Environ 95% du temps, le pire truc qui puisse nous arriver est un caillou dans la chaussure. Mais parfois, parce qu’on voyage, qu’on veut faire les malins ou qu’on n’a pas de bol du tout, les malheurs s’annoncent un peu plus angoissants. On se retrouve confronté à un ours, on se retrouve chassé par un crocodile, on est projeté sur les rails du métro. À toute situation il existe une issue plus ou moins fiable – tout est affaire de probabilité. Le mieux est encore de mettre les probabilités de son côté en retenant quelques principes simples pour ne pas paniquer face à l’enfer sur terre.

1. Faire face à un ours

Si tu te retrouves nez à nez avec un ours, il faut bien te dire que tu es grave dans la merde. Pour autant, tout n’est pas perdu. C’est un peu comme dans l’histoire du lièvre et la tortue : surtout, ne cours pas. Ne tourne pas le dos à la bête, ne bouge pas, reste calme et essaie d’avoir l’air badass. Dresse toi sur la pointe des pieds, lève doucement tes bras pour te donner une envergure maximale et faire comprendre à l’ours que tu n’es pas une proie qu’on tuera facilement mais bien un super héros qui mesure 3 mètres de haut. Arrondit les épaules, et recule doucement. Si tout se passe bien et que tu ne tombes pas sur un ours trop mal luné, tu devrais pouvoir t’en tirer avec une bonne frayeur.

2. Echapper à un crocodile

Le principe, quand tu vois un crocodile, c’est de t’enfuir fissa fissa. Mais même si tu es Usain Bolt, le crocodile court plus vite que toi. Donc si tu t’échappes en ligne droite, tu n’as strictement aucune chance de t’en tirer. En revanche, si tu regardes comme sont foutus les crocos, tu verras que leurs toutes petites pattes ne gèrent pas bien les virages. Et comme les crocodiles sont cons comme des boulons, ils auront tendance à te suivre à la trace y compris si tu zigzagues. La bonne stratégie, dès lors, c’est de courir à toute berzingue en faisant plein de petits zigzags pour que le crocodile prenne du retard sur toi, se fatigue et laisse béton.

Source photo : Giphy

3. Faire un feu avec une batterie de Smartphone

Voilà. T’es paumé en pleine forêt par moins dix degrés, il n’y a ni soleil, ni silex, et outre la peur qui t’envahit, ça pourrait bien être le froid qui t’empêchera de passer la nuit. Ca peut arriver – pas tous les jours, mais ça peut arriver. Évidemment, il va de soi que tu ne captes absolument aucun réseau.

Dans ce cas-là, ton téléphone ne te sert strictement à rien et il va falloir songer à le sacrifier, malgré les 300 selfies qui sont stockés dessus, je sais, c’est crève-cœur, mais c’est comme ça. La batterie de ton téléphone est composée de lithium et le lithium, quand il est percé d’un bon gros coup sec, s’enflamme. Donc tu prépares un joli petit tas de trucs aptes à prendre feu, tu poses ta batterie dessus, et tu la perces avec une pierre bien affûtée. Ensuite, tu devrais pouvoir te réchauffer. C’est tout le mal que l’on te souhaite et bon courage pour le retour.

4. Survivre à un courant d'arrachement

En mer, il arrive régulièrement qu’un courant d’arrachement t’entraîne vers le large, notamment au moment où la marée se retire. Le large, c’est sympa, mais c’est pas forcément là que tu comptais aller, faut bien le reconnaître et il va falloir raisonner sans prendre en compte ton instinct. Ton instinct te dit de foutre toutes tes forces pour nager vers le rivage, mais ton instinct n’est pas bien familier avec le fonctionnement de ces courants. Ce qu’il faut que tu fasses, c’est que tu nages doucement parallèlement au rivage pour t’arracher au courant d’arrachement et ensuite pouvoir gagner le rivage. En général, ces courants ne sont pas larges et il est possible d’y échapper en restant calme.

5. Soigner une piqûre de méduse

C’est pas le genre de trucs dont on meurt, mais c’est le genre de trucs qui font extrêmement chier. Les piqûres de méduse font mal, provoquent des allergies et parfois des chocs. Pour éviter toute complication, sitôt piqué, il faut immédiatement désinfecter la plaie et retirer les éventuelles tentacules restantes à l’aide d’un bâton. Ensuite, il faut laver la zone infectée avec de l’eau de mer, salée – ne jamais laver la plaie avec de l’eau douce, ça ne ferait qu’empirer le truc. Tu appliques une compresse sur la plaie imbibée d’alcool – oui, ça fait mal, mais c’est comme ça. Et tu t’hydrates bien bien avant d’aller chez le médecin qui te filera tes antidouleurs et éventuellement des traitements anti-infectieux.

Source photo : Giphy

6. Eteindre le feu dans une poêle

Pour les lardons, je pense que c’est mort, vu qu’il y a l’œil de Sauron dans ta poêle et une atmosphère de cabaret des années 50 dans ta cuisine. On te voit, là, courir comme un seul homme vers l’évier, un verre à la main, pour essayer d’éteindre le feu. Sauf que si tu jettes de l’eau dans ta poêle, tu vas te contenter de propager le feu et de foutre du gras bouillant partout. Non, ce qu’il faut que tu fasses, c’est sacrifier un t-shirt en coton humide et le jeter sur la poêle pour qu’il recouvre les flammes. Le feu s’éteindra de lui-même. Tu n’auras plus qu’à aérer ton appart pour une petite semaine.

7. Que faire si l'on est projeté sur les voies du métro ?

C’est le maximal stress. Un mec bourré te jette sur les voies du métro, et te voilà qui panique. Premier conseil : ne touche pas les rails. Ce qui implique de ne pas chercher à rejoindre l’autre voie si tu vois qu’un métro approche. Les rails sont électrifiés à 750 volts et tu ne veux pas mourir électrocuté ET écrabouillé par la suite. Si tu as le temps, tu te tractes sur le quai en évitant les rails, tout en demandant à tout le monde sur le quai d’actionner l’arrêt d’urgence situé dans les bornes visibles. Si jamais ça devient critique, il faut se lover allongé entre le rail et le quai. L’interstice est suffisamment large pour accueillir un corps.

Source photo : Giphy

8. Que faire en cas de panne sur l'autoroute ?

Et merde. La panne. La panne au milieu de l’autoroute où tout le monde roule à 130. Bref, la mort assurée si l’on se démerde mal. Bon, on se calme. D’abord, tu allumes tes feux de détresse et tu te diriges vers la bande d’arrêt d’urgence. Si ton tacot peut pousser jusque là, le mieux est de rejoindre une aire de repos. Sinon, il faut se garer sur la bande et faire descendre tout le monde par la droite, enfiler son gilet de sécurité, s’éloigner de la circulation et rejoindre la borne d’appel la plus proche. Il y en a tous les deux km max. Le temps d’intervention des dépanneurs est d’environ une demi-heure. DANS AUCUN CAS IL NE FAUT UTILISER TON TRIANGLE. C’est ultra dangereux, sans rire.

Une application existe pour être mis en relation avec les secours sans devoir trouver une borne. Il s’agit de SOS Autoroute.

9. Que faire si mon frein rompt pendant le sexe ?

Bon, c’était cool, mais là ce n’est plus cool du tout, parce que ton frein pisse le sang et la douleur est atroce. Ne panique pas. Comprime fort la zone qui saigne en utilisant une compresse. Au bout de 10 minutes, les saignements devraient cesser. Puis il faut désinfecter avec de la bétadine, mais surtout pas avec de l’alcool sous peine de souffrir la mort. Une fois que tout ça s’est un peu calmé, fonce aux urgences pour éviter toute récidive et recevoir les traitements adaptés.

10. Que faire si l'on se perd en pleine nature ?

C’était sympa, cette petite journée à Rambouillet. Hein les gars ? Les gars ? LES GARS ?

Bon te voilà tout seul alors que la nuit tombe. Pleine forêt. Peur. Détresse. Comment t’en tirer ? D’abord, et j’espère que tu l’as fait, il faut toujours prévenir quelqu’un quand tu pars dans la nature. Ça fixe à 90% tes chances d’être retrouvé en 48 heures. Ensuite, il faut que tu marques ton chemin si tu décides d’avancer. Prends ton caleçon, fais en des cotillons, et petit-poucette. Si tu as la chance d’arriver jusqu’à une rivière, suis son cours (mais ne te plante pas de sens). Il y a 99,99% de chances que le lit d’une rivière te ramène à la civilisation. Or qui dit civilisation dit soupe chaude, sauvetage, et occasion de crâner avec le récit de ton aventure.

Source photo : Giphy

Bon courage surtout. Tu lui donnes quoi comme petit nom à ton croco ?

Sources : Brightside, France Info, APRR, Guide-de-survie