Dans la vie, vous avez deux passions : les voyages et les tatouages. Pas de bol, ces deux là ne sont pas toujours compatibles. Top 10 des destinations où il vous faudra peut-être resté couvert.

1. En Thaïlande

Le pays du sourire ne rigole pas avec les tatouages. Depuis 2011, la loi thaïlandaise interdit tous ceux représentant Bouddha, du moins son visage. Si vous voulez juste vous faire tatouer ses bourrelets (au hasard), rassurez-vous, c’est possible. Quant aux autres tatouages religieux, même punition : le prosélytisme à fleur de peau est plutôt mal perçu par les autorités locales.

2. En Corée du Nord

Oubliez l’idée de parader à Pyongyang avec vos tatouages en bandoulière. La Corée du Nord n’est pas du genre très open en la matière. En cause, la signification susceptible de se cacher derrière tel ou tel motif. Et ça va très loin. Par exemple, jusqu’à peu il était interdit d’avoir le mot Love ou son équivalent en Coréen, tatoué sur la peau. Mais le partie a changé son fusil d’épaule, estimant qu’il pouvait s’agir de l’amour pour la Patrie, ou de son leader chéri. Et là tout de suit, ça passe nettement mieux. Pour info, les Nord Coréens qui souhaitent se faire tatouer doivent choisir un motif ou une phrase dans la liste officielle validées par les autorités.

Source photo : Giphy

3. En Iran

Les tatouages ont longtemps été interdits en Iran notamment à l’époque où le pays était régi par les lois coraniques. Aujourd’hui, même si la pratique reste mal perçue, la loi ne l’interdit pas totalement, mais l’encadre comme dans la plupart des pays. Elle condamne par exemple les tatouages obscènes ou jugés violents positionnés sur les parties visibles du corps. Idem pour les tatouages de symboles religieux officiellement interdits, et tant pis pour votre sublime « Only God Can Judge Me ».

4. En Turquie

Depuis 2015, le Gouvernement turque a fait passer une loi qui incite les musulmans tatoués à se repentir et à se les faire enlever au laser. Idem pour les étudiants qui sont dorénavant interdits de tatouage, mais aussi de piercing… et de maquillage. Même les footballeurs professionnels n’y échappent pas : on ne sait pas s’ils ont le droit de se maquiller, mais le Président Erdogan a déjà reproché à des joueurs tatoués d’être sous influence étrangère. Si vous êtes de passage en Turquie, planquez vos tatouages de vermine occidentale.

5. Au Danemark

Les Vikings ne sont plus ce qu’ils étaient. Du moins ceux du Danemark. Il est en effet interdit aux descendants de Ragnar Lothbrok de se faire tatouer les mains, le cou (comme Matt Pokora ton idole), ou encore le visage. Si c’est votre cas et que vous allez au Danemark, prévoyez des gants et un sous-pull (laissez tomber la cagoule, ça pourrait vous attirer d’autres problèmes).

6. Au Japon

Les tatouages japonais sont peut-être indémodables, mais ils sont interdits au Japon. Il paraît que ça fait mauvais genre. Il faut dire que dans la culture nippone, les tatouages ont souvent été un signe d’appartenance à des gangs et autres mafias locales. La défiance est telle au Japon, que de plus en plus de lieux publics, piscines, salle de fitness, restaurants et magasins, interdisent l’entrée aux personnes tatouées, même si ce sont des touristes.

Crédits photo : Sanja Matsuri

7. A Dubaï

La loi à Dubai considère les tatouages comme une mutilation volontaire du corps. A ce titre, ils sont officiellement interdits dans tous les Emirats Arabes Unis. Les touristes quant à eux, doivent se couvrir les parties tatouées du corps, surtout s’il s’agit de motifs interdits par la loi islamique. En cas d’infraction, c’est direct dans le Charter avec interdiction à vie de revenir y faire vos emplettes chez Chanel et Versace. Life is a bitch !

8. En Allemagne

Nos cousins Germains ont interdit depuis la fin de la deuxième Guerre Mondiale, d’afficher en public tout tatouages de symboles nazi. Et inutile d’essayer de justifier que cette Svastika dégueulasse est un hommage à une vielle passion pour l’égyptologie. Une croix gammée reste une croix gammée, et un con, reste un con !

9. En Malaisie

Les Sunnites estimeraient (on l’écrit au conditionnel, des fois que ce soit des conneries) que les tatouages représenteraient une modification du corps créé par Dieu. La loi pas contente, fait donc logiquement les gros yeux surtout si ces tatouages sont à caractère religieux. sauf si votre religion c’est le Nutella, et encore, pas sûr.

10. Partout dans le monde

Les sigles Chinois auxquels ni toi, ni personne ne comprend rien, devraient être interdits partout dans le Monde. Genre une convention de Lahaye (pas Brigitte, l’autre) du respect de soi. Ca éviterait qu’un jour, un pote Chinois t’explique quelle connerie (ex : « j’aime les nouilles») tu t’es fait tatouer sans le savoir il y a 10 ans.

De toute façon, le soleil, l’eau de mer et la piscine sont très mauvais pour les tatouages. A ce rythme, autant rester gentiment chez soi.

Source : Mappingmegan.com

Pas envie de se faire imprimer un motif de manière indélébile sur la peau ? Aucun problème :

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool :