Il est bien plus courant qu’on ne le pense de voir des marques déposées franchement improbables. En fait c’est assez logique, c’est pas tant que ça serve à se faire des tunes sur l’utilisation d’un truc mais ça évite surtout qu’on se fasse du blé sur ton nom. Jusque là tout va bien. Malheureusement, parfois c’est légèrement (voire totalement) abusé.

1. L'expression "Aloha" déposée pour un restaurant aux Etats-Unis

C’est un restaurant de Chicago qui a eu le bon goût de déposer comme marque ce mot symbolique de la culture Hawaïenne en interdisant ensuite son usage commercial à d’autres. Alors forcément ça a éveillé la colère de pas mal de gens, entre autre les Hawaïens qui n’ont pas envie qu’on se fasse du pognon sur leur dos tout en les empêchant d’utiliser un mot qui leur appartient, de fait.

2. Les gens qui déposent tout simplement leur nom, tranquillou

Ils sont hyper nombreux à faire ça pour peu qu’ils soient un peu connus. Avant on avait déjà Alain Delon ou Johnny Hallyday enregistrés à l’INPI, puis on a eu Zidane, Yannick Noah, Jean-Michel Jarre, Valérie Damidot, Stéphane Plaza, Zlatan Ibrahimovic… Même Alessandra Sublet a déposé son p’tit nom « Aless ». Même Christophe Dechavanne a déposé le nom de son chien Adeck. On en trouve aussi outre-Atlantique avec Sarah Palin ou Trump. Bref à ce stade vazi fais-toi plaiz avec ton blase.

3. Apple a déposé le brevet du rectangle avec des coins arrondis

Bon OK, c’est pas une marque en tant que tel mais l’abus n’en est pas moins palpable. C’est au cours d’un procès qui opposait Samsung à Apple que ces derniers ont déclaré avoir obtenu les droit d’un brevet sur cette forme qui leur est bien propre. Et ils ont gagné leur procès tranquillou. Pensez-y, déposez le brevet d’une forme géométrique qui vous tient à cœur ça pourra toujours servir.

4. La boutique de luxe Tiffany's a déposé... son bleu

Oui oui, un joli bleu turquoise qui doit normalement évoquer le luxe de la marque. C’est pourquoi cette couleur numérotée 1837 dans le système Pantone est désormais interdite à l’usage d’autres bijoutiers. Et bim.

5. "Serge le lama" est une marque déposée... et le lama n'est même pas au courant

Et pourtant le lama ne touche aucun royalties ce qui est profondément scandaleux sur le plan moral.

6. La "phobie administrative", déposée par Thomas Thévenoud

Après avoir eu quelques « oublis » dans sa déclaration d’impôts, le secrétaire d’état s’est défendu en invoquant la fameuse « phobie administrative » qui l’empêchait de déclarer ses revenus correctement. Suite au tollé, le gars met un terme à sa carrière politique mais ne perd pas le nord et dépose l’expression à l’INPI. C’est beau.

Source photo : Giphy

7. Thierry Ardisson a déposé le mot "Queer"

En même temps Thierry Ardisson a aussi déposé son propre nom et une quarantaine d’expressions et de mots à l’INPI, le gars ne s’arrête jamais ! Pour la petite explication, il a déposé ce mot en 99 dans le cadre de l’émission diffusée sur TF1 « Queer, cinq experts dans le vent » et l’usage du mot était donc protégé mais seulement pour les marques de fringues.

8. Donald Trump a déposé le lieu "Central Park"

Trump s’y connait pas mal en affaire. Si, si je vous assure. Il a déposé à peu près tous les mots qu’il a prononcé. Par exemple la phrase « You’re fired » est aussi déposée parce que c’était sa punchline dans le programme de téléréalité « The Apprentice ». Alors pourquoi ne pas déposer « Central Park » ? Personne n’y avait pensé avant et la ville de New-York a eu bien les boules.

9. Toute une foule d'expressions issues tout droit de l'enfer de la télé ont été déposées par leurs inestimables auteurs

On vous avait même fait un top exclusivement sur ce sujet saupoudré de « Non mais allô quoi », de « Ici, c’est Paris » sans oublier le célèbre « Je suis pas venue ici pour souffrir okay ? ».

10. Un type de barbe bien précis a été déposé en Russie

Ouais. Moi aussi ça m’a choqué. Mikhail Verbitsky, un mathématicien et blogueur russe (ça arrive à des gens très bien) n’a pas pu sortir du pays parce que sa barbe était « déposée ». En effet un homme l’avait attaqué en justice parce qu’il avait déposé une coupe de barbe qu’il avait inventé. J’ai pas compris…

11. Saint-Tropez s'est auto-déposé

La ville de Saint-Trop’ a déposé son blase parce qu’elle a vu qu’elle pouvait se faire pas mal de blé. Et elle a eu raison.

Source photo : Giphy

12. Facebook a déposé le mot "face"

SUPER ORIGINAL LES GARS. En attendant, aucun service de télécommunication n’a le droit d’utiliser le mot « face ». Pour le reste en revanche, ça passe crème. Youpi.

13. Harley Davidson a tenté de déposer le son de son moteur

Un procès a en effet eu lieu entre Harley et Honda parce ces derniers auraient soit disant piquer de « chplomb-chplomb » du moteur de la Harley. Mais en fait ça n’a pas marché pour eux. Parce que quand même, faut pas abuser.

Source photo : Giphy

Sources : Le Figaro, Le Point, Business Insider, Slate, Listverse