. Le retour dans la Comté

Dans les films : les 4 hobbits rentrent chez eux tous guillerets après en avoir fini avec Sauron. Tout est bien qui finit bien, ça boit des pintes au Dragon-Vert, ça porte de la soie et des épées, tiens viens-là Rosie que je te fasse un gosse… une fin d’aventure parfaite !

Dans les livres, c’est une autre ambiance. En rentrant, les 4 hobbits retrouvent la Comté dévastée et sous le contrôle des pillards de Sharkey, dérivé de Sharku, qui est le nom orc de Saroumane, tiens donc ! S’ensuit une bataille entre les hobbits libérés et les pillards, Saroumane est gracié par Frodon, mais il bully Grima une fois de trop et finit poignardé par ce dernier. Sa dernière tentative de pourrir la vie de ceux qui ont précipité sa chute, relou jusqu’à la fin ce Saroumane.

10. Tom Bombadil

Dans les films, les 4 hobbits passent de la Comté à Bree en une seule ellipse. Il ne s’est rien passé.

Dans les livres, bien avant d’arriver à Bree, les hobbits doivent passer par la Vieille Forêt pour échapper aux cavaliers noirs. Ils y font la rencontre d’un personnage haut en couleur et absent des films : Tom Bombadil. Derrière son apparence joviale et inoffensive il semble posséder un immense pouvoir, car insensible au pouvoir de l’Anneau et il libère sans aucun effort Merry et Pippin, capturé par le terrifiant Vieil Homme Saule. Personne ne sait vraiment qu’il y est, Tolkien parle de lui comme un mystère nécessaire à toute oeuvre de fiction. Vous pouvez le voir dans le jeu vidéo la communauté de l’anneau (il n’y a que cette merde de Bilbo le Hobbit sur Gamecube que je n’ai pas touché).

Vous avez une allusion au Vieil Homme Saule dans la version longue des Deux Tours, Sylvebarbe prenant le rôle de Tom Bombadil en libérant Merry et Pippin des racines du huorn.

Nous en avons terminé pour le moment avec cette liste non exhaustive des différences entre les films et les livres, c’est déjà très long et j’espère n’avoir fait aucune erreur, mais si c’est le cas ne vous gênez pas (comme si ça vous dérangeait) pour me corriger. Si vous en voulez plus vous pouvez également vous manifester. J’en profite pour faire la promotion du site TolkienDrim qui est une communauté de fans autour des œuvres de Tolkien, une véritable mine d’informations. Vous pouvez également chercher des vidéos de vulgarisation du lore sur youtube, certaines chaines comme Glaz ou le Savoir des Anneaux le font très bien..

Si Le Seigneur des Anneaux est ta saga préférée de la vie, on a les cadeaux Seigneur des Anneaux, les preuves que Le Seigneur des Anneaux défonce Harry Potter, et les souvenirs du jeu vidéo Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi.